Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2018

Prière d'offrande

     Divin Cœur de Jésus, je vous offre, par le Cœur immaculé de Marie, les prières, les œuvres et les souffrances de cette journée, en réparation de nos offenses et à toutes les intentions pour lesquelles vous vous immolez continuellement sur l’autel. Je vous les offre, en particulier …  

 


PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Jeanne La Myrophore (1)

(Femme de l’intendant du roi Hérode Ier siècle)

 

PRIERE D'OFFRANDE

 

anathème, antipape, apôtres, autel, Benoit XVI, Bergoglio, bourreaux, charité chrétienne, Cœur de Jésus, Cœur immaculé de Marie, compassion, concile Vatican II, conversion, Dei Filius, Eglise catholique, Eglise conciliaire, Fils de Dieu, enseignements, haine, hérésies, infaillibilité, Jean XXIII, Jean-Paul I, Jean-Paul II, Juifs, lapidation, Magistère ex cathedra, Magistère ordinaire universel, mort de Jésus-Christ, œuvres, offenses, Pâques, pardon, Paul VI, péché, prières, réparation, Résurrection, Saint Pape, sentiment, sincérité, souffrances, souverain pontife, tombeau, tradition des Pères, trône pontifical, volonté de Dieu     Divin Cœur de Jésus, je vous offre, par le Cœur immaculé de Marie, les prières, les œuvres et les souffrances de cette journée, en réparation de nos offenses et à toutes les intentions pour lesquelles vous vous immolez continuellement sur l’autel. Je vous les offre, en particulier, aux intentions du Souverain Pontife (1) et pour les besoins de votre Sainte Eglise.  

Elle se fait au lever, juste avant la prière du matin

(1) Myrophore signifie porteur de parfum. Elle fut guérie par le Christ (St Luc VIII, 3). Elle se rendait au tombeau le matin de Pâques, avec Marie Madeleine et Marie, mère de Jacques pour embaumer le corps de Jésus. Elle figurait parmi les femmes à qui les anges déclarèrent : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts, celui qui est vivant ? » (St Luc XXIV, 5)

(2) Pour ceux (dont je fais partie) qui estiment que François (Bergoglio) est un faux pape (un antipape (3) qui ne conduit plus l’Eglise en restant fidèle à la Tradition des Pères, ils peuvent par cohérence : soit omettre la citation « aux intentions du Souverain Pontife » soit, ce qui semble mieux et par charité chrétienne à son égard, demander à Notre Seigneur la conversion de François (sans lui appliquer le titre de Pape), en sachant toutefois que, qu’elle que soit notre demande, tout se déroule selon la volonté de Dieu. Je dis « par charité chrétienne » car il faut prendre garde à ce que, devant le mal que nous estimons qu’il fait à l’Eglise en persévérant, à la suite de ses prédécesseurs (4), dans la mise en application des orientations destructives issues du concile Vatican II, qu’aucun sentiment de haine, se dissimulant derrière le paravent de la défense et de l’honneur de l’Eglise, ne se mêle subtilement dans la décision de faire le silence sur le nom de François qu’il s’est attribué. La meilleure façon de nous convaincre que ce n’est pas ce sentiment qui nous habite se manifestera, pour nous-même et devant Dieu, par la sincérité de notre prière pour lui. Souvenons-nous que Jésus, le Fils de Dieu, demanda le pardon de son Père pour ses bourreaux. Pouvons-nous demander moins que Notre Exemple parfait ou que Saint Etienne qui, imitant le Christ, s’écria en subissant la lapidation « Seigneur, ne leur imputez pas ce péché » (Actes VII, 60) ou que Saint Paul dont l’ardeur de l’amour pour ses frères Juifs selon la chair lui faisait désirer « être anathème » à leur place si cela pouvait les sauver ? (Romains IX, 3) Ces diverses manifestations de charité et de compassion ne les ont jamais empêché d’être très fermes dans la dénonciation de leurs enseignements et agissements. Que celui qui peut faire place à cela, fasse place à cela.

(3) Antipape non en rigueur de terme car pour que ce terme soit adéquat il faudrait qu’il se soit dressé contre un Pape valide toujours en acte, ou ait dressé un trône pontifical face à un autre trône pontifical, ce qui n’est pas le cas. Ceci dit, l’Eglise conciliaire, multipliant les anomalies et les hérésies doctrinales et liturgiques, se trouve tout de même avec deux ‘’papes’’ vivants ce qui ne peut être : Benoît XVI (‘’pape’’ émérite) et François. Pour mon compte personnel, ils sont antipapes dans le sens où ils s’opposent à certains enseignements du Magistère ordinaire universel des Papes d’avant le Concile Vatican II. Magistère ordinaire universel infaillible au même titre que le Magistère extraordinaire ou ex cathedra (Voir la Constitution dogmatique Dei Filius).

   (4) Jean XXIII, Jean-Paul 1er (?) - dont la mort après 33 jours est suspecte - Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI. En fait, depuis le Concile Vatican II, l’Eglise catholique est orpheline de son Vicaire, comme les Apôtres furent orphelins de leur Seigneur et Maître pendant la mort de Jésus-Christ,  jusqu’à sa Résurrection. Actuellement le corps social de l’Eglise est au tombeau avant de ressusciter et d’être restauré avec la venue du Saint Pape promis par plusieurs prophéties de Saints.

Dernière minute : Bernanos est un auteur dit catholique qui ne s’embarrasse pas de morale dans la description de l’amour physique. En mélangeant sarcasme et spiritualisme il détruit le sacerdoce catholique en dépeignant le prêtre dans ce qui lui est le plus contraire : désespéré, malade mental, névrosé, ridicule, stupide. La perversité de Bernanos va jusqu’à la complaisance pour le suicide. Il est le porte-voix de tous les poncifs que les ennemis séculaires de l’Eglise catholique - judéo-maçons et leurs disciples croyants ou incroyants - déversent sur le prêtre catholique. Pour qui travaillait vraiment Bernanos ? Bergoglio (dit pape François) apprécie Bernanos et a aimé « le journal d’un curé de campagne » qui caricature le prêtre, offert par M. Macron le président de la Gueuse française. https://www.lci.fr/politique/macron-offre-le-journal-d-un-cure-de-campagne-au-pape-francois-a-chaque-president-de-la-republique-son-cadeau-plus-ou-moins-de-bon-gout-2091565.html

René Pellegrini 

images 1.jpg

Les commentaires sont fermés.