Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2016

Le retour des Juifs en Palestine - 2

     Après la mise au point et les précisions de l’article précédent, revenons à l’objet de cet article et aux textes bibliques invoqués pour justifier l’interprétation d’être entré, depuis 1948 ou 1967, dans « la fin du temps des nations » ou d’être un ‘’signe irréfutable’’ de la fin des temps…    

Lire la suite

04/04/2015

Le Sabbat : Qu'est-ce que Dieu demande ?

    Après avoir examiné les exigences de la nature ou de la raison concernant l’observance du Sabbat, intéressons-nous, maintenant, à la seconde question soulevée dans le premier article.

Lire la suite

03/02/2015

Le Sabbat : Les exigences de la nature ou de la raison

     Pour bien expliquer le précepte du Sabbat, il faut tenir compte de deux considérations :

- Ce en quoi il diffère des autres commandements

 

- Ce qu’il a de commun avec les autres commandements du Décalogue.

Lire la suite

05/12/2014

Le Sabbat : Introduction

     L’article sur le sabbat fera l’objet de plusieurs livraisons. Il fut rédigé en réponse à une lectrice adventiste de mon bulletin, qui m’écrivait :  « Que pensez-vous du passage d’Apocalypse XII, 17 ? Ne pensez-vous pas que lorsqu’on parle de ces commandements, ce sont les dix commandements ? Donc, si c’est les 10 commandements,

Lire la suite

21/12/2012

L'adultère - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Thomas (1)

(Apôtre de Jésus-Christ 75)  

 

L’ADULTERE ET LA FORNICATION - 3

 

L’ADULTERE - 1

 

adultère,âme,amour de dieu,ancien testament,autrui,casti connubii,catholiques,charité,chrétien,commandements,conseil de dieu,décalogue,défiance,devoirs,eglise,enseignements,époux,evangile,epîtres,fidélité,fornication,jésus-christ,juifs,limiter,loi de dieu,mariage,martyr,moïse,morale,musulmans,noël,nouveau testament,orienter,pie xi,politique,populations,préparation psychologique,prochain,salut,sauver,unions homosexuelles,unité conjugale,vertu surnaturelle,vertu théologale     Il convient de rappeler que Dieu créa l’homme par amour. Il appartient à ce dernier de répondre à l’amour de Dieu par l’amour ou, plus précisément, par la charité qui est une vertu surnaturelle, car le mot amour est terriblement galvaudé de nos jours. Les pratiques sexuelles contre-nature ou dévoyées étant qualifiées d’amour.

     On prouve son amour pour Dieu en obéissant à ses commandements qui se caractérisent par un triple devoir : envers Dieu, envers soi-même (sauver son âme) et envers son prochain. Devoirs mentionnés dans les dix commandements ou Décalogue, les enseignements du Nouveau Testament et leurs enseignements par l’Eglise. C’est à dessein que j’ajoute « les enseignements du Nouveau Testament » non que le Décalogue de l’Ancien Testament soit insuffisant, mais parce que Jésus surélèvera la portée morale de ce Décalogue par l’interprétation et l’application salutaires et toute divine qu’il en fera.

     Il faudra s’en souvenir lors de la préparation psychologique des populations avec les débats sur les unions homosexuelles contre-nature (et pas mariage qui ne concerne que les personnes de sexes opposés) et les interventions religieuses (catholiques conciliaires, Juifs et musulmans) qui voudraient ou tenteraient de se limiter et d'orienter vers le seul Décalogue et préceptes de Moïse, en faisant l’impasse sur le Nouveau Testament : Evangile et Epîtres qui contiennent tout le conseil de Dieu et éclairent le Décalogue, pour le salut de tout homme, jusqu’à la fin du monde. (2)

     L’adultère et la fornication sont concernés par le sixième précepte de la loi de Dieu : ils font parties de nos devoirs moraux envers autrui.

« Tu ne commettras pas d’adultère » (Deutéronome V, 18)

     Ce commandement sans équivoque oblige les époux à la fidélité. Le Pape Pie XI dans son Encyclique Casti Connubii, du 31 décembre 1930, souligne cet impératif divin fondant cette fidélité sur le modèle de « nos premiers parents » 

« C’est pourquoi cette fidélité requiert tout d’abord l’absolue unité conjugale, dont le Créateur lui-même a formé le premier exemplaire dans le mariage de nos premiers parents, quand il a voulu que ce mariage ne fut qu’entre un seul homme et une seule femme »

(A suivre…« L'adultère - 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Après avoir prêché aux Parthes, aux Mèdes, aux Perses, aux Hyrcaniens, aux Bactriens, aux Marges, il consomma son martyr à Calamine (Méliapour, en Inde) en étant percé de javelots. Martyr en l’an 75 de Notre-Seigneur selon Onuphre.

(2) Cette observation vaut également en politique. Un vrai chrétien et catholique utilise et impulse dans la société le vocabulaire et les références de ce qui l’anime en tant que tel, et non celui et celles de ceux qui font consensus pour ses ennemis ou adversaires. Tout en prenant garde de ne pas confondre apparence de discours catholique avant les grandes échéances, et glissement de ce discours vers le vague, le consensuel, à l’approche de l’échéance (religieuse ou politique). Attitude qui, au minimum, agite les grelots de la défiance et démasque les fausses barbes.

 

JOYEUSE ET  SAINTE

FÊTE  DE  NOËL

Capture010.jpg

Capture05.jpg

adultère,âme,amour de dieu,ancien testament,autrui,casti connubii,catholiques,charité,chrétien,commandements,conseil de dieu,décalogue,défiance,devoirs,eglise,enseignements,époux,evangile,epîtres,fidélité,fornication,jésus-christ,juifs,limiter,loi de dieu,mariage,martyr,moïse,morale,musulmans,noël,nouveau testament,orienter,pie xi,politique,populations,préparation psychologique,prochain,salut,sauver,unions homosexuelles,unité conjugale,vertu surnaturelle,vertu théologale

20/11/2012

L'esprit du bien et l'Esprit du mal - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Félix de Valois

(Fondateur, avec Saint Vincent de Matha,

De l’Ordre de la Très-Sainte-Trinité pour la rédemption des captifs 1212) 

 

CHAPITRE 1

 

L’ESPRIT DU BIEN ET L’ESPRIT DU MAL - 1

 

1830,1848,21 décembre 2012,adoration,affrontement,antéchrist,antichrist,appétits,aséité,aztèques,baal,barbarie,bien et mal,bonheur,bouddhisme,cadavres,cause universelle,chaos,châtiment,civilisation,conquêtes,création,créature,décalogue,dégénérescence,démon,dictature,dogme,dominateurs,droits de l'homme,dualisme,enfant,enfer,enseignements de l’eglise,erreur,esprit du bien,esprit du mal,ethniques,europe,expiation,faux dieux,fétichisme,feu,fils de perdition,fin du monde,fini,foetus,foi,foules,génies Ce chapitre s’articule de la manière suivante :

     - Deux Esprits opposés se disputent l’empire du monde.

     L’histoire n’est que le récit de leur lutte éternelle. Ce grand fait suppose :

     - L’existence d’un monde supérieur au nôtre ;

     - La division de ce monde en bon et en mauvais ;

     - La double influence du monde supérieur sur la créature inférieure ;

    Quatre vérités fondamentales qu’il faut, avant tout, mettre au-dessus de contestation.

I - Deux esprits opposés se disputent l’empire du monde

Preuves de leur existence : la foi universelle et le dualisme

     Que Deux esprits se disputent l’empire du monde et de la création, ce dogme est écrit en tête de la théologie de tous les peuples et dans la biographie de chaque individu. La révélation l’enseigne. Le paganisme ancien le montre dans l’adoration universelle des génies, bons et mauvais. Le bouddhisme de l’Indien, du Chinois et du Tibétain, le fétichisme du nègre de l’Afrique, comme la sanglante idolâtrie de l’Océanien, continuent d’en fournir la preuve incontestable. Au cœur de la civilisation, non moins qu’au centre de la barbarie, l’expérience le rend sensible dans un fait toujours ancien et toujours nouveau, le Dualisme. (1)

     A moins de nier toute distinction entre la vérité et l’erreur, entre le bien et le mal, entre tuer son père et le respecter, c’est-à-dire, à moins de faire du genre humain un bétail, on est bien forcé de reconnaître sur la terre la coexistence et la lutte perpétuelle du vrai et du faux, du juste et de l’injuste, d’actes bons et d’actes mauvais. Or, ce phénomène est un mystère inexplicable, autrement que par l’existence de Deux esprits opposés supérieurs à l’homme.

     Pour n’en citer qu’une preuve : le sacrifice humain a fait le tour du monde. Il continue, à l’heure qu’il est (2), chez tous les peuples qui n’adorent pas l’Esprit du bien, le Saint-Esprit, tel que la révélation le fait connaître. Mais l’idée du sacrifice humain est aussi étrangère aux lumières de la raison, qu’elle est opposée aux sentiments de la nature. Quoi qu’elle fasse, la raison demeurera éternellement impuissante à trouver un rapport quelconque entre le meurtre de mon semblable et l’expiation de mon péché. Loin de suivre l’instinct de la nature, le père, si dégradé qu’il soit, à toujours frémi, et il frémira toujours, en portant lui-même son enfant au couteau du sacrificateur.

     Cependant le sacrifice de l’homme par l’homme, de l’enfant par le père, est un fait ; il a donc une cause. C’est un fait universel et permanent ; il a donc une cause universelle et permanente. C’est un fait humainement inexplicable ; il a donc une cause surhumaine. C’est un fait qui se produit partout où ne règne pas l’Esprit du bien, il est donc inspiré et commandé par l’Esprit du mal.

     Expliquant seuls le dualisme, ces deux Esprits sont les vrais dominateurs du monde. Ce n’est pas à coup sûr, et nous avons hâte de le dire, qu’ils soient égaux entre eux. Le prétendre serait tomber dans le manichéisme : erreur monstrueuse que la raison repousse et que la foi condamne. La vérité est que ces deux Esprits sont inégaux, d’une inégalité infinie. L’un est Dieu, puissance éternelle ; l’autre, une simple créature, être éphémère qu’un souffle pourrait anéantir. Seulement, par un conseil de son infaillible sagesse, mais dont l’homme ici-bas ne pourra jamais sonder la profondeur, Dieu a laissé à Satan le redoutable pouvoir de lutter contre lui ; et, dans la possession du genre humain, de tenir la victoire indécise. Nous essayerons bientôt de soulever un coin du voile qui couvre cet incontestable mystère.

(A suivre…« L’Esprit du bien et l’Esprit du mal – 2 »…si Dieu veut)

- C’est moi qui mets les notes ci-dessous et les gras dans le texte.

(1) En italique dans le texte. Le dualisme est le système de pensée de ceux qui admettent l’existence d’un double principe : Dieu et la matière (dualisme philosophique) ou d’un principe du bien et un principe du mal (dualisme théologique plus connu sous le nom de manichéisme). Tant sous sa forme philosophique que théologique, sans entrer dans le détail qui ferait l’objet d’un article a lui seul, il doit être rejeté car il est impossible et contradictoire, inutile et dangereux. Afin de ne pas rester lapidaire, juste un point pour faire réfléchir philosophiquement : il est contradictoire car ces deux principes (Dieu et matière) seraient à la fois infinis et finis : Infinis puisqu’ils existeraient par eux-mêmes, et que l’aséité – exister par soi-même sans dépendre d’un autre - entraîne l’infinité ; Finis, car deux infinis s’excluent, en se limitant l’un l’autre.

(2) Les sacrifices humains n’ont toujours pas cessé. Après les sacrifices aux faux dieux Baal et Moloch des sémites, ceux des Aztèques, etc., l’homme moderne, par la Révolution censée assurer le bonheur du genre humain, à évacué Dieu et son Décalogue, s’est mis à sa place, s’est fait dieu – en réalité s’est fait démon – et à produit ses propres tables de la loi : Les Droits de l’homme. Après la mise en application de ces '' Droits '' si humains, par la Terreur sanguinaire et inhumaine dans son propre pays, il les a exportés en mettant l’Europe à feu et à sang avec les guerres napoléoniennes. La machine infernale, indépendante de Dieu, mise en branle a continué ses œuvres avec les révolutions de 1830, 1848 et toutes les autres qu’elle n’a cessé de fomenter, inspirer et déclencher ensuite, sans compter, en plus des guerres mondiales, celles que ce Moloch assoiffé de sang, des temps modernes, active actuellement pour imposer à d’autres peuples la panacée universelle des '' Droits '' garants d’un bonheur futur, en officiant avec sa propre liturgie sacrificielle pour assouvir ses appétits de conquêtes planétaires et ses  passions charnelles : monceaux de cadavres des guerres, charniers ici et là, foudroyage nucléaire d’Hiroshima et de Nagasaki, montagnes de fœtus incinérés,  jetés aux poubelles, utilisés dans des produits cosmétiques ou devenus matériaux de recherche scientifique. Effroyable dégénérescence et pourriture de l’esprit humain, de cet homme dégoulinant de malpropreté morale accomplissant ses méfaits et donnant le change en s’abritant derrière la position sociale, la notoriété publique, les sourires enjôleurs ou hypocrites, les larges poignées de mains, les fougueuses embrassades et les convenances sociales. De cet homme prétendument civilisé et surélevé par l’esprit des Lumières qui, après toutes les insanités et horreurs déjà produites, et qu’il continue de produire avec ces mêmes '' Droits '', après avoir ouvert les portes de Sodome, s’efforce d’ouvrir, avec sa putride spiritualité imbibée de gnose et de kabbale, celle de la dictature mondiale, des futures tragédies, de l’adoration de l’Antéchrist (3) et des ténèbres de l’enfer. 

(3) Depuis la venue de Jésus-Christ beaucoup d’antichrists sont apparus mais ils n’étaient que des précurseurs ou des figures annonciatrices de l’antéchrist de la fin du monde. L’Antéchrist  n’est pas un être collectif (de même que le Christ) mais un être individuel récapitulant en lui-même les souillures morales et spirituelles de tous les antichrists qui l’ont précédé. Désigné et spécifié par « Homme d’iniquité » ou « Fils de perdition » par Saint Paul, il est appelé Antéchrist par les catholiques pour signifier qu’il se manifestera, comme l’enseigne cet apôtre, avant (ante) le retour en gloire de Jésus-Christ. Evidemment, il est nécessairement antichrist. Mais, avant son avènement, comme l’indique le Message privé et prophétique de la Salette, doit venir « un avant-coureur de l’Antéchrist avec des troupes de plusieurs nations. » Donc, inutile de s’effrayer pour le 21 décembre 2012, il n’y aura pas de fin du monde. Par contre, qu’il puisse y avoir de très graves événements d’ordre politique, sociaux ou religieux prévus dans l'agenda des planificateurs et Maîtres du monde, à cette date ou autour d’elle, cela n’est pas impossible. Quoiqu'il en soit, faites très attention aux incitations pour participer à des mouvements de foules, genre révolutions ou marches contre ceci ou cela, car tout est mis en œuvre pour susciter, dans tous les pays, des rancoeurs en tous genres, d'infiltrer ces mouvements afin de les faire dériver, par le déclenchement d'affrontements sociaux et ethniques, vers le chaos désormais nécessaire et recherché par les stratèges et collaborateurs fous du mondialisme, pour asseoir et faire accepter leur gouvernement mondial aux peuples et aux nations désemparés. Mondialisme qui, après la sécrétion révolutionnaire du National Socialisme de Hitler et des idéologies communistes soviétiques et chinoises, devient le nouveau visage de la Révolution, et l’instrument de Dieu pour le châtiment des nations apostates et rebelles aux lois divines et aux enseignements de l’Eglise. 

René Pellegrini

Capture05.jpg

1830,1848,21 décembre 2012,adoration,affrontement,antéchrist,antichrist,appétits,aséité,aztèques,baal,barbarie,bien et mal,bonheur,bouddhisme,cadavres,cause universelle,chaos,châtiment,civilisation,conquêtes,création,créature,décalogue,dégénérescence,démon,dictature,dogme,dominateurs,droits de l'homme,dualisme,enfant,enfer,enseignements de l’eglise,erreur,esprit du bien,esprit du mal,ethniques,europe,expiation,faux dieux,fétichisme,feu,fils de perdition,fin du monde,fini,foetus,foi,foules,génies

31/10/2012

Traduction politique du Nouvel Ordre Mondial

 PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Quentin (1)

(Martyr 303)

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 2

 

TRADUCTION POLITIQUE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL - 1

 

antipape,autorité,autorité mondiale,banque mondiale,benoît xvi,catholicisme,catholiques,chaos mondial,chrétiens,christianisme,commandements de dieu,commission européenne,concile vatican ii,conspirateurs,cour internationale de justice,décalogue,désinformation,destabilisation,diable,dictateurs,dictature mondiale,dieu,divinité,dogme,dogmes,droits de l'homme,encycliques,épidémies,esclaves,esprits,evangile,famines,fils de dieu,fondations,fmi,frères musulmans,gouvernement mondial,goyim,guerres,hypocrisie,idéologie révolutionnaire,individus,infaillibilité,iniquités,islam,jean xxiii,jésus-christ,judaïsation,judaïsme,laïcité     Ces trois éléments constitutifs et les trois caractères spécifiques qui l’accompagnent, aboutissement logique des germes de la Renaissance, déjà bien établis dans les pays occidentaux anciennement chrétiens, et en voie d’être étendus à l’échelle planétaire par l’exportation de cet horizon désormais considéré comme indépassable qu’est devenue la démo (n) cratie - après plus de deux siècles de formatage à l’idéologie révolutionnaire -cette nouvelle religion laïque qui se veut planétaire avec son ''Evangile'' des Droits de l’homme…sans Dieu, et, pour les champions de l’anti-dogmatisme, la proclamation, sans rire, du dogme de la laïcité.

     Tous ces éléments nous permettent de mieux appréhender, non seulement la signification profonde, mais aussi où naissent les sources de ce projet aujourd’hui tant souhaité, par les hautes sphères dirigeantes politiques, financières et religieuses dévoyées, de construire un « Nouvel Ordre Mondial ». Ce projet d’unification mondiale, en réalité une dictature mondiale idéologiquement et spirituellement luciférienne, trouvant conjointement son soutien et sa traduction, aussi bien dans l’ordre politique que dans l’ordre religieux, avec  l’antipape Benoît XVI (2) – destructeur du catholicisme traditionnel tout en se faisant habilement et cauteleusement passer pour conservateur pour attirer vers lui quelques gogos traditionalistes – demandant aux catholiques de collaborer, au lieu de dénoncer cette nouvelle et machiavélique imposture qui inaugure et installe un nouveau marché des esclaves. Ce N.O.M, nouveau rictus et nouvelle séduction du diable, jugé seul capable de garantir la paix et la sécurité dans le monde. Nouvel Ordre Mondial qui a déjà assuré, de longue date, la mise en place de ses structures mondialistes avec la création :

- D’une Cour Internationale de Justice, déjà opérationnelle à La Haye (Pays Bas), qui verra déférer devant elle (ou l’une de ses succursales créées pour l’occasion) tout individu estimé conspirant contre la paix du monde (les ''dictateurs'' (3) et les terroristes pour l’instant, mais la liste des ''conspirateurs'' s’allongera, in fine, envers les récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial et envers

   * les chrétiens refusant la mascarade oecuméniste et la judaïsation des esprits visant, à terme, une tentative de remplacement de la religion catholique et du christianisme par la religion noachique, (4) probable nouvelle religion universelle des Goyim (personnes non juives).

   * les chrétiens ne voulant personne d’autre que le Verbe de Dieu fait chair, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, comme UNIQUE porte d’entrée vers Dieu le Père et comme Roi universel sur les individus et les nations, sans aucune restriction, ni infléchissement, ni édulcoration sur sa double nature : divine et humaine, ni une réinterprétation de la Très Sainte Trinité pour complaire aux négateurs de ces deux dogmes, et obstacles majeurs pour la ronde oecuméniste des religions.  

- D’une armée internationale (genre O.N.U et OTAN) remplaçant, à terme, les armées nationales. Mais les conflits étant incessants, et leur véritable solution volontairement rendue impuissante, permettront de justifier et de légitimer aux yeux de l’opinion publique mondiale la mise en place d’une Autorité très certainement occulte, c’est-à-dire entre les mains d’un petit nombre, mais se tenant au-dessus du pouvoir visible des états, comme cela se pratique déjà, depuis longtemps, dans les Républiques dites démocratiques dans lesquelles les Présidents (tous bords politiques confondus) ne sont que des potiches ou des marionnettes aux ordres ou sous influence des oligarchies financières et des sociétés secrètes judéo-maçonniques qui tirent les ficelles en coulisse. Autorité ayant à sa disposition les ressources mondiales pour le progrès économique et mondial de tous les peuples (selon une brochure des partisans du Gouvernement Mondial, publiée par la ''League of Empire Loyalist'' citée par Pierre Virion dans « Bientôt un Gouvernement Mondial, une super et contre-église ? - 1966)   

- D’organismes exécutifs à caractère et stratégie mondialistes tels que : O.M.C (Organisation mondiale du commerce) ; F.M.I (Fonds Monétaire International) ; O.C.D.E (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) ; C.E (Commission Européenne) ; O.M.S (Organisation mondiale de la santé) ; l’UNESCO ; la Banque mondiale, etc.  

     La possession des ressources mondiales auxquelles s’ajoute la puissance financière sont utilisées pour activer les leviers (guerres et leurs cortèges de maux : famines, épidémies, voire pandémies, crash économique et financier) permettant de justifier aux yeux de l’opinion publique internationale, soit l’imposition brutale d’une autorité mondiale (visible) déjà demandée par la caution religieuse Benoît XVI, soit sa création réclamée par les peuples suite à un chaos mondial provoqué dans ce but. Pas d’illusion à se faire concernant le niveau moral des véritables détenteurs du pouvoir qui camouflent leur hypocrisie et leurs iniquités derrière leurs très médiatisées créations de fondations et d'oeuvres philanthropiques.     

    (A suivre…« Traduction religieuse du Nouvel Ordre Mondial - 2 »…si Dieu veut)     

 René Pellegrini

(1) Il était le fils de Zénon, sénateur romain. Il vint en France pour évangéliser et s'arrêta en Picardie au territoire d'Amiens. Il fut arrêté par Rictiovare, homme fier et cruel. Après lui avoir fait subir de multiples tourments il le fit décapiter, sous l'empire de Dioclétien.

(2) Antipape non en rigueur de terme car il n’y a pas un autre Pape se dressant en face de lui. Mais, antipape dans le sens où il se montre (comme ses prédécesseurs depuis Jean XXIII) en opposition totale avec des Encycliques écrites, sous le sceau de l’infaillibilité du Magistère ordinaire, par les Papes précédents.

(3) Sans vouloir me faire le défenseur de Bachar el-Assad, il faut tout de même remarquer que les dictateurs sont considérés véritablement mauvais et infréquentables dès qu’ils prennent leur distance avec les hautes instances mondialistes et refusent leur diktat. Dès cet instant, commence l’entreprise de destabilisation du pays en synchronisme avec le déchaînement de toute la puissance de manipulation et de désinformation que représente l’arme médiatique. L’affaire syrienne est un cas d’école, et illustre la manière de diffuser la propagande en période révolutionnaire. Toutes les informations à caractère dramatique (blessés, tués, violences) sur la révolution dite syrienne viennent, pour l’essentiel, d’une seule source : l’Observatoire syrien des droits de l’homme, installé à Londres, qui est une émanation des Frères musulmans selon Alain Chouet, ancien responsable de la DGSE. En écoutant les media, on a la vague impression que, d’un côté, on trouve les gentils révolutionnaires syriens exemptés de toutes exactions, massacres et tortures, et, de l’autre côté, les méchants loyalistes syriens accablés de toutes les tragédies. Le seul problème, c’est que la Révolution dite française nous a instruits sur cette question.

(4) La religion noachique ou Noachisme est la religion théocratique universelle du Nouvel Age, en préparation depuis le sinistre concile Vatican II, dont le ''cardinal'' Ratzinger (Benoît XVI) fut l’inspirateur, à l’époque. Une pseudo-religion au rabais tirée du Talmud et de la tradition rabbinique du noachisme. Elle est réservée uniquement aux non juifs (Goyim) et implique l’obéissance aux sept Lois noahides ou noachiques qui semblent tirées du Décalogue (dix commandements de Dieu) mais dont l’origine et le but est tout autre. Elle est fondée sur quelques principes de base excluant la divinité de Jésus, mais reconnaissant l’existence d’un « dieu ». Elle se veut universelle par le rapprochement entre les trois grandes religions monothéistes (judaïsme, catholicisme et Islam) – l’œcuménisme vise à cela - ce qui ne peut la rendre qu’anti-christique par la négation de la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le Nouvel Age, quant à lui, il est la face politique du gouvernement mondial dont le noachisme deviendra la religion universelle si Dieu n’intervient pas avant, estimant que les nations rebelles et apostates doivent être châtiées auparavant. 

Capture05.jpg

antipape,autorité,autorité mondiale,banque mondiale,benoît xvi,catholicisme,catholiques,chaos mondial,chrétiens,christianisme,commandements de dieu,commission européenne,concile vatican ii,conspirateurs,cour internationale de justice,décalogue,désinformation,destabilisation,diable,dictateurs,dictature mondiale,dieu,divinité,dogme,dogmes,droits de l'homme,encycliques,épidémies,esclaves,esprits,evangile,famines,fils de dieu,fondations,fmi,frères musulmans,gouvernement mondial,goyim,guerres,hypocrisie,idéologie révolutionnaire,individus,infaillibilité,iniquités,islam,jean xxiii,jésus-christ,judaïsation,judaïsme,laïcité