Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2012

Le Christ-roi : Objectif du site - 2

 Chemin faisant, et tant qu’il plaira à Dieu, d’autres thèmes seront traités visant à :

1 - Remettre en honneur la philosophie réaliste de Saint Thomas d’Aquin totalement oubliée par l’enseignement révolutionnaire et profane, lui préférant Descartes, Jean Jacques Rousseau, Emmanuel Kant (protestant) Hegel (et bien d’autres encore) avec leur philosophie idéaliste, individualiste ou phénoméniste. 


 PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

 Fête de Sainte Irène (1)

(Vierge et martyre 653)

 

PRESENTATION DU BLOGUE : LE CHRIST-ROI - 2

 

OBJECTIF DU SITE - 2

 

1738,amour,anciens,anglicans,babylone,beauté,catholicisme,catholique,catholiques,chasteté,chrétienté,christianisme,combat,conversions,descartes,dieu,désirs,donmeh,eglise catholique,épée,évangéliques,franc-maçonnerie,france,francs-maçons,gloire,grandeur,haine,hégel,islam,israël,jésus-christ,judaïsme,judéo-maçonniques,juifs,kabbale,kabbaliste,kabbalistes,kabbalistiques,kant,levain,lévites,marranisme,modestie,moïse,mort,notre-seigneur,nouvel odre mondial,mondialiste,orgueil,orthodoxes Chemin faisant, et tant qu’il plaira à Dieu, d’autres thèmes seront traités visant à :    

     1 - Remettre en honneur la philosophie réaliste de Saint Thomas d’Aquin totalement oubliée par l’enseignement révolutionnaire et profane, lui préférant Descartes, Jean Jacques Rousseau, Emmanuel Kant (protestant) Hegel (et bien d’autres encore) avec leur philosophie idéaliste, individualiste ou phénoméniste.           

     2 - Mettre en garde, comme l’a toujours fait l’Eglise depuis 1738, contre cette Synagogue de Satan, appelée aussi Contre-Eglise ou Franc–maçonnerie, toutes obédiences confondues, et son inspirateur Satan par le moyen du judaïsme kabbaliste et talmudiste – héritage de l’hébro-paganisme - qui, par la Kabbale et le Talmud, impulsent dans le monde occidental en particulier et dans le monde en général « leur tradition des anciens », le « levain des pharisiens et des sadducéens » (St Matthieu XVI, 11) qui remontent loin dans le temps (2), et contre lesquels Jésus-Christ nous met en garde (St Matthieu XV,2 ; XVI,11). Ces interprétations rabbiniques et kabbalistiques, avec les enseignements et idéologies morales, sociales, politiques et religieuses qu’elles sous-tendent et génèrent, ont été insufflées dans la société occidentale par des sectes constituées primitivement en sociétés secrètes, et dans l’Eglise catholique - jusqu’au(x) plus haut(s) sommet(s) du Vatican - par le biais de fausses conversions juives (marranisme) et d’infiltrations maçonniques, dans l’intention de la faire muer de l’intérieur, et, à terme, de détruire le catholicisme et le christianisme (rêve fou et satanique s’il en est). Les traditionalistes catholiques sont eux-mêmes infiltrés, très certainement depuis l’origine (les défections et ralliements successifs faisant suite à des influences soigneusement couvertes – bien que perceptibles pour les plus perspicaces - en témoignent). Il est à noter que les groupes religieux qui ont rompu avec l’Eglise catholique tels que Orthodoxes, Anglicans, Protestants, Evangéliques, et autres, sont, eux-mêmes, infiltrés par la maçonnerie et le marranisme.   

     Lorsque ce ne fut pas l’orgueil d’une prétendue meilleure interprétation des textes bibliques de celle héritée des Pères, ou celui d’exercer la suprématie sur une zone géographique, ou encore l’assouvissement de certains désirs illégitimes qui les animèrent, les fondateurs de ces groupes religieux ont servi la cause de ceux qui furent leurs cornacs kabbalistes et talmudistes et dont l’objectif final était la destruction du catholicisme et du christianisme, en commençant par l’éclatement de la chrétienté, en lui suscitant des sectes, des sociétés secrètes et des révolutions.

     Il en va de même, actuellement, pour l’Islam avec ses Francs-maçons, et dans lequel le marranisme prend le nom de « donmeh » ou fausse conversion à l'Islam. L’obstacle de la chrétienté - désormais entre les mains de ses ennemis séculaires - ayant été momentanément écarté, c’est au tour de l’Islam. A son sujet, concernant son utilisation pour l’avancement du Nouvel Ordre Mondial sous ses aspects politique et religieux, il serait illusoire, pour la compréhension de la stratégie mondialiste élaborée de longue date, de vouloir faire l’impasse sur ces deux types d’infiltrations judéo-maçonniques en milieux religieux différents.     

     3 - Et, au passage, rappeler aux catholiques ce qui caractérise la vraie grandeur de la France et sa gloire dans le monde.     

     Le site ne sera pas approvisionné de textes tous les jours, un ou deux par semaine, selon l’envie et les dispositions personnelles du moment. Ce site s’efforcera, selon les moyens et les capacités de son rédacteur, de contribuer à l’édification doctrinale, spirituelle, morale et philosophique des catholiques qui le souhaitent, pour ce grand combat quotidien que sont la vie et la foi chrétiennes. Et, si d’aventure, il pouvait éveiller à la foi chrétienne et catholique un visiteur croyant ou non, que toute la gloire rejaillisse sur notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ, le seul nom qui ait été donné aux hommes par lequel nous puissions être sauvé et à qui toute gloire doit être rendue dans les siècles des siècles ! Amen.   

     Que Dieu vous garde et vous bénisse !    

(A suivre…« Site catholique romain - 1 »…si Dieu veut) 

René  Pellegrini 

(1) Elle était portugaise. Bertaud, fils du seigneur Castinaud fut épris de sa beauté et de sa modestie. N’osant lui découvrir sa flamme, il en tomba malade d’ennui. Dieu révéla à Irène le chagrin de Bertaud. Bien accompagnée, elle résolut de lui rendre visite. Elle l’exhorta à la chasteté et le consola si bien par son discours qu’il se rétablit et la remercia. Il lui demanda cependant de lui promettre de ne jamais aimer d’autre homme que lui, la menaçant de mort si elle manquait à sa promesse. Le moine Rémi qui enseignait cette jeune fille fut soumit à la tentation et lui découvrit sa passion. Blâmé par Irène, il changea son amour en haine et se vengea en lui donnant un breuvage faisant enfler son ventre, en sorte qu’elle semblait enceinte. N’étant coupable en rien, le peuple crut à l’infamie d’Irène. Cela fut connu de Bertaud qui résolut de la faire mourir par un de ses soldats qui lui passa l’épée au travers de la gorge, et jeta son corps dans la rivière Naban. La vérité ayant été découverte, son corps reposa dans la ville de Scalabis qui changea de nom et s’appelât Santarem (Sainte Irène).

(2) Ce levain des pharisiens et des sadducéens, ces traditions contre lesquels Notre-Seigneur nous mettra en garde, remonte à l’époque de la déportation à Babylone. Comme l’atteste l’histoire ancienne d’Israël, ce peuple fut constamment attiré dans la pratique des faux cultes. L’exil à Babylone mit les lévites juifs au contact des prêtres chaldéens panthéistes. Cette proximité favorisa la formation d’une nouvelle génération d’intellectuels, surtout parmi les lévites, gardiens de la Révélation faite à Moïse, et donnera naissance à la secte des pharisiens qui incorporera et harmonisera dans la pensée juive des apports chaldéens. Cette doctrine nouvelle, la Kabbale ou tradition, que Jésus-Christ condamnera, donnera, plus tard, la rédaction du Talmud. 

Capture05.jpg

1738,amour,anciens,anglicans,babylone,beauté,catholicisme,catholique,catholiques,chasteté,chrétienté,christianisme,combat,conversions,descartes,dieu,désirs,donmeh,eglise catholique,épée,évangéliques,franc-maçonnerie,france,francs-maçons,gloire,grandeur,haine,hégel,islam,israël,jésus-christ,judaïsme,judéo-maçonniques,juifs,kabbale,kabbaliste,kabbalistes,kabbalistiques,kant,levain,lévites,marranisme,modestie,moïse,mort,notre-seigneur,nouvel odre mondial,mondialiste,orgueil,orthodoxes

Les commentaires sont fermés.