Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2016

Rappel pour M. Valls - 1

     Je vous rappelle, M. Valls, au cas où vous l’auriez oublié, que vos maîtres spirituels aient omis de vous l’enseigner ou ne vous aient présenté une monarchie d’Ancien Régime toute de noirceur, évincée par une Révolution et une République toute baignée de luminosité, d’amour et de respect du prochain comme l’atteste la probante…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Rose de Sainte-Marie

 (Vierge de Lima, religieuse du Tiers-Ordre de Saint Dominique 1617)

 

« Ne craignez point ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuer l’âme ;

mais craignez plutôt celui qui peut précipiter l’âme et le corps dans la géhenne »

(St Matthieu X, 28)

« Je régnerai malgré mes ennemis »

(Paroles de Jésus-Christ à Sainte Marguerite Marie Alacoque)

capture drapeaux.jpg

Ceci devrait être le vrai drapeau

de la France révolutionnaire judéo-maçonnique depuis 1789 (1)

 

RAPPEL POUR M. VALLS – 1

 

     Contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, j’ai modifié le titre de mon article, réservant la conclusion pour la prochaine parution. 

496,1789,1793,âme,ancien régime,angoisse,barbarie islamique,bonheur universel,bourgeoisie,capitalisme,chrétienté,communisme,corps,décadence,ennemis,droits de l’homme,eglise conciliaire,fils du diable,fleur de lys,franc-maçonnerie,france chrétienne,france révolutionnaire,géhenne,ghettos juifs,humanisme,judaïsme,judéo-maçonnique,juifs mondialistes,laïcité,larmes,libéralisme économique,liberté égalité fraternité,loi des suspects,lumières,malheur,monarchie,national-socialisme,nazisme,paganisme,pharisiens talmudistes,réforme protestante,renaissance,république,royaume de france,sang,serpents,terreur,tragédie,valls,vie sociale     Je vous rappelle, M. Valls, au cas où vous l’auriez oublié, que vos maîtres spirituels aient omis de vous l’enseigner ou ne vous aient présenté une monarchie d’Ancien Régime toute de noirceur, évincée par une Révolution et une République toute baignée de luminosité, d’amour et de respect du prochain comme l’atteste la probante, suave et fraternelle mise en pratique inaugurale des Droits de l’homme révolutionnaires, que la France commence bien avant 1789.

     Cette date commémore et exalte une violence sauvage et barbare faite à la monarchie et à la population française fidèle à son roi. La monarchie - gouvernement légitime, vraie constitution de la France  et son rempart naturel contre sa dissolution par ses ennemis intérieurs – qui, par son alliance avec Dieu, en 496, au Baptistère de Reims est, et demeure monarchique devant Dieu. Et, c’est ce Royaume de France qui est aimé de Dieu, car Il ne l’exclut pas de la vie sociale et politique, et non une France dirigée par les ennemis de Notre-Seigneur qui n’ont de cesse de bafouer et de piétiner tout ce qui rappelle ses enseignements et la culture qui en est issue. La perpétuation de cette France-là n’a aucune crédibilité, et aucun véritable avenir à offrir à ses enfants et au monde, sinon l’angoisse, le malheur, la tragédie, du sang et des larmes.

     Cette date marque ainsi l’installation d’une République révolutionnaire illégitime et assoiffée de sang - inspirée par le judaïsme des pharisiens talmudistes et kabbalistes, ennemis séculaires de la France chrétienne et monarchique, et exécutée par son masque, sa créature et son instrument : la Franc-maçonnerie - donc un pouvoir de fait et non de droit. Cette date qui inaugure la Révolution dite française (2) avec la complicité que le Jansénisme et la bourgeoisie ont apportée à la pieuvre maçonnique qui a su, République après République, passer le témoin du capitalisme sauvage au libéralisme économique, et permis, pour pouvoir préparer le futur accomplissement de son idéal révolutionnaire mondial, l’éclosion des deux monstres révolutionnaires que sont le communisme et le national-socialisme (nazisme) instruments créés afin d’affaiblir la chrétienté par des guerres fratricides et meurtrières. Aujourd’hui, le témoin est passé aux financiers juifs mondialistes, pour le plus grand ‘’bonheur’’ des peuples : tels sont les fruits vénéneux enclenchés par le processus révolutionnaire et l’idole de la laïcité que vous chérissez tant, et que vous perpétuez par la trahison des valeurs morales et politiques chrétiennes.

     Cette date marque aussi l’instauration d’une véritable barbarie : La Terreur qui, par ses horreurs et l’inhumanité de sa pratique de décapitation en place publique, n’a rien à envier à la barbarie islamique (il n’y manquait que les vidéos, pas encore d’actualité) sans oublier l’immonde Loi des suspects de 1793 véritable paranoïa révolutionnaire, et dont certains symptômes se manifestent aujourd’hui. Telle fut la mise en pratique des valeurs républicaines issues des ‘’Lumières’’ dont les révolutionnaires, les propagandistes rêveurs des droits de l’homme (sans Dieu) se gargarisent tant, et qu’ils se proposent d’exporter dans le monde, sous la houlette des cornacs judéo-maçons avec leur visée mondialiste. Aveugles, ignorants ou complices ?

     Cette date maléfique, dont nous continuons de manger les fruits amers, va initier une longue et inexorable décadence morale, intellectuelle, spirituelle et politique de la France par ceux-là même que vous louanger de manière indécente. Il ne s’agit pas, de ma part, de vouloir rechercher, à tous prix, des boucs émissaires à ce déclin : ce sont des faits pour toute personne honnête voulant se donner la peine de comprendre les raisons d’un tel effondrement, d’en vérifier les preuves anciennes et récentes dans les archives, les ouvrages et les déclarations des uns et des autres, et pas seulement celles des historiens tributaires du système dans lequel ils vivent et en reçoivent la pitance.

     En qualité de fils du diable (le mot n’est pas trop fort) (2) ils iront jusqu’à inventer de faux prétextes et parsemer leur humanisme hypocrite de montagnes de ruines et de flots de sang, le plus souvent innocent, pour accélérer le mouvement de propagation du ‘’bonheur universel’’ et de domination mondiale. Ces ‘’Lumières’’, dans les faits, se révèlent être, pour l’humanité, un manteau de ténèbres s’épaississant de plus en plus à mesure que la soif de domination, de possessions en tous genres, de mépris du genre humain et la folie meurtrière qui l’accompagne s’exacerbe face aux résistances des peuples qui n’en veulent, ayant compris ou subodorant leur véritable objectif.

    Tel est le socle, rougi du sang de bien des innocents, sur lequel a reposé l’exercice pratique de la rêverie  liberté, égalité, fraternité des droits de l’homme qui vous font saliver avec les judéo-maçons ‘’grands bienfaiteurs’’ de l’humanité à condition de faire abstraction de la réalité historique révolutionnaire, non seulement celle de 1789 et après, mais aussi celle qui, auparavant, s’est préparée souterrainement dans les ghettos juifs, s’est poursuivie dans la Renaissance - dont le vrai nom signifie, en réalité, rechute dans le paganisme - la Réforme protestante et dans toutes les sectes qui purent émerger grâce à ce travail conjoint de sape politique et religieux. Tous apportèrent leur aide aux bouleversements révolutionnaires par la diffusion de leurs doctrines destinées à affaiblir la chrétienté et, enfin, cerise sur la gâteau révolutionnaire, par l’Eglise conciliaire et moderniste, elle-même. Ne pas être oublieux de l’histoire profane et religieuse permet de comprendre et d’éclairer les orientations du présent, et de pressentir leur finalité.

(A suivre…« Rappel pour M. Valls – 2 et Conclusion »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Comme le lys et la fleur de Lys furent le drapeau du Royaume de France et de son roi, le drapeau révolutionnaire présenté tel que ci-dessus au français, associé au mythe de la souveraineté populaire qui l’accompagne servant, de plus en plus mal, à masquer le gouvernance et la dictature d’une minorité occulte, aurait au moins la franchise et le mérite de signifier qui gouverne réellement la France depuis 1789, quel que soit le parti politique qui accède au pouvoir, et l’asservie aux intérêts juifs.

(2) C’est avec des mots encore plus durs « serpents, race de vipères, Fils du diable » que Jésus-Christ qualifia les pères spirituels des continuateurs judéo-maçons antichrétiens d’aujourd’hui. Ces propos étaient parfaitement adaptés car certains des enseignements que professaient les rabbins provenaient de la tradition caïnite, c’est-à-dire la kabbale de Caïn, le premier meurtrier, à laquelle puisent, à des degrés divers, toutes les gnoses et kabbales religieuses et politiques existantes dans le monde. Elle forme,  avec la tradition issue d’Abel, les deux traditions primordiales de l’humanité. Cette tradition caïnite était enseignée en Chaldée et les rabbins ramenèrent de Babylone certains de ses enseignements qui corrompirent la religion de Moïse jusqu’à en faire des meurtriers de leur Messie :

« Serpents, race de vipères (…) Vous avez le diable pour père et vous voulez accomplir les désirs de votre père. » (St Matthieu XXIII, 33 et St Jean 8, 44)

(3) Comme aujourd’hui, sans rire, on parle de Révolution libyenne, syrienne, tunisienne, etc. Alors, qu’elles sont fomentées et aiguillonnées par des services secrets étrangers, non pour le bonheur de ces peuples, mais dans un but de remodelage géographique et politique à visée mondialiste du Moyen-Orient, en excitant les opposants, en encourageant et appuyant certains mécontentements dans ces pays. Pour ce qui est de l’agitation des foules, les Juifs étant de perpétuels révoltés et des agitateurs par nature ne devraient pas y être étrangers. Dire « de perpétuels révoltés » n’est pas une calomnie à leur égard puisqu’on les retrouve à la tête de tous les mouvements révolutionnaires soient comme acteurs principaux, soient comme inspirateurs en France, et ailleurs. Ils sont bien placés pour le savoir.

Capture05.jpg

Les commentaires sont fermés.