Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2015

Eternité ! Ô éternité !

Homme mortel, ton corps tombera bientôt en poussière, mais tu as une âme immortelle et tu n’y penses pas !

     Etudie, médite, approfondie ce grand mot...


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Martin

(Pape et martyr 654) (1)

LES EXERCICES SPIRITUELS DE SAINT IGNACE DE LOYOLA - 7

 

ETERNITE ! Ô ETERNITE !

 

          Homme mortel, ton corps tombera bientôt en poussière, mais tu as une âme immortelle et tu n’y penses pas !

     Etudie, médite, approfondie ce grand mot :

ETERNITE !

     O Homme, que diras-tu un jour ? Que sera pour toi cet inévitable

ETERNITE !

     Oh ! Qu’elle est longue ! Qu’elle est profonde ! Qu’elle est immense et infinie dans ses biens et dans ses maux, cette reine de tous les siècles, cette interminable et toujours vivante

ETENITE !

     Pour le vrai chrétien, elle est infinie dans ses biens.

     Pour le pécheur, elle est infinie dans ses maux, cette interminable

ETERNITE !

     Compte autant de millions d’années qu’il y a

     - de feuilles d’arbres dans les forêts,

     - de grains de sable sur tous les rivages,

     - de brins d’herbe dans les prairies,

     - de gouttes d’eau dans l’océan,

     - d’étoiles au firmament.

     Compte encore, compte toujours :

     Tes chiffres ne sont rien à côté de l’incommensurable éternité !

Cœur de Jésus, sauvez-nous, nous périssons.

Cœur de Jésus, abîme de miséricorde, ayez pitié de nous.

Cœur Sacré de Jésus, je crois à votre amour pour moi.

     Un jour viendra que le soleil aura éteint, le monde aura été consumé, la race humaine aura fini, les vivants et les morts auront été jugés ; les siècles et les siècles se seront amoncelés, puis il y aura eu des abîmes de durée depuis ce jour de la vie, passé si vite ; elle ne paraîtra plus, la vie, que dans un immense éloignement, comme ces étoiles presque imperceptibles que l’œil ne découvre qu’à force de se fixer, comme un songe évanoui…Et ce sera encore, et ce sera autant que jamais

L’ETERNITE POUR UNE ETERNITE !

(A suivre…« L’Eternité pour une éternité ! »…si Dieu veut)

René Pellegrini

PS : Dans les articles précédents j’ai indiqué un lieu de retraite possible, pour hommes et jeunes gens, jusqu’au 29 août 2015. Après cette date, voir avec Monsieur l’Abbé Philippe Guépin, 88 rue d’Allonville – 44000 – NANTES (Note ajoutée le 12 novembre 2015 à 7.26)

(1) Il était natif de Todi, ville de Toscane (Italie) et fils de Gabrice, homme très-saint et vertueux. Après beaucoup de maltraitances, l’empereur Constant l’exila en Chersonèse, au bout de la mer Noire.

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.