Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2016

M. Hollande a dit

     Voici la déclaration de M. François Hollande après l’assassinat du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray : « Les catholiques de France et du monde sont meurtris. Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République, c'est semer l'effroi...


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Pantaléon (1)

(Martyr 311)

 

 « De quels pires supplices pensez-vous sera jugé digne

celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu,

qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance par lequel il a été sanctifié,

et qui aura outragé l’Esprit de la grâce »

(Hébreux X, 29

M. HOLLANDE A DIT

 

     Voici la déclaration de M. François Hollande après l’assassinat du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray :

« Les catholiques de France et du monde sont meurtris. Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République, c'est semer l'effroi. Car les terroristes veulent nous séparer, nous opposer, nous diviser. (2

       Pour ce qui est de « de nous séparer, nous opposer, nous diviser » la France n’a pas attendu les barbares djihadistes : les politiques, en multipliant les étiquettes de partis, se sont occupés de l’affaire depuis bien longtemps. Comme si ces querelles incessantes et de plus en plus virulentes à l’approche d’une échéance électorale pouvait demeurer sans conséquences, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Un peu de bon sens !

     J’ignorai que la forme républicaine et laïque avait un caractère sacré. C’est curieux que M. François Hollande, qui n’a aucun respect pour les lois morales de l’Eglise catholique et de Dieu, utilise ce terme religieux pour le plaquer sur une prostituée très pertinace. On mesure ici le degré de perversion intellectuelle, et des mots, qu’a entraîné la laïcisation de la société et sa fuite en avant par une ''prêtrise'' laïque qui régente tout : le social, le politique, la morale, l’éducation, etc.

     C’est ce moquer du monde, et y ajouter le blasphème, que d’accoler dans une même profanation l’Eglise, le prêtre et la prostituée qui s’est empressée, dès l’origine, de refuser le jugement moral de l’Eglise sur ses décisions politiques qui ne cessent de se dégrader et qui précipitent notre pays vers l’abîme de la guerre civile. Et vous le savez bien, à moins d’être installé dans le rêve. Inutile d’illusionner les français sur ce point.

     Non M. Hollande ! La République n’a pas été profanée. C’est elle qui ne cesse, (bien avant les djihadistes) décennie après décennie, de profaner et d’outrager Dieu, Jésus-Christ et les choses saintes issues de leur enseignement, par ses lois immondes qui sortent de cet antre de l’enfer qu’est devenue l’Assemblée Nationale et dont les conséquences nous explosent au visage. Vous êtes en train de vérifier dans les faits et dans la chair qu’on ne se moque pas continuellement et impunément de Dieu.

     Non M. Hollande ! La République n’a pas été profanée. C’est elle qui profane sans discontinuer et, par le fait-même de son impudicité et de ses sacrilèges, dégage de plus en plus une odeur de mort sur la France et ses enfants.

     Si, seulement, comprenant que rien n’arrive ici-bas sans la volonté ou la permission de Dieu, vous pouviez interpréter ces événements et ces souffrances qui s’abattent sur la France (qui ne cesseront pas) comme un appel de Dieu pour changer de voie morale et politique en rendant à Dieu ce pays qui lui appartient. Il ne sert à rien d’évoquer ou d’invoquer Sainte Jeanne d’Arc, à droite comme à gauche, pour l’unité nationale, tout en faisant l’impasse sur sa mission politique orientée conjointement pour la France, l’honneur et le service de Dieu. Vous êtes beaucoup trop loin de cela pour être vraiment crédible et entendu.

     Je pense que même l’armée française (considérablement réduite) ne pourra pas protéger efficacement les populations car ceux, et les traîtres qui les ont soutenus, qui ont mis la France dans cet état de délabrement moral et spirituel sont allés trop loin pour que cette triste et pénible situation se résolve au plan militaire naturel. Désormais le problème est porté au niveau surnaturel pour la France, pour l’Europe et pour le monde.

     Il y a trop d’ennemis de la France chrétienne dans les différents gouvernements, et en France (3), pour que nous soyons épargnés de boire ce calice jusqu’à ce que tombant à genoux nous disions du fond du cœur et sincèrement : Nous avons péché, pardon mon Dieu !

(1) Il était de la ville de Nicomédie (Izmit) province de Bithynie en Asie mineure. Après bien des tourments il fut décapité, aux jours de l’empereur Maximien.

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/26/97001-20160726FILWWW00294-francois-hollande-tuer-un-pretre-c-est-profaner-la-republique.php - Publié le 26/07/2016

(3) J’ai souvent mis en évidence sur ce blogue qui étaient les ennemis intérieurs de la France et de l’Eglise (soit par aveuglement, par ignorance ou par complicité) même s’ils donnent à penser le contraire. Leurs actes et leurs écrits étant beaucoup plus probants que leurs paroles. Les événements que nous vivons actuellement n’étant que l’aboutissement de leurs attaques incessantes, voire sournoises, contre ce qui a été constitutif de la France politiquement et religieusement.

     Ceci étant, je ne m’associe en aucune manière pour une incitation à la haine à leur égard mais, tout en restant vigilant et ferme, d’encourager à prier pour eux.

QUE CELUI QUI PEUT FAIRE PLACE A CELA, FASSE PLACE A CELA !

René Pellegrini

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.