Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2017

Conséquences du refus d'obéissance à Dieu - 1

Le refus d’obéissance aux exigences divines, par l’exclusion officielle de Dieu et de Jésus-Christ de la législation nationale et des affaires publiques, est un acte aux conséquences d’une extrême gravité pour la société, en même temps qu’une redoutable responsabilité pour les hommes politiques et les gouvernants qui ont en charge le bien commun temporel de leurs administrés, non moins que leur bien éternel en veillant à leur favoriser la pratique d’une vie vertueuse…

Lire la suite

30/12/2015

Orientation théologique et philosophique du site

En dehors des textes doctrinaux et des Encycliques du Magistère ordinaire et du magistère extraordinaire du Pape, appui sera pris sur Saint Thomas d’Aquin (Somme Théologique), docteur principal de l’Eglise catholique romaine, et sur les XXIV thèses thomistes pour la partie philosophique car, comme l’enseignait déjà l’Encyclique Pascendi Dominici Gregis, de Saint Pie X, si le modernisme a envahi l’Eglise… 

Lire la suite

01/12/2012

Les avertissements de Saint Jean de la Croix - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Eloy

(Evêque de Noyon vers 660-665) (1)

 

PROTECTION CONTRE L’ILLUMINISME LUCIFERIEN - 3

 

LES AVERTISSEMENTS DE SAINT JEAN DE LA CROIX - 2 

affront à dieu,âme,ange de lumière,ange de ténèbres,athée,avertissements,bonne voie,circonvenir,communications extraordinaires,confiance,conseils,danger,déchéance,démon,dériver,désirs,époque,erreur,état d’esprit,illuminisme,illusions,incroyant,intelligence,lucifer,magistère de l’eglise,méfiance,méprise,mystificateur,mystique,nouveautés,pensée,piété,propager,protection,racines,repousser,risque,saint jean de la croix,satan,scrupules,sécurité,simuler,simulateur,singe de dieu,transfigurer,transformer,travestir     Saint Jean de la Croix ajoute :     

« Quand l’âme recherche ces communications, elle ouvre la porte au démon, qui la trompera dans des communications semblables qu’il sait très bien simuler et travestir et faire paraître comme venant de Dieu, car, il peut, comme nous le dit l’apôtre, se transfigurer en ange de lumière (II Corinthiens XI, 14) »  

     Il y a, dans cette attitude, grand danger de laisser le champ libre « au démon » car c’est un être très intelligent, un mystificateur, un simulateur qui est capable, comme le dit Saint Paul aux Corinthiens, de se transformer en « ange de lumière », d’ange de ténèbres qu’il est. D’où mon utilisation d’ « illuminisme luciférien » plutôt qu’illuminisme satanique - bien qu’il s’agisse du même être - car l’étymologie de Lucifer « porteur de lumière » souligne davantage son aspect et sa présentation comme ange dispensateur de lumière.  

     Il sait très bien s’adapter aux désirs et aux états d’âme des personnes pour ensuite mieux les attirer dans ses filets. Malgré sa déchéance, Dieu ne lui a pas retiré son intelligence. Il n’agira pas de la même manière selon que l’individu est croyant ou athée. Il ne lui viendra pas à l’idée, en voulant circonvenir une personne pieuse, de la brusquer par des propos ou des manifestations qui le démasquerait immédiatement. Au contraire, il la confortera dans ses exercices de piété pour lui ôter toute méfiance, et, ce n’est que progressivement, après avoir capté sa confiance qu’il la fera dériver vers ce qu’il souhaite en sollicitant ses sens, et en introduisant dans sa pensée certaines nouveautés qui, bien qu’en opposition avec le Magistère de l’Eglise, lui seront présentées comme plus adaptées à l'état d'esprit de l’époque ou au milieu ambiant, et il l'incitera à les propager.     

     Quelle attitude adopter confronté à ces communications :     

« Il convient donc à l’âme de les repousser les yeux fermés, sans examiner d’où elles proviennent. »

     Cela peut sans doute surprendre d’entendre un grand mystique comme Saint Jean de la Croix nous dire qu’il faut « les repousser sans examiner d’où elles proviennent » et cela d’autant plus que ces communications extraordinaires pourraient tout aussi bien venir de Dieu. Et là, une question se pose : cela ne serait-il pas un affront fait à Dieu de repousser ce qu’Il consent à donner ?

     Saint Jean de la Croix balaie nos scrupules en nous donnons la raison d’un tel comportement qui, de prime abord, a pu nous paraître tout, sauf mystique :

« Sans cela elle se prêtera si bien à celles du démon et lui donnera a lui-même tant de prise que, loin de recevoir celles de Dieu, elle recevrait celles du démon, et celles-ci deviendraient si nombreuses que : celles de Dieu venant à cesser, tout ce qui se passerait alors ne serait que l’oeuvre du démon, sans que Dieu y fut pour rien, c’est ce qui est arrivé à beaucoup d’âmes imprudentes et ignorantes. »   

     La voilà bien l’explication d’une telle attitude : le risque couru par l’âme, « les communications véritables de Dieu venant à cesser, de prendre celles du démon pour celles de Dieu ». Car, ne n’oublions pas, la Sainte Ecriture nous a avertit : le démon se transfigure en ange de lumière. Ce n’est pas pour rien que nos Pères dans la foi ont appelé cet imitateur « Le singe de Dieu »  

     Et d’ajouter, ce constat dramatique concernant ces « âmes imprudentes et ignorantes »   

« Elles se comportaient avec tant de sécurité au milieu de ces manifestations, qu’il a été très difficile de ramener un grand nombre d’elles à chercher Dieu dans la bonne voie, car les illusions du démon avaient produit en elles de profondes racines. »     

     La conséquence et la gravité d’une telle méprise, comme a pu le constater Saint Jean de la Croix, résidant dans le fait que ces personnes, s’étant persuadées qu’elles communiquaient avec Dieu ou ses envoyés, persévérèrent pour la plupart dans cette voie d’erreur malgré les avertissements et les conseils qui leur furent prodigués par ceux qui étaient habilités pour traiter ce genre de manifestations.    

(A suivre…« Les avertissements de Saint Jean de la Croix – 3 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) En 660 selon l’histoire de l’Eglise de Rohrbacher. En 665 selon la chronique de Sigebert.

Capture05.jpg

affront à dieu,âme,ange de lumière,ange de ténèbres,athée,avertissements,bonne voie,circonvenir,communications extraordinaires,confiance,conseils,danger,déchéance,démon,dériver,désirs,époque,erreur,état d’esprit,illuminisme,illusions,incroyant,intelligence,lucifer,magistère de l’eglise,méfiance,méprise,mystificateur,mystique,nouveautés,pensée,piété,propager,protection,racines,repousser,risque,saint jean de la croix,satan,scrupules,sécurité,simuler,simulateur,singe de dieu,transfigurer,transformer,travestir

30/09/2012

Extrait de l'Allocution à la jeunesse chrétienne italienne

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Jérôme (2)

(Docteur de l’Eglise  vers 420-422) (3)

Capture03.jpg

adversaire,alexandrie,athée,chrétien,christianisme,cire,conduite,constantin,croyant,décomposition,discipline,doctrine,eglise catholique,enseignements de l’eglise,foi,jeunesse,juif,laxiste,lutte,magistère de l’eglise,martyr,morale,nihiliste,pie xii,saint-esprit,septante,soleil (1) C’est effectivement l’ensemble de la foi catholique (doctrine, discipline et morale) qui est attaquée aussi bien par les athées et les nihilistes, que par leurs accompagnateurs croyants des autres confessions religieuses. Le catholique doit rester « ferme et inébranlable » car sa doctrine, n’en déplaise aux détracteurs de l’Eglise, n’est autre que celle qu’enseigne le Magistère infaillible de l’Eglise bénéficiant de l’assistance du Saint-Esprit en matière de foi et de morale. Nous avons sous les yeux, sous forme de décomposition familiale et sociale, les retombées d’une société se fabriquant ses propres lois délétères, permissives et laxistes, en s’émancipant des enseignements de l’Eglise sur la morale et la foi.

Cette « foi ferme et inébranlable » en acte, nous est enseignée par les saint(e)s et martyr(e)s qui sont régulièrement cités dans les articles présentés.

(2) Il naquit au temps de l’empereur Constance, fils du grand Constantin. Ses parents étaient chrétiens nobles et riches. Il était très doué pour les sciences humaines : langue latine, grecque, hébraïque, syriaque et chaldaïque. Il traduisit deux fois l’Ancien Testament : l’une du grec en latin en suivant la version des Septante des Juifs d’Alexandrie, l’autre en langue hébraïque, selon la version hébraïque.

(3) En 420 selon Baronius. En 422 selon la Chronique de Prosper.

René Pellegrini

Capture05.jpg

adversaire,alexandrie,athée,chrétien,christianisme,cire,conduite,constantin,croyant,décomposition,discipline,doctrine,eglise catholique,enseignements de l’eglise,foi,jeunesse,juif,laxiste,lutte,magistère de l’eglise,martyr,morale,nihiliste,pie xii,saint-esprit,septante,soleil