Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2016

Le ''peuple souverain'' a choisi : M. Chirac et la laïcité

La question ne se pose plus. Le ‘’peuple souverain’’ a choisi et les « partis politiques » n’ayant pas daigné solliciter le Prince Henri de France, le suffrage universel de notre régime démocratique – ou plutôt le mensonge universel comme l’appelait le Pape Pie IX –  vient de confier un simulacre de pouvoir à l’un de ces hommes mis en réserve, couvés, élevés, entretenus, façonnés et préparés dans le sérail républicain comme…

Lire la suite

24/11/2015

Les déclarations du Prince - 2

Ensuite, le Prince se déclare « prêt à assumer des responsabilités politiques » (en italique dans le texte). Bien, fort bien, mais le problème c’est d’attendre ces responsabilités d’un « appel » non pas de Dieu, ou du peuple le sollicitant pour régner de la part de Dieu, ce qui paraît au moins évident, du moins non choquant, pour un prétendant au trône chrétien des Rois de France soucieux de gouverner le pays selon des lois chrétiennes, mais, vous avez bien lu…

Lire la suite

09/07/2015

Un roi pour la France - 1 : Une fausse restauration monarchique ?

     Ce sont les propos du ministre de l’Economie Emmanuel Macron déclarant « Il nous manque un roi » (1) qui m’incite à publier un article prévu ultérieurement sur mon blogue. Ces propos du ministre, compte tenu de son parcours philosophique et du milieu professionnel d’où il jaillit…

Lire la suite

29/01/2014

Les élections 2012 : La grande illusion - 1

      Aux bienheureux électeurs de 2012. A l’époque,  vous avez aimé votre champion M. François Hollande, le Président ‘’normal’’ et ennemi acharné de la finance ? Vous allez adorer le passage de témoin au nouveau champion confectionné pour les récidivistes et les lobotomisés, avec ou sans diplôme ronflant, le godelureau illuminé M. Emmanuel Macron, lui aussi...

Lire la suite

20/03/2013

Politique et religion au service du Nouvel Ordre Mondial - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Catherine de Sienne 

(Vierge de l’Ordre de Saint Dominique 1380) 

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 6

 

POLITIQUE ET RELIGION AU SERVICE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL - 1

 

 antichrist,bête de la mer,commandements,construction luciférienne,crédibilité,de gaulle,divinité,doctrine sociale de l’eglise,dragon,ecologisme,eglise catholique,ennemis,esprit écologique,exclusion,fin du monde,france,hostilité,hypocrite,ingérence,jésus-christ,kabbaliste,laïcité,lois morales,monstre,mystification,nations,nouvel ordre mondial,œcuménisme,o.n.u,opinion publique,paix,passion,peuples,politique,religion,résurrection,rois,royaume de dieu,royauté universelle,sarkozy,spiritualité mondialiste,structures organisationnelles,totalitaire,vie privée,vie sociale    Pour la version politique, à finalité totalitaire, après la création des structures organisationnelles et opérationnelles dont nous avons parlé précédemment :  http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/13/tra... elle poursuit sa mise en place, au plan idéologique, en s’appuyant sur la spiritualité globalisante de l’écologisme dont l’origine est gnostico-kabbaliste. De par son caractère éminemment globalisant, l’écologie est appelée à œuvrer de concert avec l’œcuménisme qui n’est autre que l’instrument choisi par les ennemis de l’Eglise catholique pour la détruire de l’intérieur par l’incorporation, dans la doctrine sociale de l’Eglise conciliaire, des présupposés philosophiques de la spiritualité mondialiste.

     Pour faire la promotion de ce nouveau monstre, comme coopérant ou collaborateur à cette construction mondialiste, après bien d’autres avant lui, nous avons en France, en plagiant Apocalypse XIII, la déclinaison autoritaire « bête de la mer puissante par le dragon » exprimée par un des porte-voix du Nouvel Ordre Mondial, M. Sarkozy lors de la présentation de ses vœux aux corps diplomatiques étrangers, le 16 janvier 2009, à savoir « Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer »

     Cette construction luciférienne vise à asseoir sa crédibilité, aux yeux de l’opinion publique internationale, par une recherche effrénée (mais hypocrite) de paix, par la promotion de l’esprit écologique avec orchestration à l’échelle planétaire, par la multiplication de rencontre à hauts niveaux, par d’incessants ballets diplomatiques, d’accords humanitaires et d’ingérence mis en actes par les hommes politiques des nations regroupés au sein de cette mystification du Royaume de Dieu qu’est l’O.N.U (le machin, comme disait feu le général de Gaulle) qui, dans leur totalité, se distinguent soit par le souverain mépris qu’elles affichent - dans l’élaboration de leurs lois morales nationales - pour les lois morales divines, soit pour une grande partie d’entre-elles, à l’égard de Notre Seigneur Jésus-Christ Lui-même ou de sa divinité.

     Certaines de ces nations veulent bien d’un Dieu lointain, sans incidence ici-bas, d’autres s’en accommoderaient, si peu ou pas du tout contraignant, mais aucune d’elles et aucun des dirigeants politiques ne veut de Jésus-Christ régnant sur elles et sur eux. Ce que montre avec force la Sainte Ecriture, sitôt accomplies la Passion et la Résurrection de Notre Seigneur : 

« (…) Pourquoi les nations ont-elles frémi, et les peuples ont-ils formé de vains projets ? Les rois de la terre se sont soulevés et se sont ligués ensemble contre le Seigneur et contre son Christ (…) » (Actes IV, 25) 

     Cette conspiration antichrist remonte loin dans le temps, elle s’est perpétuée à travers les siècles jusqu’à nos jours et elle se poursuivra jusqu’à la fin du monde par ce cri d’hostilité s’inscrivant de plus en plus dans les faits : « Nous ne voulons pas que cette homme règne sur nous » (st Luc XIX, 14). D’où exclusion de Jésus-Christ de la vie sociale et politique et son confinement dans le domaine de la vie privée par la mise en pratique de la diabolique laïcité républicaine qui permet de légiférer sans référence à Dieu et à ses commandements.

(A suivre…« Politique et religion au service du Nouvel Ordre Mondial – 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

Capture05.jpg

antichrist,bête de la mer,commandements,construction luciférienne,crédibilité,de gaulle,divinité,doctrine sociale de l’eglise,dragon,ecologisme,eglise catholique,ennemis,esprit écologique,exclusion,fin du monde,france,hostilité,hypocrite,ingérence,jésus-christ,kabbaliste,laïcité,lois morales,monstre,mystification,nations,nouvel ordre mondial,œcuménisme,o.n.u,opinion publique,paix,passion,peuples,politique,religion,résurrection,rois,royaume de dieu,royauté universelle,sarkozy,spiritualité mondialiste,structures organisationnelles,totalitaire,vie privée,vie sociale

14/10/2012

La Renaissance ou le triomphe du paganisme

     Avant d’aborder l’étude de cette Royauté universelle – sociale et politique – de Notre Seigneur Jésus-Christ, un avant-propos sans doute utile, sur le méthodique et implacable mécanisme qui amènera la France, après l’irrévérencieuse exclusion de Dieu par la constitution révolutionnaire de 1789, à s’installer dans l’apostasie et à l’officialiser de nouveau...

Lire la suite

01/01/2012

The Renaissance or the triumph of paganism

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

The article in French is here: http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/10/la-...

THE RENAISSANCE OR THE TRIUMPH OF PAGANISM

     Before beginning the study of this universal Kingship - social and political - of our Lord Jesus Christ, a foreword probably useful, the methodical and relentless mechanism that will lead France after the irreverent exclusion of God revolutionary constitution of 1789, to settle in apostasy and formalize new, legislatively and publicly in 1958 by a referendum initiated by the 'Catholic' but Freemason Charles de Gaulle, thus France a "republic secular " that is to say, foreign to God, after he allowed the late 1943, and for good reason, restoration of Freemasonry, ancient enemy of the Catholic Church with kabbalistic and rabbinic Judaism. iniquitous referendum endorsed by the majority of Catholics - overwhelmingly Democrats politically - after the encouragement given by a group of French bishops and cardinals.

     To say that France is in a state of religious apostasy, by joining the political naturalism, should no longer surprise many people, except those who litter the faith and its requirements analysis in religious, social and political " eldest daughter of the Church "    

     This apostasy chronologically back in its beginnings, what was pompously called the '' Renaissance '' that is to say, a literary movement, art and science based on the imitation of antiquity who was born in Florence in Italy in the first half of the "quattrocento" (period extending approximately from the late fourteenth to fifteenth century), and François Ier, fascinated by Italy, introduced in our country in the early sixteenth century.   

     This Renaissance word, paving the way for the Protestant Reformation and the Revolution of 1789, was in fact a war cry announcing an incredible revival of paganism in Christian lands. This paganization of French society which had, who, and who will have very serious ultimate consequences is characterized by :  

I Three components  

     1 - The intellectual element: emancipation of reason or rationalism.  

     2 - The moral element: emancipation of the flesh or sensationalism.  

     3 - The social element that makes the divine and the same social confusing:  

     *  The deity with such creatures and all creatures by the deification of nature or the annexation of God in nature  

     * Religion and civic duties with the cult included in the functions of the citizen. This cult of citizens addressing the State, either directly or through an official religion.     

II Three large specific characters that appear when these elements reached their full development:  

     1 - In religious matters  :  

- Unbelief among scholars  

- The indifference among the people that the moment he has work, games and sensual pleasures of all kinds and to excess, is satisfied with these things considered the quintessence of human happiness.  

- Political indifference under which all religions are equally good and equally bad in the eyes of governments. Postulate of religious indifference that must adopt and proclaim our hypocritical men and told Catholic politicians to be able to make a career.    

     2 - In social matters :  

     A material civilization very advanced, very corrupt and corrupting because it thinks only of material well-being of man and produces two great results: the scandalous luxury of the few, and the increasing misery of a growing number.  

     3 - In moral terms :  

     A burning fever of money and pleasure monopolizing all concerns and pushes otherwise in violation of the law at least to that of morality:     

- the legalization of divorce, civil marriage, cohabitation, PACS and male and female sexual perversion which spreads without any shame, in all social classes, contraception, cowardly and criminal abortion note in passing the intellectual and moral decay of its legislators and underwriters, picking on defenseless people, coldly realize a heinous massacre of the innocents, enjoying the surplus refund of Social Security and, as we do not stop '' progress '' (especially in the degeneration and moral degradation), with line of sight euthanasia (already at work), eugenics and the large-scale cloning, if God puts a stop judging lawlessness is at its peak.  

     These elements of paganism make it reach its climax when, according to ancient models (the reference to the '' Renaissance ''), a fourth character appears: the Caesarism that is to say the concentration in the hand one man, both pope and emperor of any power or religious and social policy, which is no other than the absolute rule of force: the dictatorship and tyranny, the final phase of the incarnation of man without God.     

(Continued ... "political translation of the New World Order" ... God willing)