Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2015

Conseils pour les Exercices spirituels

     Les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola sont tout indiqués pour faire prendre conscience de la gravité du péché, qui est une atteinte à la majesté de Dieu, par des exemples tirés de la Sainte Ecriture, par exemple : l’unique péché d’Adam et son expulsion du Paradis terrestre, l’unique péché des anges rebelles et leur bannissement de devant la face de Dieu et, par contraste, les péchés…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Cloud

(Prêtre et Confesseur 560) 

 

LES EXERCICES SPIRITUELS DE SAINT IGNACE DE LOYOLA - 6

 

CONSEILS POUR LES EXERCICES SPIRITUELS

 

     Les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola sont tout indiqués pour faire prendre conscience de la gravité du péché, qui est une atteinte à la majesté de Dieu, par des exemples tirés de la Sainte Ecriture comme : l’unique péché d’Adam et son expulsion du Paradis terrestre, l’unique péché des anges rebelles et leur bannissement de devant la face de Dieu et, par contraste, les péchés nombreux d’un homme pris en général. Gravité de ce péché qui s’oppose à la raison, et ses funestes conséquences s’il n’est pas effacé par la confession et la pénitence. Ces exemples ayant pour but de nous aider à amender notre vie et à la rendre conforme à la volonté de Dieu, premier servi.

     Pour les personnes qui sont intéressés par les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola, ils doivent prêter toute leur attention à la recommandation du Pape Pie XI concernant la manière de dispenser ces Exercices :

« (…) à la seule condition de continuer à être authentiquement ignaciens. »

     En effet, selon l’adage bien connu « tout ce qui brille n’est pas or » tous les Exercices de Saint Ignace qui peuvent être dispensés, ici ou là, ne reflètent pas forcément l’authentique esprit de Saint Ignace. Or, leur efficacité dépend justement de la recommandation que faisait le Pape. Et, s’il a jugé utile de faire cette observation, dans une Encyclique, c’est qu’il avait dû constater que, déjà à son époque, on se permettait certaines libertés avec ces Exercices.

     Aujourd’hui, l’Eglise conciliaire est pénétrée par l’esprit et l’ecclésiologie du Concile Vatican II qui, pour s’ouvrir au monde par le dialogue œcuménique, s’est laissée infiltrer par le cheval de Troie qu’est l’esprit moderniste. Celui-ci, selon l’encouragement et l’exemple venu de la haute hiérarchie, se répercute désormais dans toutes ses structures d’enseignement (catéchèse, séminaires, facultés de théologie) dans ses livres théologiques et de spiritualité, et dans ses ordres religieux masculins et féminins.

     De nos jours, la méthode la plus recommandable et reflétant le mieux l’esprit antilibéral de Saint Ignace, condition essentielle de leur efficacité était, au XXe siècle, celle du Révérend Père François de Paule Vallet (1883-1947), fondateur de la Congrégation des Coopérateurs Paroissiaux du Christ-Roi. (CPCR).

     Les prêtres et les religieux qui acceptent encore d’utiliser cette méthode et l’esprit antilibéral qui l’accompagne doivent être recherchés en priorité. En dehors de cette méthode, par prudence, il vaut mieux se procurer le Livre des Exercices du Père Vallet et se prendre en mains pour les pratiquer soi-même, en suivant les instructions données. Mais rien ne remplacera une bonne retraite spirituelle avec un bon conducteur des Exercices.

PENSEZ-Y

(A suivre…« Eternité ! Ô éternité ! »…si Dieu veut)

René Pellegrini 

PS : Dans les articles précédents j’ai indiqué un lieu de retraite possible, pour hommes et jeunes gens, jusqu’au 29 août 2015. Après cette date, voir avec Monsieur l’Abbé Philippe Guépin, 88 rue d’Allonville – 44000 – NANTES

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.