Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2016

Voter ? Pour quoi faire ?

     Pauvre France, en participant au mensonge du suffrage universel tu contribues, chaque fois, à façonner la laisse de ta mise en esclavage. D'ailleurs, c'était son but final non avoué. Voter c’est un devoir pour ceux qui confient leur avenir au coffre-fort de la haute finance avec ses deux mâchoires apatrides et criminelles : celle de gauche ou celle de droite, selon les besoins...

 


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Eucher

 

(Evêque de Lyon vers 449-456)

« Car mon peuple a fait deux maux :

ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive,

et ils se sont creusés des citernes,

des citernes crevassées, qui ne peuvent retenir les eaux. »

(Jérémie II, 13)

capture vote.jpg

Beaucoup de promesses avant l’élection.

Après, ils obéissent à d’autres ! 

     Pauvre France, en participant au mensonge du suffrage universel tu contribues, chaque fois, à façonner la laisse de ta mise en esclavage. D'ailleurs, c'était son but final non avoué. Voter c’est un devoir pour ceux qui confient leur avenir au coffre-fort de la haute finance avec ses deux mâchoires apatrides et criminelles : celle de gauche ou celle de droite selon les besoins, qui fréquente les mêmes cercles et boivent généreusement à votre santé et, il faut quand même le dire, à votre récurrente stupidité que vous validez régulièrement. Quant aux "citernes crevassées" que vous élisez avec constance elles vous conduiront à la guerre civile et à la guerre tout court. Vous allez vite déchanter. (Cette partie en bleue à été ajoutée le 3 mai 2017)

VOTER ? POUR QUOI FAIRE ?

adulte,avant-garde de la république,campagne électorale,carrière politique,cham,confiance,confusion,conscience,cosmopolitisme,culture chrétienne,démagogues,désillusion,dictature,dispersion,disraeli,escroquerie,gouvernants,grand orient de france,illusion,indifférentisme,insultes,israël,judéo-maçonnique,juifs,mensonge universel,mondialisation,mondialisme,moralité,opinion publique,or,ordre surnaturel,parti politique,patrimoine,patience,père noël,pouvoir,projet mondialiste,nemrod ? noé,promesses,puissance,résistance,révolutionnaire,suffrage universel,système démocratique,système électoral,théorie du complot,tour de babel,tyrannie,valls,vote     Le verset biblique ci-dessus indique ce qui arrive à un peuple lorsqu’il se rend coupable d’un crime « se détourner de Dieula source d’eau vive » c’est-à-dire la source intarissable de ses grâces. Alors, il ne peut que s’abreuver, sans pouvoir étancher sa soif, « aux eaux des citernes crevassées » : celles des enseignements de fausses divinités et d’hommes ayant répudié les lois divines pour se gouverner selon leurs désirs, voire leurs vices. Bientôt, il vous appartiendra de perpétuer « les maux » que permet la laïcité républicaine, en élisant les futurs dispensateurs de « citernes crevassées ».

     Dans un système démocratique et révolutionnaire, les vrais gouvernants ne sont – ou ne seront pas - ceux que vous croyez (1). Ceux qui sont présentés au suffrage universel et accèdent au pouvoir, grâce à votre bulletin de vote, sont cornaqués durant leur exercice par des conseillers appartenant à l’élite du mondialisme (industrielle, économique, financière, etc.) c’est-à-dire judéo-maçonnique et sur laquelle les Juifs ont la haute main, par la puissance que leur confère l’or. Au cas où vous auriez des doutes, ou craignez d’être englobés parmi les ‘’demeurés’’ désignés, en vrac - par les anti-complots, les complices et les naïfs indécrottables - comme adeptes de la théorie du complot (2) qui, malheureusement, n’en fut jamais une et depuis bien longtemps : celui perpétré contre le Christ (3). A titre d’exemple, regardez qui sont les bailleurs de fonds, les grands donateurs du spectacle récurrent des présidentiables américains, et le gaspillage de sommes exorbitantes, qui dépassent largement les possibilités financières d’un parti politique, pour pouvoir mener une campagne électorale.    

     Pour la France c’est le même principe mais à une échelle plus réduite financièrement, avec promesses dont beaucoup ne seront pas tenues, sans parler du spectacle pitoyable des coups bas, voire des insultes, les rabibochages hypocrites de circonstance, et les gages qu’il faut donner au Grand Orient de France ou à Israël pour deviner qui se trouve derrière ces campagnes électorales, et à qui on cherche surtout à plaire. Il faut un haut degré d’indifférentisme, de résistance à l’écoeurement pour se passionner, voire se réjouir des magouilles d’un tel spectacle, ou estimer de bonne guerre, et avec complaisance, les bassesses des joutes électorales et les palinodies habituelles.

     Si votre conscience et votre moralité vous permettent encore de cautionner ce système électoral, pervers et simoniaque, continuez d’aller voter. Sinon, abstenez-vous, restez chez vous ou allez à la pêche. Qu’y gagnerez-vous ? De ne plus être pris pour un imbécile par les incitateurs médiatiques ou par ceux, de plus ou moins de bonne foi, sévissant sur les forums, ni de vous faire complice, bien malgré vous, des mauvais coups politiques, sociaux ou religieux qu’il pourrait perpétrer sans avoir prévenu les électeurs, et, surtout, d’éviter de coopérer à la prochaine grosse désillusion généreusement offerte par le mensonge du suffrage universel ! Sauf, bien sûr, ceux qui ont tout intérêt à le voir fonctionner pour assurer la sauvegarde, sans état d’âme, de leur parcours social, leur carrière politique ou y prétendre? ou le retour sur investissement pour ceux qui financent les prétendants. Le suffrage universel est ce que j’appelle, pour des raisons déjà évoquées, le Père Noël des grandes personnes. Il est temps de devenir adulte.

     Les dés sont pipés depuis longtemps : « L’avant-garde de la République » (chère à M. Valls) depuis son émancipation lourde de conséquences en 1791, et leurs supplétifs, d’hier et d’aujourd’hui, tiennent tout, noyautent et noyauteront tout ce qui est de nature à influencer l’opinion publique de manière jugée défavorable au projet mondialiste. Ne vous faîtes aucune illusion : impossible de faire une carrière littéraire, politique, journalistique, médiatique, etc., recevoir les honneurs et la pitance qui va avec, sans avoir donné des gages ou servi la soupe à qui fait ''roi''. N’oubliez jamais ceci : c’est par le suffrage universel (mensonge universel, disait le Pape Pie IX) que la judéo-maçonnerie a été mise sur le ''trône'' et qu’elle s’y maintient, prête à tout pour s’y maintenir,  et jusqu’au pire. C’est par cette escroquerie intellectuelle et morale du vote que vous avez permis, et permettez encore, sa domination sur la France, et la poursuite de la destruction de sa culture chrétienne et de son patrimoine. Idem pour bien d’autres pays.

     Le système politique est phagocyté et à ce point gangrené que ses métastases se répandent partout, et l’antidote prévu - actuellement dissimulé - pour une fausse ''guérison'', ne peut être qu’une féroce dictature ou la tyrannie. Désormais, cela relève non plus des combinaisons politiques humaines des adoubés pour continuer d’accomplir le programme de l’enfer, ni de l’imposture du suffrage universel, mais de la vertu de patience et de confiance dans la mise en œuvre, dans l’ordre politique et social, des moyens pour restituer à la France, à l’heure de Dieu, son roi légitime le Christ, selon les deux agents relevant des dispositions appartenant à l’ordre surnaturel divin : le Grand Monarque et le Saint Pape.

     Alors, voter ? Pour quoi faire ? Pour continuer d’élire des menteurs, aussi sympathiques et charmants soient-ils, aux ordres d’organismes mondialistes destructeurs des nations voulues par Dieu (Genèse X et XI) ou des démagogues et illusionnistes demeurant indifférents ou présomptueux, face aux leçons des siècles sur les conséquences politiques, sociales et religieuses à subir lorsque Dieu, après une alliance conclue avec Lui, est évincé d’un projet humain, ou sombre dans l’idolâtrie. Nous connaissons l’issue de la première tentative de cosmopolitisme et de mondialisation par les bâtisseurs de la Tour de Babel menés par Nemrod - fils de Chus, descendant de Cham maudit par Noé – l’ancêtre des constructeurs babéliens mondialistes et cosmopolites actuels. Cette tentative politico-religieuse qui se dressait contre la volonté divine s’acheva dans la confusion générale et la dispersion, par un décret souverain de Dieu.

René Pellegrini

(1) Comme l’affirmait, en 1844, le Premier ministre de la reine Victoria, Benjamin Disraeli, et le montre amplement l’orientation des buts politiques poursuivis depuis plusieurs siècles et contraires au souhait des peuples, jusqu’à faire revoter ou, sans vergogne, passer au-dessus de la volonté populaire exprimée si le résultat n’est pas conforme aux espérances mondialistes  « Le monde est gouverné par des personnages bien différents de ceux qu'imaginent ceux qui ne sont pas dans les coulisses »

(2) L’anticomplotisme s’évertue à généraliser sous le vocable « théorie du complot » en amalgamant des faits disparates qui doivent être analysés spécifiquement et, pour certains, dans la durée. Ce procédé relève de la manipulation psychologique et constitue une imposture véhiculée avec la complicité de la propagande gouvernementale et médiatique. Les ''intelligents'' qui, à priori, ne sont pas crédules, surtout certains universitaires, ont compris depuis longtemps que les complots contre des nations ou des institutions ça n’existent pas. En effet, il faut être un peu simplet pour croire que les services d’espionnage, les coups d’Etat militaires et les assassinats politiques pourraient exister en dehors des scènes de tournage d’un film. Il serait ridicule de penser que si ces complots existaient, ils pourraient avoir réellement des inspirateurs, ou que les comploteurs, avant de passer à l’acte, ne se feraient pas un devoir d’en informer d’abord certains universitaires, l’éducation nationale, la presse et ensuite les destinataires. Pareil pour les voleurs, ils ont toujours passé un coup de fil ou annoncer leur venue avant de visiter un appartement, et les vendettas sur plusieurs générations sont une vue de l’esprit, tout comme les manigances de l’animosité ancestrale entre Israël et Ismaël, et la haine bimillénaire du judaïsme rabbinique et talmudique contre le christianisme. IL faut appartenir à une classe spéciale d’universitaires, d’éducateurs et de journalistes pour croire et enseigner l’anticomplotisme sans discernement !

(3) Complot contre Jésus « Alors les princes des prêtres et les anciens du peuple s’assemblèrent dans la cour du grand-prêtre, appelé Caïphe ; et ils tinrent conseil pour se saisir de Jésus par ruse, et le faire mourir. » (St Matthieu XXVI, 1-4). Depuis, le Christ étant devenu inaccessible, la haine rabbinique et talmudique s’est reportée et poursuivie, tout au long des siècles, selon les opportunités du temps, de lieux et les appuis rencontrés, contre les continuateurs de Jésus : le christianisme en général, et l’Eglise catholique en particulier.

Capture05.jpg

adulte,avant-garde de la république,campagne électorale,carrière politique,cham,confiance,confusion,conscience,cosmopolitisme,culture chrétienne,démagogues,désillusion,dictature,dispersion,disraeli,escroquerie,gouvernants,grand orient de france,illusion,indifférentisme,insultes,israël,judéo-maçonnique,juifs,mensonge universel,mondialisation,mondialisme,moralité,opinion publique,or,ordre surnaturel,parti politique,patrimoine,patience,père noël,pouvoir,projet mondialiste,nemrod ? noé,promesses,puissance,résistance,révolutionnaire,suffrage universel,système démocratique,système électoral,théorie du complot,tour de babel,tyrannie,valls,vote

 

 

Les commentaires sont fermés.