Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2014

La Révolution, qu'est-ce à dire ? - 3

     Cette analyse qui caractérise la Révolution, aide à comprendre qu’en politique se dire de gauche ou de droite, de multiplier stupidement les sigles d’appartenance pour mieux égarer l’électeur, n’a pas de sens, car il est patent que l’esprit révolutionnaire souffle dans ces diverses composantes politiques eu égard 


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Julien l’Hospitalier

(Martyr † 309) (1)

 

LA REVOLUTION, QU'EST-CE A DIRE ?  - 3 

 

     Cette analyse qui caractérise la Révolution, aide à comprendre qu’en politique se dire de gauche ou de droite, de multiplier stupidement les sigles d’appartenance pour mieux égarer l’électeur, n’a pas de sens, car il est patent que l’esprit révolutionnaire souffle dans ces diverses composantes politiques eu égard à la place qu’ils se refusent d’accorder à Dieu, Notre Seigneur (ce qui devrait être en haut) dans leur programme respectif. Voir à l'avant-dernier paragraphe de cet article, la marquela constante séculaire et le propre de l'esprit révolutionnaire. http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/07/le-front-national-un-faux-espoir-5265376.html

     De la place accordée à Dieu dans la société civile et politique (qui ne peut être que la première) découle l’esprit qui anime réellement les institutions ainsi que les individus qui les défendent et les soutiennent, que ceux-ci s’affichent ouvertement révolutionnaires ou  non, qu’en bien même ils vont à l’Eglise, au temple, à la mosquée ou à la synagogue ; qu’en bien même ils sont religieux, prêtres, évêques, cardinaux, ‘’papes’’, pasteurs, imams ou rabbins.

     Pour en terminer avec l’aspect révolutionnaire, il suffira de dire, succinctement, qu’examiner sous l’angle métaphysique, la Révolution dite française se caractérise par quatre causes :

 - La cause formelle « Les hommes naissent libres et égaux en droits » contenue dans cette imposture qui fait tourner les têtes : le mantra et faux principe révolutionnaire « Liberté–Egalité–Fraternité » d’origine maçonnique.

- La cause matérielle : les hommes qui se laissent imposer cette cause formelle les amenant à l’indifférence ou à la révolte contre Dieu, en ne lui attribuant pas la place, le respect et l’honneur qui lui sont dus dans et par la société, ou se laissent séduire par la sonorité agréable mais mensongère des mots.

- La cause efficiente : le Diable ou Satan et les démons agissant sur la société par le moyen d’une double cause instrumentale : la Franc-maçonnerie et son inspirateur : le judaïsme kabbalistique et talmudique (la gnose juive). Cette cause efficiente explique pourquoi la Révolution demeure et se perpétue, avec des hommes et sous des masques idéologiques différents : son inspirateur, Lucifer étant immortel de par sa nature spirituelle qu’il a conservée, après sa révolte contre Dieu, son Créateur, devenant ainsi Satan ou l'adversaire de Dieu, et, dont l’orgueilleuse ambition et le travail constant sont de recevoir par les hommes l’adoration que lui a refusé Jésus-Christ lors de sa troisième tentation. Adoration qu’il recevra par le moyen de l’Antéchrist et de ceux qui se mettront à son service, avant le retour en gloire de Jésus-Christ.

- La cause finale ou le but : la damnation du plus grand nombre. 

(A suivre…« Qu’est-ce que la contre-révolution ? »…si Dieu veut) 

P.S : Les articles sur la Contre-Révolution ont été transférés dans la rubrique « Politique – La Contre-Révolution » 

René Pellegrini

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.