Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2015

La Royauté du Christ sur les individus ou particuliers

     Comme le démontreront les différents articles sur la Royauté du Christ, les affirmations du Pape montreront que Notre-Seigneur n’est pas un Roi qui doit régner uniquement dans les cœurs. Bien entendu, c’est d’abord là qu’il doit régner en priorité, car comment pourrait-il régner ailleurs : sur nos familles, sur la cité, sur les institutions nationales, s’il ne commence pas par régner dans nos cœurs et les imprégner ? C’est une condition essentielle, en même temps qu’une évidence de bon sens…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Léonard

  (Confesseur Vers 556)  

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 23

 

LA ROYAUTE DU CHRIST SUR LES INDIVIDUS OU PARTICULIERS 

 

     Comme le démontreront les différents articles sur la Royauté du Christ, les affirmations du Pape montreront que Notre-Seigneur n’est pas un Roi qui doit régner uniquement dans les cœurs.

     Bien entendu, c’est d’abord là qu’il doit régner en priorité, car comment pourrait-il régner ailleurs : sur nos familles, sur la cité, sur les institutions nationales, s’Il ne commence pas par régner dans nos cœurs et les imprégner ? C’est une condition essentielle, en même temps qu’une évidence de bon sens.

     Demandera-ton aux adeptes du libéralisme, du naturalisme, du communisme et de l’athéisme de faire régner leur idéologie sur leurs familles, la cité et les institutions nationales si leurs doctrines n’imprègnent et ne règnent, pour commencer, dans le cœurs de ceux qui doivent les promouvoir et les faire appliquer dans la vie domestique, sociale et politique ?

     Lorsqu’il s’agit de la Royauté du Christ qui est aussi le règne du Sacré-Cœur de Jésus, le Pape Pie XI enseigne qu’on ne peut opérer aucune distinction entre :

     - Les particuliers et

     - Les sociétés qu’elles soient civiles et domestiques car, dit-il :

« En cette matière, il ne faut pas distinguer entre les individus et les sociétés domestiques et civiles, puisque les hommes réunis en société ne sont pas moins sous la puissance du Christ que les particuliers. »

     Pour cette fois, on s’arrêtera sur « les particuliers » dont le Pape affirmait, dans une Encyclique précédente « Ubi Arcano Dei » du 23 décembre 1922, que le Christ est véritablement Roi des individus lorsqu’il est le maître incontestable :

     - De leur intelligence : qui se laisse former par la Sainte doctrine de vérité qu’il nous a laissée lors de sa venue en ce monde. Cette doctrine de salut qui contient toute plénitude, éclaire de sa lumière les ténèbres du monde et aide le pécheur à se convertir en réformant sa vie et à progresser dans les vertus. Pour cela :

« Ne vous conformez point à ce siècle mais réformez-vous par le renouvellement de votre esprit, afin que vous connaissiez combien la volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite. » (Romains XII, 2) (1)

     - De leur volonté : car en Jésus-Christ se conjuguent aussi bien la sainteté de sa volonté divine, que l’intégrité et l’obéissance parfaites de sa volonté humaine qui suggère à notre libre arbitre des sentiments qui orientent notre volonté vers de nobles actions.

« (…) celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. » (I Jean II, 17) (2)

     - De leur cœur : par l’exemple de la charité sans bornes de Notre-Seigneur. Cette charité qui surpasse toute science, compatit aux misères humaines, s’efforce de les soulager, et que Jésus-Christ manifesta en la poussant jusqu’à :

« Moi, je suis le bon pasteur (…) et je donne ma vie pour mes brebis. » (St Jean X, 14-16) (3)

« Et de connaître la charité du Christ, qui surpasse toute science, afin que vous soyez remplis de toute plénitude de Dieu. » (Ephésiens III, 19)

     - de leur vie entière : par la soumission à sa loi et l’imitation de ses exemples, dans la vie privée comme dans la vie publique. C’est l’observation de cette loi et des exemples de Jésus qui constituent la voie royale éprouvée, pour nous permettre d’éviter les embûches du démon et d’atteindre notre fin dernière dans le bonheur parfait.

« Soyez donc soumis à Dieu et résistez au diable, et il s’enfuira de vous. » (St Jacques IV, 7) (4)

« (…) parce que le Christ même à souffert pour nous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces. » (I Pierre II, 21) (5)

     Ainsi, en tant que chrétien, ou individu, il n’est pas possible de prétendre se placer sous la royauté de Jésus-Christ et œuvrer pour elle, sous les différents aspects, états et conditions de vie que présentent l’existence humaine : familial, social, politique, marié, célibataire consacré ou non, pauvre, riche, éducateurs, professeurs, etc., si notre intelligence, notre volonté, notre cœur et notre vie tout entière, n’acceptent pas, ou négligent Notre-Seigneur comme maître incontestable de sa propre vie.

(A suivre…« La Royauté du Christ sur les familles »…si Dieu veut)

René Pellegrini

- C’est moi qui mets en gras dans les citations

(1 à 5) Textes non cités par le Pape mais ajoutés, par moi-même, pour étayer ses propos.

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.