Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2012

Ave Maria : La salutation angélique

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête des Saints Samone, Gurie et Abibe (1)

(Martyrs vers 305/306 et 322) 

 

L’AVE MARIA : LA SALUTATION ANGELIQUE (2) 

 

     Je vous salue Marie, pleine de grâce,

     Le Seigneur est avec vous,

     Vous êtes bénie entre toutes les femmes,

     Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

     Sainte Marie, Mère de Dieu,

     Priez pour nous, pauvres pêcheurs,

     Maintenant et à l’heure de notre mort.

     Ainsi soit-il.

ave maria,chair,chrétiens,concile d'ephèse,concile de chalcédoine,dioclétien,divinité,eglise,enfantement,états d’âme,femmes,foi,grâce,humanité,incarné,jésus-christ,louanges,martyr,maternité divine,mère de dieu,mort,musulmans,nature humaine,pêcheurs,prière,priez,prophète,sainte elisabeth,sainte vierge marie,salutation angélique,souffrances,supplications,témoin de jéhovah,verbe de dieu(1) Le président Antonin ayant été averti que Samone et Gurie étaient chrétiens, mais qu’ils en faisaient d’autres par leur persuasion, les fit cruellement tourmenter avant de les faire décapiter, sous l’empire de Dioclétien vers 305/306. Quant à Abibe ou Habib, après lui avoir fait subir bien des souffrances, le président Lyssanias le fit brûler à petit feu, pour rendre sa mort plus sensible. Il consomma son martyr pour sa foi en Jésus-Christ, en 322, sous l’empire de Licinius.

(2) Cette prière permet d’exprimer deux états d’âme : louanges (en bleu) et supplications (en vert)

L’Ave Maria est la réunion des paroles de la salutation angélique à Marie (st Luc I, 28 ) avec la réponse de sainte Elisabeth à Marie (st Luc I, 42) auxquelles l’Eglise a rajouté « Mère de Dieu » - theotokos en grec - lors de la proclamation de la maternité divine par le Concile d’Ephèse en 431 et confirmé par le Concile de Chalcédoine en 451. Titre de  « Mère de Dieu » non parce que la nature et la divinité du Verbe de Dieu auraient leur origine en Marie, ce qui ne saurait être, mais parce que le Verbe de Dieu s’est incarné, s’est fait chair, a pris la nature humaine par Marie. Ainsi, ce qui est né de Marie (Jésus) est Dieu (en tant que Verbe de Dieu) et Homme (en tant que chair par l’enfantement dans le sein de la vierge Marie) d’où la double nature en Jésus : divine et humaine. Ne considérer en Jésus que son humanité et sa qualité de prophète c’est croire et raisonner comme les témoins de Jéhovah ou les musulmans.

René Pellegrini

Capture05.jpg

ave maria,chair,chrétiens,concile d'ephèse,concile de chalcédoine,dioclétien,divinité,eglise,enfantement,états d’âme,femmes,foi,grâce,humanité,incarné,jésus-christ,louanges,martyr,maternité divine,mère de dieu,mort,musulmans,nature humaine,pêcheurs,prière,priez,prophète,sainte elisabeth,sainte vierge marie,salutation angélique,souffrances,supplications,témoin de jéhovah,verbe de dieu

Les commentaires sont fermés.