Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2014

Orientation politique - 1

     Sur le plan politique, dans le prolongement de ce qui a été dit dans la rubrique : « Politique – La Monarchie » ce blogue défendra la monarchie, régime constitutif de la France pendant XIII siècles, depuis la conversion au catholicisme de Clovis et son intronisation en 496, avec promesses et avertissements de Dieu, par Saint Rémy, sur cette monarchie naissante.Par monarchie j’entends…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Thomas de Villeneuve (1)

(Archevêque de Valence  1555)

 PRESENTATION DU BLOGUE : LE CHRIST-ROI - 5

 

ORIENTATION POLITIQUE DU BLOGUE - 1

     Sur le plan politique, dans le prolongement de ce qui a été dit dans la rubrique : « Politique – La Monarchie »http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/08/02/site-monarchiste-1-5421721.html et  http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/08/02/site-monarchiste-2-5421728.html ce blogue défendra la monarchie, régime constitutif de la France pendant XIII siècles, depuis la conversion au catholicisme de Clovis et son intronisation en 496, avec promesses et avertissements de Dieu, par Saint Rémy, sur cette monarchie naissante.

     Par monarchie j’entends, non pas une fausse restauration monarchique avec un roi constitutionnel et folklorique, marionnette des assemblées parlementaires (comme il en existe en Europe) et que le pouvoir occulte de notre République actuelle - dont les représentants sont empêtrés régulièrement dans des affaires plus ou moins nauséabondes - aux abois devant les récurrentes défections électorales, et désireux de lui refaire une virginité serait susceptible de nous concocter. Non ce type de roi, mais un roi selon le cœur de Dieu, profondément catholique, régnant pour le bien commun spirituel et temporel de la nation, ayant autorité dans l’ordre temporel mais avec subordination au pouvoir spirituel de l’Eglise pour tout ce qui relève de la foi et des mœurs : doctrine des deux glaives (2) - un dans la main du roi, l’autre dans celle de l’Eglise ; doctrine en aucune manière périmée, si ce n’est pour ceux qui n’en veulent plus – en lui préférant cette mascarade démocratique et révolutionnaire qui les enfonce et les fait gémir toujours un peu plus - mais que Notre-Seigneur se chargera de rappeler, en temps opportun, au bon souvenir de tous les détracteurs actuels : catholiques ou pas.

     Le rétablissement politique et social de la France sur ses fondements catholiques et chrétiens, avec vocation évangélique, ne se fera que par la venue du Monarque puissant ou Grand Monarque, annoncé aux cours des siècles par une longue suite de révélations privées. http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/07/30/les-propheties-sur-la-france-1-preliminaire-5419833.html et  http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/07/30/les-propheties-sur-la-france-2-5419843.html

     Grand Monarque collaborant avec le Saint Pape pour la restauration d’une société chrétienne et catholique, appelée par Saint Pie X « Cité catholique » (Lettre sur le Sillon),  http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/07/07/encyclique-notre-charge-apostolique-application-pratique-1-5406162.html n’en déplaise à tous les fils spirituels de Diderot, Voltaire, Babeuf, Robespierre, etc., etc., et gardiens du temple de ce qui fut pompeusement appelé « Siècle des Lumières » celles-là même dont l’humanité n’a pas encore fini de manger les fruits amers de leur utopie sanguinaire et d’inspiration pagano-maçonnico-kabbaliste. Ces fameuses « Lumières » qui me font penser à ce que Jésus disait en enseignant ses disciples « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres mêmes ! » (St Matthieu XI, 23) et n’en déplaise aux Catholiques préférant ranger ces deux élus au rayon des utopies et vieilleries du passé.

(A suivre…« Orientation politique du blogue – 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Surnommé l’Aumônier, religieux de l’Ordre des Ermites de Saint Augustin.

(2)  L’un, représentant le pouvoir temporel ou politique et regardant ce qui touche la vie présente, est entre les mains du roi ; l’autre, le pouvoir spirituel qui touche au salut des âmes, est entre les mains du Pape. Il n’y a pas confusion (comme en théocratie) mais distinction des pouvoirs ; mais, subordination du pouvoir temporel au pouvoir spirituel : le Pape étant juge, en dernier ressort, de la moralité des actes du pouvoir politique. 

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.