Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2015

Un roi pour la France - 2 : Les déclarations du Prince - 1

L’option Duc d’Anjou ayant avorté, il est intéressant de lire, dans le bulletin La Lorraine Royaliste (LLR) qui a fait du Prince Henri de France, Duc d’Orléans, son champion, certains propos tenus par le Prince à cinq journalistes, dont deux de la LLR, paroles de nature à nous renseigner sur sa personnalité chrétienne…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Maurille

                         (Evêque d’Angers, et Confesseurvers 426-437)

 

UN ROI POUR LA FRANCE - 2

Mis sur blogue le 13 septembre 2015 

LES DECLARATIONS DU PRINCE – 1

amour de jésus-christ,apostasie,c.e.r.f.c,cité catholique,civilisation chrétienne,commandements de dieu,duc d’anjou,duc d’orléans,exclusion de dieu,foi,france contemporaines,gastronome,gastronomie,henri de france,impiété,instaurer,justice,laïcité,méditer,notre charge apostolique,peintre,peintures,prier,prince de france,programme politique,règne,responsabilités politiques,principes contraires,restaurer,révolte,rois capétiens,saint pie x,tradition royale,trône de france,utopie

En bleu clair ce qui a été rajouté, à l’exclusion du texte de Saint Pie X.

amour de jésus-christ,apostasie,c.e.r.f.c,cité catholique,civilisation chrétienne,commandements de dieu,duc d’anjou,duc d’orléans,exclusion de dieu,foi,france contemporaines,gastronome,gastronomie,henri de france,impiété,instaurer,justice,laïcité,méditer,notre charge apostolique,peintre,peintures,prier,prince de france,programme politique,règne,responsabilités politiques,principes contraires,restaurer,révolte,rois capétiens,saint pie x,tradition royale,trône de france,utopie

     L’option Duc d’Anjou ayant avorté, il est intéressant de lire, dans le bulletin La Lorraine Royaliste (LLR) qui a fait du Prince Henri de France, Duc d’Orléans, son champion, certains propos tenus par le Prince à cinq journalistes, dont deux de la LLR. Paroles de nature à nous renseigner sur sa personnalité chrétienne.

« Parmi ses multiples voyages, son association, le Prince de France '' travaille à être prêt à assumer des responsabilités politiques '' (1) si un appel des français, des hommes et des partis politiques se fait entendre »

     L’Association mentionnée dans cet extrait à ne pas confondre avec l’A.U.C des rois capétiens (de l’article précédent), est le « Centre d’Etudes et de Recherches sur la France contemporaine dans la Tradition Royale » (C.E.R.F.C)

     Cette déclaration princière entraîne de ma part plusieurs observations :

- D’abord, compte tenu de la spécificité de la royauté française, curieuse méthode que celle consistant à faire de « multiples voyages », de compter sur une « association » préoccupée « d’études et de recherches sur la France contemporaine » pour se préparer à assumer des responsabilités politiques ou à régner en tant que roi. Si, on ajoute à ses voyages le temps qu’il passe à peindre, à exposer ses peintures, son goût pour la gastronomie (puisqu’on nous précise par ailleurs qu’il est peintre et gastronome), tout cela, lui laisse-t-il suffisamment de temps pour méditer ? Pour prier ? Apparemment pas pour lire et méditer, avec tout le soin et le sérieux voulus, l’Encyclique que Saint Pie X a déjà écrite et divulguée depuis le 25 août 1910 « Notre Charge Apostolique ». Cette Encyclique rédigée et adressée principalement à la France, est de nature à faire gagner du temps et de l’argent au C.E.R.F.C, concernant ses « recherches nécessaires sur la France contemporaine » et permit au Pape, en pesant soigneusement les termes, de conclure infailliblement :

« Non, Vénérables Frères (…) on ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l’a bâtie ; (…) la civilisation n’est plus à inventer ni la cité nouvelle à bâtir dans les nuées. Elle a été, elle est ; c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et de l’impiété : OMNA INSTAURARE IN CHRISTO. »

     Nul temps à perdre et erreurs à commettre, le programme politique à mettre en œuvre est clairement exposé. Voilà ce qu’il faut avoir le courage d’affirmer sans ambiguïté, comme le Saint Père. Pour cela, il suffit d’hommes politiques ou prétendants au Trône de France ayant suffisamment d’envergure chrétienne, de foi, d’amour de Jésus-Christ pour annoncer clairement leurs intentions politiques sur la société française, leur désir de ne vouloir œuvrer que dans le but de faire passer d’abord les intérêts, le règne et la justice de Notre-Seigneur, avant tout désir de satisfaction et de jouissance nationale purement matérielles ou de nostalgie personnelle.

     Se doter d’un Centre d’Etudes et de Recherches visant à associer « la Tradition Royale » qui ne peut être que catholique et chrétienne et donc fondée sur le Christ, avec « la France contemporaine » en état d’apostasie, fondée sur la laïcité et le mépris des commandements de Dieu, signifié  par l’exclusion de Dieu et de Jésus-Christ de la sphère public : c’est vouloir marier la carpe et le lapin, faire cohabiter des principes contraires. C’est se moquer de Dieu, du monde, et de la France décrite par le Pape.

(A suivre…« Les déclarations du Prince - 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

 

(1) En italique dans le texte.

Capture bannière 3.jpg

Armoiries du Royaume de France jusqu’à la Révolution

Capture05.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.