Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2016

La non-célébration du Sabbat - Motif 3

     . Pour figurer à l’avance le repos de l’éternité, promis par Dieu. En effet, à l’aide de deux textes de la Sainte Ecriture, Saint Thomas nous enseigne que Dieu nous fit la promesse d’un repos…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de La chaire de Saint Pierre à Antioche

 

FAUT-IL OBSERVER LE SABBAT ? - 6

 

LA NON-CELEBRATION DU SABBAT : MOTIF 3

     TROISIEME MOTIF :

     . Pour figurer à l’avance le repos de l’éternité, promis par Dieu. En effet, à l’aide de deux textes de la Sainte Ecriture, Saint Thomas nous enseigne que Dieu nous fit la promesse d’un repos.

« En ce temps-là, lorsque le Seigneur t’aura donné du repos après ta fatigue et ton agitation, et après la dure servitude qui t’avait été imposée » (Isaïe XIV, 3)

« Mon peuple se reposera dans la beauté de la paix, dans des tabernacles de confiance et dans un repos opulent ». (Isaïe XXXII, 18)

     Ces textes qui concernaient le repos dont devait bénéficier les Hébreux, et dont l’application lointaine concernait l’éternité, attire notre attention sur l’espoir que nous avons de nous reposer de trois épreuves :

     - Le labeur de la vie présente

     - Le trouble des tentations

     - L’esclavage du démon.

     Ici-bas, Notre-Seigneur nous donne un avant-goût de ce repos qu’Il a promis à ceux qui viennent à Lui, quand il dit :

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous, et recevez mes leçons parce que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » (St Matthieu XI, 28-30)

     Saint Thomas achève l’explication de ce troisième motif par ces deux remarques :

     - Il faut achever ses œuvres avant de se reposer.

« Le Seigneur a travaillé six jours et le septième il s’est reposé ; car, il faut, avant de se reposer, achever ses œuvres ».

     - Le contraste entre la brièveté du travail et la durée du repos.

« De l’extrême brièveté du temps du labeur, comparée à la durée sans fin du temps du repos. La durée de l’éternité, en effet, excède toute la durée du temps présent incomparablement plus que mille ans, un seul jour ».

« Voyez de vos yeux que j’ai peu travaillé, et que je me suis acquis un grand repos » (Ecclésiastique LI, 35) (1)

(A suivre…« La non-célébration du Sabbat : Motif 4 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Ce sont les Pères latins qui appelèrent « Ecclésiastique » ce livre de l’Ancien Testament, à cause du fréquent emploi dont il était l’objet dans les Eglises, pour l’instruction des catéchumènes et des fidèles. Les textes grecs lui donnent le nom de « Sagesse de Jésus, fils de Sirach ». Les Juifs, les Protestants et toutes les sectes issues du protestantisme nient la canonicité de ce Livre, bien qu’elle soit attestée par une série ininterrompue de témoignages venant aussi bien de la tradition juive que chrétienne. Ce livre est inclus dans la Bible des Juifs d’Alexandrie, appelée version grecque des Septante, et diverses citations des apôtres, dans le Nouveau Testament, sont un écho des pages de « l’Ecclésiastique ».

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.