Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2016

Les princes de la Cité du bien - 1

     Ce chapitre se développera de la façon suivante : - Les bons anges, princes de la Cité du bien. - Preuve particulière de leur existence. - Leur nature. - Ils sont purement spirituels, mais ils peuvent prendre des corps : preuves. - Leurs qualités : l’incorruptibilité, la beauté, l’intelligence, l’agilité, la force. - Prodigieuse étendue de leur force. - Ils l’exercent sur les démons, sur le monde et sur l’homme, quant au corps et quant à l’âme : preuves…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint André Avellin 

(Prêtre théatin 1608)

 CHAPITRE IX

 

LES PRINCES DE LA CITE DU BIEN - 1

     Ce chapitre se développera de la façon suivante :

- Les bons anges, princes de la Cité du bien. - Preuve particulière de leur existence. - Leur nature. - Ils sont purement spirituels, mais ils peuvent prendre des corps : preuves. - Leurs qualités : l’incorruptibilité, la beauté, l’intelligence, l’agilité, la force- Prodigieuse étendue de leur force. - Ils l’exercent sur les démons, sur le monde et sur l’homme, quant au corps et quant à l’âme : preuves.

     Le Roi de la Cité du bien n’est pas solitaire. Autour de son trône se tiennent d’innombrables légions de princes, resplendissants de beauté, qui forment sa cour (1). Leur occupation est d’honorer le grand Monarque, de veiller à la garde de la Cité et de présider à son gouvernement. Ces princes sont les bons anges. Sous peine de laisser dans l’ombre une des plus grandes merveilles du monde supérieur et le rouage le plus important de son administration, nous devons les faire connaître. Pour cela, il faut dire leur existence, leur nature, leur nombre, leurs hiérarchies, leurs ordres et leurs fonctions.

     Existence des anges. Les anges sont des créatures incorporelles, invisibles, incorruptibles, spirituelles, douées d’intelligence et de volonté (2). La foi du genre humain, la raison, l’analogie des lois divines se réunissent pour établir sur un fondement inébranlable le dogme de l’existence des anges. Déjà nous avons vu la foi du genre humain se manifester avec éclat, dans le culte universel des génies bons et mauvais. La raison démontre sans peine que, par sa nature imparfaite, notre monde visible n’a pas et ne peut avoir en lui, ni la raison de son existence, ni le principe des lois qui le régissent. Il faut les chercher dans un monde supérieur, dont il n’est que le rayonnement (3). C’est ainsi que pour l’arbre, dont le feuillage s’épanouit à nos regards, les principes de vie et de solidité sont cachés dans les profondeurs de la terre.

     L’observation la plus savante des lois divines proclame cet axiome : qu’il n’y a pas de saut dans la nature, ni de rupture dans la chaîne des êtres (4). En même temps elle démontre que, de cette chaîne magnifique, l’homme ne peut pas être le dernier anneau. Dieu est l’océan de la vie. Il la répand sous toutes ses formes : végétative, animale, intellectuelle. Selon qu’elle est plus ou moins abondante, la vie marque la hiérarchie des êtres. Or, elle est plus abondante à mesure que l’être se rapproche plus de Dieu. Ainsi, pour ramener à lui, par des degrés insensibles, toute la création descendue de lui, le Tout-Puissant, dont la sagesse infinie s’est jouée dans la formation de l’univers, a tiré du néant plusieurs espèces de créatures. Les unes visibles et purement matérielles, telles que la terre, l’eau, les plantes ; d’autres, tout à la fois visibles et invisibles, matérielles et immatérielles, les hommes ; d’autres enfin, invisibles et immatérielles, les anges.

(A suivre, si Dieu veut)

(1) « Un fleuve de feu, rapide, sortait de devant sa face ; mille milliers le servaient, et dix mille millions l’assistaient. Le jugement se tint, et les livres furent ouverts. » (Daniel VII, 10) – En latin.

(2) Vigier, c. III, 2, vers. 2, p.77.- En latin

(3) « En effet, ses perfections invisibles sont devenues visibles depuis la création du monde, par la connaissance que ses œuvres en donnent ; (…) « Romains 1, 20) – En latin.

(4) Natura non facit saltus : la nature ne fait pas de saut (Linné)

Capture05.jpg

agilité,âme,analogie,arbre,beauté,bons anges,cité du bien,corps,connaissance,cour,créatures,culte universel,démons,dogme,eau,êtres,existence,feu,feuillage,fleuve,fonctions,force,formation,génies,genre humain,gouvernement,grand monarque,hiérarchies,incorruptibilité,intelligence,lois divines,merveilles,monde supérieur,nature,néant,occupation,œuvres,ordres,perfections,plantes,princes,raison,rayonnement,roi,sagesse,terre,trône,univers,vie,volonté

Les commentaires sont fermés.