Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2016

Les obligations du pouvoir civil

Ultérieurement, nous examinerons ce qu’implique de la part de tous les fidèles une véritable restauration du règne social et politique de Jésus-Christ sur la France. Pour l’instant, bornons-nous plus spécialement…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Spiridon

(Evêque de Trimythonte, Île de Chypre vers 348)

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 30

 

LES OBLIGATIONS DU POUVOIR CIVIL

affaire touvier,art,autorités,blasphèmes,catholiques,chefs des nations,chrétiens,christianisme,crime contre l’humanité,culte public,culture,ecclésiastiques,evangiles,fidèles,fille aînée de l’eglise,fils spirituel,gouvernance républicaine,ignominies,impiété,iniquité,jésus-christ,juifs,laxisme,mitterand,obéissance,obligations,outrages,péché,pie xi,pie xii,pouvoir civil,races de vipères,respect de dieu,restauration,sainteté,secte des pharisiens,scorcese,sel de la terre,sodome,synagogue,tentation du christ     Ultérieurement, nous examinerons ce qu’implique de la part de tous les fidèles une véritable restauration du règne social et politique de Jésus-Christ sur la France. Pour l’instant, bornons-nous, selon les paroles du Pape Pie IX – prononcées en pleine gouvernance républicaine et laïque - à l’obligation qui incombe aux autorités, aux chefs des nations, d’honorer d’un culte public et d’ « hommages publics » leur Créateur, se traduisant dans la pratique par le « respect » que nous considérerons cette fois, et l’ « obéissance » dans un prochain article.

LE RESPECT DE DIEU- 1 

     Pour ne parler que de la France, fille aînée de l’Eglise et, à ce titre, devant être un exemple pour les autres nations, où est passé ce respect dû et exigé par Dieu ? De nos jours les blasphèmes contre Dieu, Jésus-Christ ou la Sainte Vierge sont monnaies courantes, à tous les échelons de la société. A titre d’exemple, relativement récent, pris sous la présidence de M. François Mitterand, que penser de responsables politiques et d’une législation qui permirent la projection d’un film aussi scandaleux que « la dernière tentation du Christ » du metteur en scène Martin Scorcese (ancien séminariste) reprenant à son compte l’immondice du grec Nikos Kazantzakis (excommunié par Pie XII lors de la sortie de son ignoble roman)

     Ce film, caricature de la réalité des Evangiles, présentant un Jésus livré aux pires turpitudes lubriques fut non seulement une attaque du christianisme, mais encore un véritable blasphème contre la sainteté de Notre-Seigneur. Qu’une telle abjection ait pu paraître en France montre le niveau de pourriture morale et spirituelle de nos dirigeants, et l’affadissement spirituel de bien des français ravalés au niveau des comportements pharisiens à l’égard de Jésus.

     Faut-il s’étonner d’apprendre que le producteur de ce film blasphématoire n’est autre qu’un fils d’Israël propageant l’enseignement blasphématoire véhiculé, sur la Personne du Fils de Dieu, par la secte des pharisiens que Jésus stigmatisa en ces termes « serpents, races de vipères » ? (St Matthieu XXIII, 33) En effet, il s’agit de ''l’illustre'' Lew Wasserman, de la firme cinématographique américaine Universal. En somme, c’est la manière contemporaine pour continuer de faire retomber, sous couvert de culture, de spectacle et d’oeuvre d’art, les blasphèmes que la Synagogue infidèle n’a jamais cessé de proférer et d’encourager contre Notre-Seigneur depuis vingt siècles.

     Face à une telle ordure cinématographique comment des hommes, des parlementaires, un chef d’état se disant catholiques ou chrétiens et, encore plus scandaleux, des ecclésiastiques ont-ils pu faire preuve d’un tel laxisme ou prendre avec une certaine bonhomie de tels blasphèmes ? Comment ont-ils pu permettre de tels outrages sans s’indigner et s’opposer en tant qu’autorités civiles chrétiennes ou religieuses, sans fulminer des reproches en tant qu’hommes d’Eglise ? Comment ont-ils pu laisser commettre une telle impiété sans rappeler le respect qui est dû à Dieu et le grave péché commis en la circonstance, sinon pour signifier leur indignité à l’égard de leur Seigneur et Maître, non moins que leur profonde déchéance intellectuelle, morale et spirituelle ? C’est au nom de la laïcité dégénérée que de telles ignominies sont possibles.

- Ignoble et perverse laïcité dégénérée tu ressembles de plus en plus à un proxénète, source de scélératesse et de corruption morales, qui se réjouit et se vautre dans ses propres immondices, qui permet et encourage toutes les turpitudes, non moins que le vomissement de tous les blasphèmes contre la sainteté des personnes.

- Ignoble et perverse laïcité dégénérée pour qui ce mot de sainteté n’est même plus accessible à la flagrante pourriture de ton esprit qui n’exhale plus qu’une odeur putride.

- Ignoble et perverse laïcité dégénérée qui se pare de tolérance et de liberté de conscience pour permettre et justifier toutes les abominations, promouvoir toutes les indécences et tous les blasphèmes mais qui, subitement, perd l’une et l’autre et s’indigne allant jusqu’à stigmatiser du nom d’homophobes (1) dès que les ignobles pratiques contre-nature sodomites et les manipulations psychologiques à l’éducation sexuelle dès le plus jeune âge, sont dénoncées parce qu’elles heurtent violemment les consciences respectueuses des lois divines, et soucieuses d’un environnement et d’un enseignement favorisant la formation à la pureté morale de leurs enfants. Ces consciences qui s’indignent face au formatage insidieux et mortifère, moralement et spirituellement, de l’idéologie socialo-communiste, libérale et libertaire.

- Ignoble et perverse laïcité dégénérée, comme l’esprit de l’abîme qui t’a permis de naitre et ceux qui, hier comme aujourd’hui, t’adulent et te font prospérer, vous ne méritez pas mieux que cette forte invective prononcée il y a deux mille ans « Serpents, race de vipères » (St Matthieu XXIII, 33) et cette autre « Vous avez le diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père » (St Jean VIII, 44)

     Ce comportement complaisant, laxiste et sélectif est d’autant plus écoeurant si on considère, prenant cet autre exemple du passé que fut la médiatique affaire Touvier accusé de ''crime contre l’humanité'' à l’encontre de Juifs, comment des hommes politiques et des ecclésiastiques ont su, en cette circonstance, avec un certain acharnement, demander réparation pour des actes commis depuis cinquante ans, déjà jugés et classés deux fois par l’autorité publique, sauf erreur de ma part. Ignobles TARTUFFES vous n’êtes pas aussi acharnés lorsqu’il s’agit de défendre l’honneur et la sainteté de Dieu et de la Sainte Vierge ! Que ces autorités qui se disent chrétiennes et ont leur langue collée au palais, hier comme aujourd’hui, prennent bien garde à ces avertissements du prophète et du Rois des rois à l’égard de ceux qui se réclament ses disciples ou font profession d’être ses serviteurs :

« Si je dis à l’impie : Tu mourras, et que tu ne le lui annonces pas et que tu ne lui parles pas, afin qu’il se détourne de sa voie impie et qu’il vive, cet impie mourra dans son iniquité ; mais je redemanderai son sang à ta main. Mais si tu avertis l’impie, et qu’il ne se détourne pas de son impiété et de sa mauvaise voie, il mourra dans son iniquité ; mais toi, tu auras délivré ton âme. » (Ezéchiel III, 18,19)

« Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel s’affadit, avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon, qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. » (St Matthieu V, 13)

(A suivre… « Les obligations du pouvoir civil - 2 » si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) La perversion intellectuelle et morale est telle que même le mot « homophobie » est pervertie. Etymologiquement « homo » est le nom générique de l’espèce humaine et « Phobie » vient du grec « phobos » signifiant « peur, crainte ». Eu égard à l’étymologie, en qualité de chrétien j’espère ne pas dépasser les facultés intellectuelles de certains, en disant ne pas avoir peur des homosexuels et autres pervers. Ils sont plutôt à plaindre. Cependant, c’est mon devoir de dénoncer ces pratiques qui violent les lois divines et constituent un véritable danger de destructuration familiale et sociale. Pour agir de la sorte, je me réfère aux préceptes de Dieu, à l’Evangile, et non à l’esprit paganisé, complaisant et indifférent du siècle, ni aux enseignements d’une Kabbale sulfureuse avec son dieu mâle et femelle permettant de comprendre où s’origine la pseudo justification des pratiques contre-nature et la théorie du genre. Comme chrétien, je porterai devant Dieu une lourde responsabilité en restant silencieux, en n’avertissant pas le pêcheur sur les conséquences éternelles de ses mœurs coupables et, ce faisant, ceux qui se proposeraient d’imiter cette pratique fermement condamnée par la loi divine. Rien qu’évoquer Sodome nous renvoie à un épisode biblique où Dieu, en faisant pleuvoir le feu et le soufre sur cette ville corrompue, manifeste de manière non équivoque, ce qu’il pense de ces pratiques. Si ceux qui sodomisent et ceux qui nous gouvernent et légifèrent de manière aussi indigne et irrespectueuse se fichent de Dieu, pas moi ! Je ne suis pas obligé de suivre cette voie de perdition, de rester silencieux face à ceux qui s’exhibent et promotionnent avec la bénédiction des autorités civiles. Quant aux ecclésiastiques qui se taisent ou se contorsionnent pour ne pas appeler les choses et les êtres par leur nom, ils ne font que signifier leur indignité, et l’amour du prochain dont ils abreuvent leurs homélies, en cette circonstance, n’est plus qu’une grossière caricature et une falsification visant à camoufler sa mutation en non-assistance à personnes en danger de damnation éternelle, à l’exemple du ''pontife'' rigolard. Quant au suffixe « phobe » c’est un mot utilisé en psychiatrie pour qualifier des troubles psychiatriques. Que cherche-t-on à insinuer ou à imprimer dans l’esprit des gens en utilisant de façon récurrente le terme homophobe ?… Bon pour l’asile ? Dans ce cas, la destination est toute trouvée pour les troubles psychiatriques des cathophobes, des christianophobes, des nationophobes, des tradiphobes, des papophobes et des bouffeurs de curés : beaucoup de monde en perspective ! Attention à vos sous-entendus tendancieux, bandes d’irresponsables : ce qu’il n’est plus nécessaire de prouver.

Capture05.jpg

affaire touvier,art,autorités,blasphèmes,catholiques,chefs des nations,chrétiens,christianisme,crime contre l’humanité,culte public,culture,ecclésiastiques,evangiles,fidèles,fille aînée de l’eglise,fils spirituel,gouvernance républicaine,ignominies,impiété,iniquité,jésus-christ,juifs,laxisme,mitterand,obéissance,obligations,outrages,péché,pie xi,pie xii,pouvoir civil,races de vipères,respect de dieu,restauration,sainteté,secte des pharisiens,scorcese,sel de la terre,sodome,synagogue,tentation du christ

Les commentaires sont fermés.