Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2014

Nature de la Royauté du Christ

Ayant établi le fondement scripturaire de la Royauté de Notre-Seigneur, le Pape se met en devoir de préciser la nature de celle-ci. Pour ce faire, dans un premier temps, il focalisera l’attention sur l’aspect spirituel et l’étendue de cette royauté.


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Servule

(Pauvre et paralytique, confesseur   570)

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 17

    

     Ayant établi le fondement scripturaire de la Royauté de Notre-Seigneur, le Pape se met en devoir de préciser la nature de celle-ci. Pour ce faire, dans un premier temps, il focalisera l’attention sur l’aspect spirituel et l’étendue de cette royauté.

NATURE DE LA ROYAUTE DU CHRIST

     Le Pape déclare « Cette royauté est surtout spirituelle (…) » mais, afin que nous ne tirions pas de fausses conclusions, il s’empresse de faire remarquer « Toutefois, ce serait une erreur honteuse de dénier au Christ-homme la puissance sur les choses civiles quelles qu’elles soient ; (…) »

     Cette royauté du Christ est présentée comme « surtout spirituelle » mais pas seulement, car le Pape se charge de faire observer que ce serait « une erreur honteuse » de vouloir arbitrairement la circonscrire dans le domaine spécifiquement spirituel car, sa puissance royale s’exerce jusque sur « les choses civiles » Lesquelles ? « Quelles qu’elles soient ».

     Ce n’est pas parce qu’une société et des élites en état d’apostasie avancée lui refusent cette prérogative en l’excluant des institutions publiques et de la vie sociale par l’irrespectueuse, machiavélique, satanique et mortifère laïcité, (1) – je pèse mes mots - que les catholiques doivent rester silencieux, en s’abstenant de rappeler, jusque dans les Parlements, à tout cet ''aréopage'' de mécréants,  cette « puissance » que possède le Christ sur « les choses civiles. »

     Jésus-Christ, étant l’auteur et la fin de toute la création, il a, par le fait-même, un pouvoir qui englobe tout l’univers et s’étend sur tout ce qui constitue le monde visible et invisible, la vie individuelle et la vie sociale.

     Cette royauté est d’abord et « surtout spirituelle », nous dit le Pape, car il va de soi qu’avant de pouvoir s’exercer, sur les individus et sur les sociétés, par ses maximes, ses lois et ses enseignements, elle se doit, en premier lieu, d’avoir pénétré dans les cœurs et dans les intelligences.

     Il en va de même pour toutes les idéologies qui veulent exercer leur pouvoir social et politique – car ces deux pouvoirs sont coexistants dans l’ordre temporel – elles doivent au préalable, en dehors des cas d’imposition par la tyrannie, s’efforcer de gagner l’adhésion d’une majorité de cœurs et d’intelligences, avant de pouvoir concrétiser ce pouvoir dans la vie sociale et politique.

     Le Pape va mettre en exergue cette royauté « surtout spirituelles » par différentes citations des Saintes Ecritures, qui la mettront en évidence de deux manières :

     A – En référence à une erreur d’appréciation chronologique.

     B – En référence aux caractéristiques de ce royaume ou royauté de Dieu.

     Dans un prochain article nous examinerons le premier aspect : l’erreur d’appréciation chronologique.

(1) Rappelons que la laïcité est le fruit vénéneux de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, condamnée par l’Encyclique Vehementer Nos, du Pape saint Pie X, le 11 février 1906. Bouffie d’orgueil, elle expulse Dieu et sa loi morale du domaine institutionnelle et publique. Mais, la nature ayant horreur du vide, elle se substitue à Dieu et, en proposant et encourageant la société, par sa permissivité, à la pratique de toutes les dérives d’immoralités dont nous sommes témoins, elle constitue une étape vers le satanisme.

Capture010.jpg

BONNES ET SAINTES FÊTES DE NOËL

 

ET DE NOUVELLE ANNEE

Capture05.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.