Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2018

Après l'antisémitisme, l'antijudaïsme hors-la-loi ?

Ce qui suit et mis « entre crochets » est la réflexion imaginaire d’un Juif sur la question de l’antijudaïsme…   


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Antonin de Florence

(De l’Ordre des Frères-Prêcheurs 1459)

Mis sur blogue le 2 mai 2018

ANTISEMITISME ET ANTIJUDAÏSME - 5

 

LA RELIGION JUIVE RABBINIQUE OU JUDAÏSME RABBINIQUE

APRES L’ANTISEMITISME, L’ANTIJUDAÏSME HORS-LA-LOI ?

 

Capture rené.jpg     Ce qui suit « entre guillemets » est la réflexion imaginaire d’un Juif sur la question de l’antijudaïsme :   

     « Comment faire pour empêcher que ne fuse de différents côtés ce qui est de nature à faire s’écrouler, ou s’amoindrir considérablement  tout ce qui depuis la bienvenue Révolution de 1789, et les autres - dont nous ne sommes pas étrangers puisque l’esprit de révolte et de sédition est une de nos caractéristiques - a grandement favorisé nos intérêts et permis, jusqu’à nos jours, de façonner une certaine image du Juif en tant que peuple, et de saper les fondements du christianisme et des sociétés chrétiennes en les ayant ébranlés auparavant avec la Renaissance et la Réforme protestante, dont nous ne sommes pas étrangers non plus, et ensuite minés de l’intérieur. » (1)

     Je conçois que du côté juif la question est sérieuse et qu’une réponse s’impose car les implications sont considérables : aussi bien politiquement que religieusement. Puisqu’au-delà de la question des victimes de ceux qui ont beaucoup souffert et qu’il faut promouvoir, sans se lasser, se joue dans les coulisses la question de la domination du monde, et celle du sionisme dans son rôle de tête de pont destiné à créer les conditions favorisant la mise en place progressive d’une gouvernance et d’une religion mondiales sous domination juive : ce à quoi servent aussi l’œcuménisme frelaté de Vatican II et le pandémonium d’Assise 1986, et ceux qui ont suivi.

     « Comment faire ? Eh bien, l’antisémitisme que nous avons créé au XIXe siècle nous ayant bien servi en mettant des obstacles de plus en plus contraignants, pour qu’on ne fouille pas trop dans notre passé historique et religieux, il faut en faire autant avec l’antijudaïsme. Nous savons bien, sauf à vouloir tendancieusement forcer le sens des mots, qu’il n’a rien à voir avec l’antisémitisme mais, comme nous les avons bien abrutis avec les média, et nos frères temporaires, par la propagande sur l’antisémitisme que nous avons orchestré, avec l’aide de ces organismes d’information de masse qui sont entre nos mains, continuons sans discontinuer cet abrutissement, en discréditant et stigmatisant l’antijudaïsme, en leur répétant sans cesse que c’est de l’antisémitisme. »

     « Ces organismes que nous avons acquis pour façonner l’opinion publique battront la grosse caisse, et nous attirerons à nos vues suffisamment de couillons et d’opportunistes non-juifs pour nous aider dans ce travail, comme nous l’avons toujours fait en politique. Avec nos amis temporaires Francs-maçons de toutes les obédiences, nous avons très bien réussi avec le divorce, l’avortement, la contraception, le Pacs, la copulation homosexuelle, etc. Il suffira de marteler continuellement le mot « antijudaïsme » comme équivalent d’antisémitisme et, abrutis comme ils sont, ils avaleront la chose. C’est d’ailleurs la technique que nous avons toujours utilisée pour déchristianiser ce pays et les autres. Vous n’avez pas idée de tout ce qu’on peut faire lorsqu’on contrôle les moyens d’influence que sont les média et les ‘’prostitué(e)s’’ qui les servent. »

     Ce qui, bien entendu, serait la fabrication d’un nouveau gros mensonge, d’une nouvelle imposture, après la foutaise du suffrage universel des éternels cocus contents et consentants, et celle des causes humaines du réchauffement climatique (2), et pourquoi pas des chutes de météorites sur la terre, ou des pets malodorants non contrôlés.

     Soyons clairs ! Comme je l’ai déjà dit, et je le répète pour les faux durs de la feuille, l’antisémitisme est absurde et illégitime, car on ne choisit pas sa race, son ethnie, pas plus que son père et sa mère et, aujourd’hui, le délabrement mental aidant, ses deux faux papas ou mamans de la France démocratique des pédérastes et des lesbiennes, en attendant les familles à partenaires multiples, car il n’y a plus de limite à la perversité lorsque le cerveau est devenu une fosse à purin, à la gloire de l’obscurantisme de la déesse Raison et ses fausses ‘’Lumières’’ qui ne furent, en réalité, que l’annonce de la plongée vertigineuse de la raison déifiée dans des ténèbres moraux, intellectuelles et philosophiques de plus en plus épaisses, et même jusqu’en-dessous du paganisme, comme le montre l’état actuel de nos sociétés qui appellent bien ce qui est mal, est mal ce qui est bien (Isaïe V, 20).

LEGITIMITE DE L’ANTIJUDAÏSME RABBINIQUE

     Cependant, dans une civilisation de culture chrétienne (3), il est parfaitement légitime de combattre l’idéologie religieuse et politique que véhicule le judaïsme rabbinique, qu’il soit moderniste, progressiste ou talmudiste. Cette idéologie qui lui inocule des conceptions morales, sociales et politiques qui lui sont totalement antagonistes et étrangères, au même titre que celles véhiculées par l’islam et ses stratégies variées de conquête. Ce combat c’est Jésus lui-même qui l’a inauguré  quand il lança à la face des représentants du peuple juif qui cherchaient des prétextes pour le faire mourir, ces paroles qui servent d’exemple pour indiquer sur quel fondement, ou sur quelle paternité, ne pourra jamais reposer une véritable doctrine et unité œcuménique :

« Vous faites les œuvres de votre père (…) Vous avez le diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été homicide dès le commencement. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car Il est menteur, et père du mensonge (…) Vous n’écoutez point, parce que vous vous n’êtes pas de Dieu. » (St Jean VIII, 41-47)

     Par ces propos Jésus démasque les œuvres, les influences, Les désirs meurtriers et les propos mensongers de vos pères spirituels qui « au dehors paraissent beaux aux hommes » mais qui « au dedans, sans pleins d’ossements de morts, et de toute sorte de pourriture (…) pleins d’hypocrisie et d’iniquité » (St Matthieu XXIII, 27-28) en situant leur origine « vous avez le diable pour père ». Pourquoi un tel comportement ? St Jean vient de nous le dire « Parce que vous n’êtes pas de Dieu ». Et Notre-Seigneur dit : « homicide ». Il sait de quoi il parle, sachant les mobiles qui animaient, à son égard, ces fifrelins de l’enfer déguisés en disciples de Moïse et serviteurs de Yahvé. En suivant leurs enseignements vous ne pouvez que leur ressembler et perpétuer leurs œuvres iniques directement, ou indirectement, par sectes ou sociétés secrètes sous votre contrôle.

     L’histoire, lorsqu’elle n’est pas occultée par vos historiens et journalistes complaisants, et vos supplétifs avides de carrière, de titre honorifique et de notoriété, témoigne amplement de ces mêmes œuvres, influences, désirs et mensonges, depuis l’origine du christianisme, contre l’Eglise naissante qui, de tous temps, a du se défendre contre les Juifs. Non par haine ! Non par antisémitisme ! Mais, connaissant vos agissements, pour se protéger et, par là-même, protéger les chrétiens de vos manigances, voire de vos exactions, celles-ci de plus en plus visibles aujourd’hui. Comment pourrait-il en être autrement quand vous êtes nourris par l’enseignement de rabbins s’abreuvant à des pères spirituels ayant  « le diable pour Père » ce que confirme vos propres actions néfastes dans le monde, et ce dont témoignent vos propres livres ?

     Ne soyons pas dupes. Ce mot d’antijudaïsme, dans l’intention juive, serait absolument diabolique car elle constituerait une arme fabriquée et utilisée pour accuser les Catholiques, et les empêcher de se défendre contre eux, contre les atteintes répétées qu’ils portent à la civilisation chrétienne et à sa morale. Ces ouvriers d’iniquité, au service de l’enfer, jaloux comme le diable, mettraient ainsi tout en œuvre pour continuer la déchristianisation de la France, sans véritable opposition religieuse et politique, et tenter de briser l’alliance qu’elle a conclu avec Dieu, il y a plus de 15 siècles. Mais, se défendre contre les Juifs, ne signifie pas, n’a jamais signifié et ne signifiera jamais, avoir de la haine contre eux, sauf à avoir l’esprit tordu et, pour certains, il l’est passablement.

DEMISSION DES AUTORITES RELIGIEUSES ET POLITIQUES CATHOLIQUES

     L’Eglise conciliaire et les Etats catholiques lorsqu’il y en avait encore se sont couchés, à leur grande honte, devant les enseignements et les influences véhiculés dans les sociétés chrétiennes par vos rabbins et vos philosophes de toutes tendances, contrairement à Jésus-Christ dont ils se prétendent les successeurs, les disciples et les défenseurs. Cette Eglise moderniste piétine le comportement des apôtres, des martyrs, des Pères de l’Eglise, tels St Augustin, St Jean Chrysostome, St Jérôme, etc., qui protégeaient les chrétiens contre vos influences néfastes. Cette Eglise se comporte, en ces temps de séduction, non plus comme protectrice de l’héritage reçu pour le bien spirituel et temporel du troupeau, mais comme mercenaire et supplétive de ses ennemis.

     Elle ne rend pas service aux chrétiens en entrant dans cette alliance ténébreuse et satanique qui consiste à culpabiliser et à flageller continuellement l’Eglise, tout comme nos hommes politiques, agenouillés devant les Juifs et les francs-maçons, ne cessent de culpabiliser et de flageller la France : Haro ! sur ces deux piliers de la civilisation chrétienne. Les autres, bien entendu, auréolés d’une histoire toute lisse, toute immaculée et suintante de pureté. Tartuffes ! Vous feriez-mieux de vous flageller vous-mêmes, vu les dégâts que vous avez déjà fait à ces deux piliers en hurlant, comme des imbéciles, avec des loups qui ne pensent qu’à déchirer et à détruire.

     Oui, les vrais chrétiens, sont en bonne compagnie en imitant le Christ, les apôtres, les martyrs, les Pères de l’Eglise et ceux qui, tout au long des siècles, les ont suivi dans l’antijudaïsme rabbinique et n’ont pas cessé de les mettre en garde et de les protéger contre les successeurs des Juifs déicides. Nous n’avons pas honte de ces prédécesseurs et nous les revendiquons. Bas les masques ! Si Jésus l’a inauguré et ses successeurs l’ont poursuivi, c’est parce qu’ils connaissaient la nocivité du judaïsme rabbinique pour les âmes, les ayant vus à l’œuvre dans leurs enseignements et leurs pratiques.

     Honte à ceux qui baissent les armes du combat de la foi et de la vérité sans laquelle il n’y a pas de véritable charité – mais sa caricature - et qui coopèrent avec les ennemis de Notre-Seigneur tout en l’assurant hypocritement de leur amour ! Cette Eglise conciliaire gangrenée par les francs-maçons, et plus propagandiste de leurs principes des droits de l’homme (4) que des droits de Dieu et, ce faisant, collaborant diaboliquement à l’abaissement et à la destruction du christianisme, de la civilisation chrétienne et de la France. Hormis le péché, rien de commun avec ces gens-là !

(A suivre…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) En effet, la Révolution n’est rien d’autre que la mise en œuvre, au plan politique, de l’action de la Synagogue pour détruire l’Eglise catholique et la civilisation chrétienne.

(2) Ne pas confondre avec la pollution, ni avec la température qui s’interprète sur des périodes courtes (la météo ne voit pas au-delà d’une semaine), alors que le climat s’étudie et s’interprète objectivement sur des périodes longues, voire très longues.

(3) Je dis chrétienne, et non judéo-chrétienne comme cela se dit fréquemment et à tort, à mon sens. Pourquoi ? Parce que, comme déjà dit, le judaïsme des rabbins du temps de Jésus n’a plus rien à voir avec l’esprit de Moïse. Cet esprit fut corrompu par la tradition rabbinique  « Ainsi, vous avez annulé le commandement de Dieu par votre tradition. Hypocrites, Isaïe a bien prophétisé de vous, quand il a dit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. » (St Matthieu XV, 6-8). Ces traditions ayant été importées de Babylone, la religion de Moïse fut ensuite défigurée par les fables, les turpitudes et les invraisemblances du Talmud. Aujourd’hui, les Juifs kabbalistes, talmudistes, orthodoxes ou modernistes, qu’elle que soit leur prétention, sont des apostats par rapport à la religion et à l’esprit de Moïse, et des antichrists (ne pas confondre avec Antéchrist) par rapport à celle du Messie ou Christ.

(4) Les droits de l’homme seront vraiment appliqués et respectés lorsque les dirigeants veilleront à rappeler (à temps et à contretemps), à faire appliquer et respecter les droits de Dieu, et non en les bafouant et faisant silence sur eux, ou encore en se défilant hypocritement lorsqu’il s’agit de les rappeler. N’est-ce pas M. Bergoglio (dit ‘’pape’’ François 1 devant l’Eternel) ? En dehors de cela, cessez de vous faire des illusions, car derrière la propagation du refus et l’irrespect des droits de Dieu, et l’imposture du suffrage universel, ce sont l’anarchie, la barbarie et la tyrannie qui s’annoncent.

images 1.jpg

Les commentaires sont fermés.