Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2016

Nature des anges - 1

Non moins que les autres ces derniers sont donc une nécessité de la création. Ecoutons le plus grand des philosophes : « Supposé, dit Saint Thomas, le décret de la création, l’existence de certaines créatures incorporelles est une nécessité…


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Séverin

(Evêque et confesseur 482)

 CHAPITRE IX

 

NATURE DES ANGES – 1

     Non moins que les autres ces derniers sont donc une nécessité de la création. Ecoutons le plus grand des philosophes :

« Supposé, dit Saint Thomas, le décret de la création, l’existence de certaines créatures incorporelles est une nécessité. En effet, le but principal de la création, c’est le bien. Le bien ou la perfection consiste dans la ressemblance de l’être créé avec le Créateur, de l’effet avec la cause. La ressemblance de l’effet avec la cause est parfaite, lorsque l’effet imite la cause selon qu’elle le produit. Or, Dieu produit la créature par intellect et par volonté. La perfection de l’univers exige donc qu’il y ait des créatures intellectuelles et incorporelles (1).

     Ainsi, qu’il y ait des anges et que les anges soient des êtres personnels, et non des mythes ou des allégories, c’est une vérité enseignée par la révélation, confirmée par la raison, attestée par la foi du genre humain.

     Nature des Anges. Nous venons de l’indiquer, les anges sont incorporels, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de corps avec lesquels ils soient naturellement unis. La raison en est qu’étant des êtres complètement intellectuels et subsistant par eux-mêmes, formoe  subsistentes, comme parle saint Thomas, ils n’ont pas besoin de corps pour être parfaits. Si l’âme humaine est unie au corps, c’est qu’elle n’a pas la plénitude de la science et qu’elle est obligée de l’acquérir par le moyen des choses sensibles. Quant aux anges, étant parfaitement intellectuels par leur nature, ils n’ont rien à apprendre des créatures matérielles, et le corps leur est inutile. » (2

     Il résulte de là que les anges ne peuvent, comme les âmes humaines, être unis essentiellement à des corps et devenir une même personne avec eux. Ils sont, par conséquent, incapables d’exercer aucun acte de la vie sensible ou végétative, comme voir corporellement, entendre, manger et autres semblables (3). De l’air ou d’une autre matière déjà existante, ils peuvent cependant se former des corps et leur donner une figure et une forme substantielle. L’archange Raphaël disait à Tobie :

« Lorsque j’étais avec vous par la volonté de Dieu, je paraissais manger et boire ; mais je fais usage d’aliments invisibles. » (4)

     Ainsi, l’apparition des anges sous une forme sensible n’est pas une vision imaginaire. La vision imaginaire n’est que dans l’imagination de celui qui la voit ; elle échappe aux autres. Or, l’Ecriture nous parle souvent des anges apparaissant sous des formes sensibles, et qui sont vus indistinctement de tout le monde. Les anges qui apparaissent à Abraham sont vus par le patriarche, par toute sa famille, par Lot et par les habitants de Sodome. De même, l’ange qui apparaît à Tobie est vu par lui, par sa femme, par son fils, par Sara et par toute la famille de Sara.

     Il est donc manifeste que ce n’était pas là une vision imaginaire. C’était bien une vision corporelle, dans laquelle celui qui en jouit voit une chose qui lui est extérieure. Or, l’objet d’une semblable vision, c’est-à-dire la chose extérieure, ne peut être qu’un corps. Mais, puisque les anges sont incorporels et qu’ils n’ont pas de corps auxquels ils soient naturellement unis, il en résulte qu’ils revêtent quand il en est besoin, des corps formés accidentellement » (5)

(A suivre…« Nature des anges – 2 »…si Dieu veut)

(1) Somme théologique, I p. q.I, article 1 (texte en latin)

(2) Somme théologique, I p. q.LI, article 1, cor.

(3) Viguier, ubi supra p.78. (texte en latin)

(4) Tobie XII, 18-19

(5) Somme théologique, I p. q. LI, article 1, cor.

René Pellegrini

JOYEUSE ET  SAINTE

FÊTE  DE  NOËL

Capture010.jpg

abraham,aliments,allégories,âme humaine,anges,apparition,archange raphaël,bien,cause,choses sensibles,corps,créateur,création,créatures intellectuelles,créatures matérielles,effet,être créé,existence,famille,foi,forme sensible,forme substantielle,genre humain,imagination,incorporels,intellect,lot,matière,mythes,perfection,patriarche,plénitude,raison,ressemblance,révélation,saint thomas d’aquin,sara,science,sodome,tobie,univers,vérité,vie sensible,vision corporelle,vision imaginaire,volonté de dieu

abraham,aliments,allégories,âme humaine,anges,apparition,archange raphaël,bien,cause,choses sensibles,corps,créateur,création,créatures intellectuelles,créatures matérielles,effet,être créé,existence,famille,foi,forme sensible,forme substantielle,genre humain,imagination,incorporels,intellect,lot,matière,mythes,perfection,patriarche,plénitude,raison,ressemblance,révélation,saint thomas d’aquin,sara,science,sodome,tobie,univers,vérité,vie sensible,vision corporelle,vision imaginaire,volonté de dieu

 

 

Les commentaires sont fermés.