Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2015

Les déclarations du Prince - 2

Ensuite, le Prince se déclare « prêt à assumer des responsabilités politiques » (en italique dans le texte). Bien, fort bien, mais le problème c’est d’attendre ces responsabilités d’un « appel » non pas de Dieu, ou du peuple le sollicitant pour régner de la part de Dieu, ce qui paraît au moins évident, du moins non choquant, pour un prétendant au trône chrétien des Rois de France soucieux de gouverner le pays selon des lois chrétiennes, mais, vous avez bien lu…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Firmine (1)

                                           (Vierge et martyre 303)

 

UN ROI POUR LA FRANCE - 3

 

LES DECLARATIONS DU PRINCE – 2

1789,abel,apostasie,assassins,avortement,catholiques,comte de paris,condamnation à mort,contre-révolution,crimes,de gaulle,débauche,démagogie,démocratie,despotisme,dieu,dogme,égoïsme,embryons,famille des orléans,fœtus,forme révolutionnaire,franc-maçonnerie,génocide,impiété,innocents,judéo-maçonniques,le pen,louis xvi,lumières,malheurs,massacre,mensonge,mondialisme,partis politiques,péchés,pétain,peuple souverain,philippe egalité,république,robespierre,rois de france,shoah,souffrances,souveraineté du peuple,subversion,terrorisme,trône chrétien

En bleu ce qui a été rajouté (article écrit en décembre 1994)

1789,abel,apostasie,assassins,avortement,catholiques,comte de paris,condamnation à mort,contre-révolution,crimes,de gaulle,débauche,démagogie,démocratie,despotisme,dieu,dogme,égoïsme,embryons,famille des orléans,fœtus,forme révolutionnaire,franc-maçonnerie,génocide,impiété,innocents,judéo-maçonniques,le pen,louis xvi,lumières,malheurs,massacre,mensonge,mondialisme,partis politiques,péchés,pétain,peuple souverain,philippe egalité,république,robespierre,rois de france,shoah,souffrances,souveraineté du peuple,subversion,terrorisme,trône chrétien

     Ensuite, le Prince se déclare « prêt à assumer des responsabilités politiques » (en italique dans le texte). Bien, fort bien, mais le problème c’est d’attendre ces responsabilités d’un « appel » non pas de Dieu, ou du peuple le sollicitant pour régner de la part de Dieu, ce qui paraît au moins évident, du moins non choquant, pour un prétendant au trône chrétien des Rois de France soucieux de gouverner le pays selon des lois chrétiennes, mais, vous avez bien lu, « des français, des hommes et des partis politiques » en l’état, qui est déplorable, sans demander auparavant, à ceux-ci, un réel regret de leurs innombrables péchés – cause de tous leurs malheurs – sans incitation à la pénitence, sans conversion de leur part.

     Faut-il s’en étonner ? Si on considère qu’il appartient à la sinistre lignée des Orléans qui s’illustra par son si peu chrétien, et ancêtre, Philippe Egalité donnant son vote pour la condamnation à mort de son cousin Louis XVI en prononçant, devant la Convention, les paroles suivantes :

« Uniquement préoccupé de mon devoir, convaincu que tous ceux qui ont attenté et attenteront par la suite à la souveraineté du peuple méritent la mort, je vote la mort (…) » (Cité par le Choc du mois du 14 janvier 1989, page 29) (2)

     Ces paroles iront jusqu’à indisposer l’ignoble Robespierre qui dira :

« Le malheureux ! Il pouvait au moins se taire ; personne ne le lui aurait reproché. »

     Philippe Egalité signifiait par ses propos très peu catholiques (3) en quelle estime il tenait le caractère sacral de la Royauté catholique. Si, devant assumer un tel héritage d’impiété, un passé chargé d’intrigues, de crimes et d’insultes faites à la majesté divine, par la famille princière à laquelle j’appartiens, il semble, au roturier que je suis, que la moindre des décences serait, d’abord, de demander à Dieu ce qu’il en pense, s’il entre bien dans ses intentions que je sois son instrument pour ramener le peuple de France vers son Seigneur, et le relever de sa grande détresse.

     C’est probablement pour cette raison, peu certain de l’investiture divine, qu’il préfère la rendre plus plausible en se tournant d’un autre côté, vers le « ''peuple souverain'' » et « vers les partis politiques » pour solliciter leur « appel ». En somme, Monsieur le Prince n’en demande guère plus que M. Le Pen et tous les autres.

     Monsieur le Prince, en digne descendant de Philippe Egalité, se montre parfait démocrate (ce qui est loin d’être une référence). Soyons assurés que la Secte, aux immenses tentacules, a bien enregistré le message et n’oublie certainement pas les antécédents de la famille des Orléans qui a toujours été très liée à la bourgeoisie d’affaires, aux puissances d’argent ; qu’elle est attirée par le pouvoir et pour ce faire, comme son ancêtre, pas trop regardante sur les méthodes à utiliser.

     N’est-il pas le fils du Comte de Paris qui, perpétuant à merveille l’esprit de famille, fut parfaitement capable de faire une lèche infecte à des hommes politiques comme Paul Reynaud, Edouard Herriot, Charles de Gaulle : ce grand personnage (par la taille) qui défendit la France en s’enfuyant à Londres, pendant que le héros de la première guerre mondiale, le Maréchal Pétain (4) aujourd’hui voué à l’exécration par les orfraies judéo-maçonniques et leurs porte-voix historiques et médiatiques, qui préfèrent honorer le grand fuyard.

     Alors que le gouvernement Pétain déjà noyauté, à l’époque, par la franc-Maçonnerie et, compte tenu des possibilités réelles qu’offraient la conjoncture d’occupation de la France, faisait tout ce qui était en son pouvoir, sans abandonner le navire, pour atténuer, autant que possible, les malheurs que la justice divine, dont on ne se moque pas impunément, laissait s’abattre de manière médicinale sur notre pauvre pays qui ne comprend toujours pas, ou ne veut pas comprendre, que son apostasie est la cause réelle de ses souffrances et, ensorcelée par sa mensongère trilogie républicaine, continue, de plus belle, à mépriser les lois divines, ce qui ne peut qu’entraîner de grands et nouveaux malheurs.

     N’est-ce pas son père, le Comte de Paris, qui appela à voter pour le ‘’très chrétien’’ bigame François Mitterrand ? On a de la suite dans les idées dans la famille ! La Secte judéo-maçonnique saura s’en souvenir le cas échéant.

(A suivre…« Le ''Peuple souverain'' a choisi »…si Dieu veut)

René Pellegrini

- C’est moi qui met en gras dans la citation.

(1)  Martyrisée sous le règne de Dioclétien.

(2) Le Choc du Mois : revue cogérée (en 1989) par Marc Dem (1997) et Patrice Boizeau, favorisant la subversion par ses diverses chroniques culturelles, et apportant son soutien à M. Le Pen. Précisons que Marc Dem – qui essaime un peu partout – publie maintenant la lettre d’informations religieuses Iota Unum, après avoir été Président de la revue Credo fondée par feu le peu pudique romancier ‘’catholique’’ Michel de Saint Pierre. La revue Credo et la lettre Iota Unum sont très prisées dans les différents milieux traditionalistes.

(3) Faire appel au « peuple souverain » pour une investiture, c’est mépriser l’origine divine des pouvoirs humains et, par la-même, opérer une inversion diabolique. Voir : http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2015/08/26/mon-royaume-n-est-pas-de-ce-monde-5675395.htm

http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2015/09/01/mon-royaume-n-est-pas-de-ce-monde-2-5678322.html

La forme révolutionnaire des institutions françaises rend impossible l’unité de la France par les partis politiques car ils portent en eux-mêmes les germes d’éclatement, d’éparpillement et de division idéologique de la société, sauf à l’imposer artificiellement par le despotisme - aboutissement logique de la République démocratique - comme le montre la progression continue de mesures de plus en plus coercitives et dont on vient de mesurer l’efficacité sur le terrorisme, il y a moins de quinze jours. Au regard des contradictions flagrantes et des incohérences gouvernementales sur ce sujet, la question est : Lutte contre le terrorisme ou, pour complaire au mondialisme et son objectif de gouvernance mondiale, combat déguisé, sous apparence de bien, contre ses propres citoyens rétifs à ce projet ? 1789 a divisée et désunie la France, seule la royauté peut permettre le retour à l’unité autour de la personne du roi. Pour appréhender l’antidote à  l’inversion sociale opérée par la forme institutionnelle révolutionnaire, voire les 8 articles de la Rubrique : Politique – La Contre-Révolution.

(4) En faisant allusion au Maréchal Pétain je dénonce ce scandale, cette honte, que constitue le terrorisme intellectuel pratiqué actuellement à l’encontre de quiconque voudrait nuancer, éclaircir ou justifier certains comportements le concernant, ainsi que l’époque troublée et les circonstances particulières dans lesquelles il fut amené à accepter le pouvoir et à prendre certaines responsabilités. Comportement d’autant plus scandaleux et abject que ces législateurs responsables de l’avortement (5) – ce massacre quotidien des innocents dont le sang , comme celui d’Abel, et les cris percent la voûtent des cieux pour réclamer vengeance de la part de Dieu – et autres infamies, ont droit aux décorations, flatteries et honneurs gouvernementaux, et paradent sans vergogne dans les média. Mais, c’est ainsi que cela fonctionne en démocratie ou, plus justement, dans la boue et la crasse républicaine et démocratique dont laquelle la démagogie et le mensonge sont érigés en système de gouvernance. Effrayant spectacle que cette ‘’élite’’ coupable d’une épouvantable dégénérescence morale, marquée au fer rouge dans sa conscience et tombée plus bas que les païens !

(5) Depuis 40 ans qu’est pratiqué ce génocide légalisé, ce sont, en France, au moins 8 à 10 millions d’embryons et de fœtus humains qui ont été détruits, sans sourciller et dans l’indifférence quasi-générale, sur l’autel de la débauche, de l’immoralité, de l’égoïsme et de l’irresponsabilité, par ces fils spirituels de Mengele qui n’ont rien à envier aux barbares. Chiffre impressionnant qui dépasse largement la érigée en dogme et ressassée sur tous les supports culturelles et médiatiques. ASSASSINS ! REPENTEZ-VOUS !... Qui que vous soyez, s’ils vous restent encore une once de conscience, fuyez et fustigez les artisans et propagateurs de cette science fausse, orgueilleuse et diabolique sur l’être humain et le commencement réel de sa vie.

Capture bannière 3.jpg

Armoiries du Royaume de France jusqu’à la Révolution

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.