Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2012

La gloire du Saint-Esprit - Motif 1

Introduction au Traité du Saint-Esprit visant à faire connaître, autant qu’il est possible, la troisième Personne de la Sainte Trinité, en elle-même et dans ses oeuvres. Quatre motifs ont déterminé Mgr Gaume a publié ce Traité : le premier, la gloire du Saint-Esprit. Toutes les œuvres de Dieu sont amour, car Dieu est charité par essence comme l’enseigne saint Jean 


agapé,aimer,amitié,amour,appétit concupiscible,berceau,bien,bienveillance,charité,ciel,cieux,concile de trente,concupiscence,créatures,croix,désir,don de dieu,eglise,espérance,fêtes,foi,grâce,harmonie,immensité,intensité,œuvres de dieu,eucharistie,humiliations,mort,mystères,océan,pensées,perfection,prédicateurs,puissance,reconnaissance,richesses,sacrifice de l’autel,sagesse,saint-esprit,tabernacles,temples,terre,tombe,tonnerre,trinité,vertus théologales,univers,vertus surnaturelles,volonté

Fête de Saint Pie 1

(Pape et martyr 157) (1)

 

LA GLOIRE DU SAINT ESPRIT – MOTIF 1

 

 agapé,aimer,amitié,amour,appétit concupiscible,berceau,bien,bienveillance,charité,ciel,cieux,concile de trente,concupiscence,créatures,croix,désir,don de dieu,eglise,espérance,fêtes,foi,grâce,harmonie,immensité,intensité,œuvres de dieu,eucharistie,humiliations,mort,mystères,océan,pensées,perfection,prédicateurs,puissance,reconnaissance,richesses,sacrifice de l’autel,sagesse,saint-esprit,tabernacles,temples,terre,tombe,tonnerre,trinité,vertus théologales,univers,vertus surnaturelles,volonté    Introduction au Traité du Saint-Esprit visant à faire connaître, autant qu’il est possible, la troisième Personne de la Sainte Trinité, en elle-même et dans ses oeuvres. Quatre motifs ont déterminé Mgr Gaume a publié ce Traité : le premier, la gloire du Saint-Esprit.

     Toutes les œuvres de Dieu sont amour, car Dieu est charité par essence comme l’enseigne saint Jean :

« Quant à nous, nous avons connu la charité (2) que Dieu à pour nous, et nous y avons cru Dieu est charité ; et qui demeure dans la charité demeure en Dieu, et Dieu en lui. » (I Jean IV, 16)

     Les œuvres de Dieu sont amour. Or créer c’est aimer ; conserver, c’est aimer ; racheter, c’est aimer. Le Saint-Esprit étant l’amour consubstantiel du Père et du Fils, (3) le Saint-Esprit est donc dans toutes leurs œuvres. C’est par lui que les deux autres Personnes de la Sainte Trinité (le Père et le Fils) se mettent, pour ainsi parler, en contact avec le monde. De là, ce mot de Saint Thomas

« Le Saint-Esprit est le premier don de Dieu. » Et cet autre de Saint Basile « Tout ce que possèdent dans l’ordre de la nature, aussi bien que dans l’ordre de la grâce, les créatures du ciel et de la terre, leur vient du Saint-Esprit. »

     Ne semble-t-il pas que ce divin Esprit devrait, par un juste retour, occuper la première place dans nos pensées et dans notre reconnaissance ? Toutefois, par un renversement étrange, personne ou presque personne qui songe à Lui.

     On connaît le Père, on le respecte, on l’aime. Pourrait-il en être autrement ? Ses œuvres sont palpables et toujours présentes aux yeux du corps. Les magnificences des cieux, les richesses de la terre, l’immensité de l’Océan, les mugissements des vagues, les roulements du tonnerre, l’harmonie merveilleuse qui règne dans toutes les parties de l’univers, redisent avec une éloquence intelligible à tous, l’existence, la sagesse et la puissance du Dieu père et conservateur de tout ce qui est.

     On connaît le Fils, on le respecte, on l’aime. Non moins nombreux que ceux du Père, et non moins éloquents, sont les prédicateurs qui parlent de lui. L’histoire si touchante de sa naissance, de sa vie, de sa mort ; la croix, les temples, les images, les tableaux, le sacrifice de l’autel, les fêtes, rendent populaires les différents mystères de ses humiliations, de son amour et de sa gloire. Enfin, l’Eucharistie, qui le tient personnellement présent dans les tabernacles, fait graviter vers lui toute la vie catholique, depuis le berceau jusqu’à la tombe.

(A suivre… « La gloire du Saint-Esprit – motif 2 »…si Dieu veut)

(1) IL était natif d’Antioche. Il mourut sous l’empire de Marc-Aurèle et de Lucius Vérus.

(2) Le mot grec agapè est généralement traduit par amour dans les bibles protestantes et les bibles catholiques plus ou moins récentes (optique œcuménique sans doute ou esprit d’indépendance envers les exhortations de l’Eglise). Le Concile de Trente a recommandé aux fidèles la Vulgate, c’est donc elle que j’utilise. Celle-ci traduit agapè du texte grec par « charité ». Pour quelle raison ? Il y a une différence entre les deux.

L’amour est une passion de l’appétit concupiscible. Acte de la volonté, l’amour consiste dans l’union affective avec un bien suffisamment perçu ou dans le mouvement d’inclination de la volonté vers ce bien. Inclination qui produit le désir et la recherche de l’objet jusqu’à ce que la volonté se repose avec jouissance dans sa possession. Pour être ainsi aimé, ce bien doit être en harmonie avec la volonté et être suffisamment connu, bien que la perfection et l’intensité de l’amour ne soient point nécessairement en équation avec celles de la connaissance.

La charité est un amour provenant de la volonté accompagné d’une grande estime de l’objet aimé en ajoutant à l’amour l’idée d’une certaine perfection affective. Ainsi toute charité est amour, mais tout amour n’est point charité. Quand la charité est mutuelle et accompagnée de bienveillance réciproque, elle prend le nom d’amitié.

L’amour de concupiscence recherche uniquement son propre bien, l’amour d’amitié poursuit uniquement, ou du moins principalement, le bien de l’objet aimé.

Pour rappel la charité est une des trois vertus théologales avec l’espérance et la foi.

Elles sont appelées théologales car ce sont des vertus surnaturelles c’est-à-dire qu’elles élèvent la vie humaine à un niveau supérieur, la transportant dans un domaine qui n’est pas son champ d’action normal, où elles se dépassent elle-même tant par sa manière d’agir que par ses aspirations. Elles sont théologales car Dieu est leur objet direct.

(3) C’est moi qui souligne en gras.

agapé,aimer,amitié,amour,appétit concupiscible,berceau,bien,bienveillance,charité,ciel,cieux,concile de trente,concupiscence,créatures,croix,désir,don de dieu,eglise,espérance,fêtes,foi,grâce,harmonie,immensité,intensité,œuvres de dieu,eucharistie,humiliations,mort,mystères,océan,pensées,perfection,prédicateurs,puissance,reconnaissance,richesses,sacrifice de l’autel,sagesse,saint-esprit,tabernacles,temples,terre,tombe,tonnerre,trinité,vertus théologales,univers,vertus surnaturelles,volonté

agapé,aimer,amitié,amour,appétit concupiscible,berceau,bien,bienveillance,charité,ciel,cieux,concile de trente,concupiscence,créatures,croix,désir,don de dieu,eglise,espérance,fêtes,foi,grâce,harmonie,immensité,intensité,œuvres de dieu,eucharistie,humiliations,mort,mystères,océan,pensées,perfection,prédicateurs,puissance,reconnaissance,richesses,sacrifice de l’autel,sagesse,saint-esprit,tabernacles,temples,terre,tombe,tonnerre,trinité,vertus théologales,univers,vertus surnaturelles,volonté

Les commentaires sont fermés.