Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2016

M. Valls : Les deux bouts de la chaîne juive

     Revenons à ce mot « lié » utilisé par M. Valls, dans mon premier article. Qu’elle est l’interprétation la plus plausible. Selon moi, celle de serment car il rattache ce mot « lié » à « par ma femme » en soulignant bien, à son auditoire juif, le caractère de ce lien « éternel ». A moins que ces mots aient dépassé sa pensée, on conçoit mal...


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Illide

 (Evêque de Clermont en Auvergne 388)

 

QUI EST M. VALLS ? – 5 : LES DEUX BOUTS DE LA CHAÎNE JUIVE

 

 « Ne craignez point ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuer l’âme ;

mais craignez plutôt celui qui peut précipiter l’âme et le corps dans la géhenne »

(St Matthieu X, 28)

« Je régnerai malgré mes ennemis »

(Paroles de Jésus-Christ à Sainte Marguerite Marie Alacoque)

Captureva.jpg

âme,antéchrist,antisémite,bilderberg,catholicisme,cercles mondialistes,chrétien,christianisme,club le siècle,communauté juive,concile vatican ii,crif,croix,disraéli,ennemis,fascisme,franc-maçonnerie,géhenne,initiation,grand orient de france,idiots utiles,israël,grande loge nationale de france,judaïsme rabbinique,juif,kabbale,loi de moïse,magistère de l’eglise,média,mondialisme,national-socialisme,nazisme,nouvelle théologie,œcuménisme,opinion publique,rabbin,race juive,religion universelle,révolution universelle,salut,serment,sociétés secrètes,subversion,talmud,théorie du complot,valls,vérité,guerre     Revenons à ce mot « lié » utilisé par M. Valls, dans mon premier article. Qu’elle est l’interprétation la plus plausible. Selon moi, celle de serment car il rattache ce mot « lié » à « par ma femme » en soulignant bien, à son auditoire juif, le caractère de ce lien « éternel ». A moins que ces mots aient dépassé sa pensée, on conçoit mal un tel « lien éternel » sans le signe d’une fidélité sans faille à la communauté juive et à Israël. Et le catholicisme de son baptême, le christianisme et la France dans tout ça ? Si tel est bien le cas, de quel côté ce lien va-t-il casser selon la gravité des circonstances ?

     On ne peut aussi exclure le non-dit : l’intérêt politique, par le signal envoyé à ceux qui financent les instruments de façonnage de l’opinion publique dont plus personne n’ignore, ou ne devrait ignorer, les origines juives pour l’essentiel. 

     Ainsi se rattacheraient les deux bouts de la chaîne juive : celle de l’entrée et l’initiation en Franc-Maçonnerie d’origine juive, de M. Valls, et celle qui renvoi notre ministre bigame - selon la loi de Dieu - au judaïsme rabbinique, par sa deuxième épouse. Sans oublier son appartenance à certains cercles mondialistes de grande influence placés sous la même inspiration, tels que : Club le Siècle dès 2001, le Bilderberg Group depuis 2008, et le CRIF : ennemis acharnés du catholicisme qui veut rester fidèle au Magistère de l’Eglise d’avant le funeste concile Vatican II. Mais pas du catholicisme vermoulu qui fricote avec les rabbins pharisiens pour fabriquer une nouvelle théologie sur Israël, et les Juifs qu’il ne faut plus chercher à convertir : tout va bien ! Eux n’ont pas besoin du Christ pour faire leur salut. Il suffit qu’ils continuent à observer la Loi qui a été clouée sur la croix et, qui plus est, n’est même plus celle de Moïse, mais celle des rabbins kabbalistes et talmudistes, puisque le Talmud est au-dessus de la Loi de Moïse.

     Je dis les deux bouts de la chaîne juive car la Franc-Maçonnerie est une superposition de sociétés secrètes chapeautées par les Juifs, qui opèrent par cercles concentriques, et les infiltrent. Ainsi, les Francs-maçons du Grand Orient de France comme ceux de la Grande Loge Nationale de France, et ceux des plus petites obédiences, ne sont que les idiots utiles, les agents d’exécution - conscients ou inconscients - des idéaux éminemment destructeurs de l’ordre social des sociétés chrétiennes, regroupés sous le vocable de « principes modernes » et puisés dans les élucubrations du judaïsme issu de la Kabbale et du Talmud. Ce qui justifie amplement l’expression judéo-maçonnique que j’utilise régulièrement, même si elle ne plaît pas aux destinataires qui préfèrent désigner ceux qui s’efforcent de ne pas mourir idiots par « adeptes de la théorie du complot » (1) et martelés à souhait par tous les média, friands de vérité comme chacun sait, et soucieux de ne pas voir s’envoler les subsides de l’Etat.

     Ils importent peu, aux cornacs juifs, que ces obédiences maçonniques soient athées, déistes ou théistes, de gauche ou de droite, du moment qu’elles véhiculent des idéologies et des doctrines morales, religieuses, sociales ou politiques opposées aux doctrines du christianisme en général, et du catholicisme en particulier, elles concourent toutes à l’avancement des subversions et des révolutions dont ils sont les maîtres d’œuvre. Désormais, ces obédiences favorisent la mise en place progressive du mondialisme économique, financier, politique, culturel et religieux, pour aboutir à la Révolution universelle visant à installer, à terme, sous le règne tyrannique de l’Antéchrist, la domination et le règne juif sur le monde.

     On notera leur connivence, c’est normal puisqu’ils sont issus d’un même esprit, dès qu’il s’agit d’hurler et de stigmatiser à grands renforts de média, et comme des orfraies - du nom de fascisme, nazisme et d’antisémitisme - tout ce qui peut rappeler un catholicisme et une France fidèles à ses véritables traditions. Ils crient ces grands bienfaiteurs de l’humanité, disciples et continuateurs de leurs prédécesseurs idéologues qui puisèrent dans la Kabbale des rabbins, les blasphèmes du Talmud et l’aide intéressée du coffre-fort des financiers juifs mondialistes et apatrides, les doctrines et les fonds nécessaires pour donner vie et force à deux mâchoires idéologiques hostiles aux chrétiens : le communisme bolchévique et le national-socialisme (nazisme) avec pour objectif de dynamiter le catholicisme et d’affaiblir le christianisme, en opposant les chrétiens dans des guerres fratricides et meurtrières. Cet objectif ayant été atteint, ces grands bienfaiteurs actuels ont, depuis, sur le plan religieux, mission de judéo-maçonniser le catholicisme et, par l’œcuménisme, de le fondre dans la religion universelle luciférienne du mondialisme ou, à défaut, d’en faire une composante.

     Voici deux citations, non exhaustives, sur la parenté entre franc-maçonnerie et judaïsme rabbinique : celles d’un rabbin et celle d’un homme politique juif :

 « La maçonnerie est une institution juive dont l’histoire, les degrés, les charges, les mots de passe et les explications sont juifs du commencement à la fin. » (Isaac Wise, in The Israelite of America, 3 août 1866)

« A la tête de toutes les sociétés secrètes qui forment les gouvernements provisoires se trouvent des hommes de race juive » (Disraeli, in The life of sir George Bentinck, 1852)

     Je crains que le Juif Disraéli (2) ne soit taxé, post-mortem, de théoricien du complot par les réverbères judéo-maçons, en disant, ce qu’on sait depuis longtemps « les sociétés secrètes qui forment les gouvernements provisoires » et d’incitation à l’antisémitisme en disant « se trouvent des hommes de race juive »

     Ne jamais oublier que les Loges maçonniques ne sont que les paravents. Ce sont les Juifs qui tiennent la baguette des parades oratoires de la Franc-maçonnerie.  

     Ce qu’on peut reprocher à certains sites ou à certaines revues lorsqu’ils dénoncent la Franc-maçonnerie c’est de cacher (involontairement par ignorance, ou volontairement par négligence ou complicité) la main qui l’a activée et qui continue de l’activer jusqu’à ce qu’elle ne leur serve plus, ayant atteint leur objectif. En l’occurrence, on est plus efficace et plus utile en tirant aussi sur l’archer et pas seulement sur la flèche.

(A suivre…« Qui est M. Valls ? – 6 : Rappel et conclusion »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Un branle-bas de combat est décrété par l’éducation nationale et les pouvoirs publics contre ceux jetés dans le fourre-tout : adeptes de la théorie du complot. Je dirai à tous les plus accrédités qui se mobilisent pour ce Grand Œuvre : hommes politiques, ‘’éducateurs’’, universitaires, etc., dont certains n’oublient pas ceux à qui ils doivent d’occuper leurs fonctions et la pitance qui va avec, et d’apparaître sur le devant de la scène comme les dispensateurs de la vérité vraie de vraie sur la question : « Je m’interroge sur ce qui vous anime vraiment : l’ignorance crasse, le lent mais progressif processus de manipulation mentale subit dans les conventicules ou sectes politiques, philosophiques ou religieuses que vous fréquentez, le conformisme, le mensonge, l’orgueil de caste, l’odieuse complicité ou le crétinisme ? » Vous avez le choix. Connaissant le degré habituelle de véracité de ceux qui vous mandatent pour cette œuvre continuelle et patente d’abrutissement public, à par les inconditionnels, vous aurez du mal à convaincre sur ce qui devient de plus en plus évident même aux aveugles chroniques. Il faut vraiment que, pour en arriver là, certains commencent à s’inquiéter sur l’éclairage trop cru et dérangeant, jeté sur eux.

(2) Devenu lord Beaconsfield, chef du parti conservateur en Angleterre. Il s’est converti au protestantisme ce qui lui a permis de s’assurer des privilèges civils et politiques ouvrant la route du pouvoir tout en restant de cœur, fidèle au judaïsme. (Revue du monde catholique, 15 juin 1881, p.629). Ce comportement ne fait qu’illustrer, en religion, la méthode d’infiltration juive du catholicisme pour atteindre les cercles de pouvoir et d’autorité, et les doutes légitimes sur bien des conversions au christianisme de juifs actifs en politique ou en religion.

Capture05.jpg

 

Les commentaires sont fermés.