Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2015

Pourquoi la philosophie chrétienne ? - 2

     La haute considération de l’Eglise pour la philosophie de Saint Thomas d’Aquin se vérifie par diverses déclarations des Papes comme les citations - non exhaustives - ci-dessous.  Notamment, les paroles du Pape Alexandre IV :

Lire la suite

23/11/2014

Qui aime Jésus-Christ croit à toutes ses paroles - 2

 

Lire la suite

05/11/2014

La Cité du bien et la Cité du mal - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête du Bienheureux Martin de Porres

(Du Tiers-Ordre de Saint Dominique 1639)

 

CHAPITRE VI

 

LA CITE DU BIEN ET LA CITE DU MAL - 1

     Articulation du chapitre VI :

- Influence du monde supérieur sur le monde inférieur, prouvée par l’existence de la Cité du bien et de la cité du mal.

- Ce que sont ces deux cités considérés en elles-mêmes.

- Tout homme appartient nécessairement à l’une ou à l’autre.

- Nécessité de les connaître à fond.

- Etendue de la cité du mal.

- Réponse à l’objection qu’on en tire.

- Le mal ne constitue qu’un désordre plus apparent que réel.

- Gloire qu’il procure à Dieu.

- Les combats de l’homme.

- La puissance du démon sur l’homme vient de l’homme et non pas de Dieu.

- Dieu n’est intervenu dans le mal que pour le prévenir, le contenir et le réparer : preuves.

     Des quatre vérités qui forment la base de cet ouvrage, trois sont désormais constatées. Deux esprits se disputent l’empire de la création ; il y a un monde surnaturel, ce monde se divise en bon et en mauvais.

     Les deux esprits sont : d’une part, le Saint-Esprit, l’esprit de Dieu, esprit de lumière, d’amour et de sainteté, ayant à ses ordres des légions d’anges, appelés par Saint Paul Esprits administrateurs envoyés en mission, pour prendre soin des élus (1). D’autre part, Lucifer ou Satan, l’archange déchu, esprit de ténèbres, de haine et de malice, commandant à une armée d’esprits pervers, sans cesse occupés à faire de l’homme le complice de leur révolte, pour en faire le compagnon de leurs supplices (2).

     Dans un travail où il sera constamment question des agents surnaturels, il était indispensable d’établir, avant tout, ces dogmes fondamentaux, sur lesquels repose, d’ailleurs, la vraie philosophie de l’histoire.

     Il en reste un quatrième : l’influence du monde supérieur, bon et mauvais, sur le monde inférieur. Déjà nous l’avons indiquée, mais une indication ne suffit pas. L’étude approfondie de cette double influence, de ses caractères et de son étendue, est un des éléments nécessaires de l’histoire du Saint-Esprit. Comme, en peinture, l’étude de l’ombre est indispensable à l’étude de la lumière ; ainsi, dans la philosophie chrétienne, la connaissance de la rédemption ne peut être séparée de celle de la chute.

     Or, la certitude de ce nouveau dogme est affirmée par un fait lumineux comme le soleil, palpable comme la matière, intime comme la conscience : nous avons nommé la Cité du bien et la Cité du mal : « Deux amours, dit saint Augustin, ont fait deux cités (3).

(A suivre… « La Cite du bien et la Cité du mal - 2 »…si Dieu veut)

- Notes 1 et 2 : Seules les références sont données. C’est moi qui mets les textes.

(1) «  Ne sont-ils pas tous des esprits chargés d’un ministère, et envoyés pour l’exercer en faveur de ceux qui recueilleront l’héritage du salut. » (Hébreux I, 14)

(2) « Parce que nous n’avons point à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans l’air. » (Ephésiens VI, 11,12)

(3) De Civitas Dei, Lib. XIV, c. XXVIII.

René Pellegrini

Capture05.jpg

09/04/2014

La Contre-Révolution, qu'est-ce à dire ? - 1

 

Lire la suite

27/01/2014

Si tu es témoin de Jéhovah, réfléchis bien !

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

 Fête de Saint Jean Chrysostome

(Evêque et docteur de l’Eglise 407)

 

J’ETAIS TEMOIN DE JEHOVAH – 3

 

SI TU ES TEMOIN DE JEHOVAH, REFLECHIS BIEN !

     Ces articles, en même temps qu’ils auront peut-être permis à mon lecteur catholique ou pas de se tenir en garde contre la séduction jéhoviste et de me connaître un peu mieux dans mon cheminement spirituel, se voudraient, pour toi qui est Témoin de Jéhovah, un éclairage que tu ignores peut-être, sur l’enseignement contradictoire, voire grotesque parfois de cette organisation par : 

- quelqu’un qui y a passé sept années de sa vie, en y exerçant des responsabilités, qui y était entré avec un désir profond de servir Dieu, mais un Dieu de vérité qui ne peut ni se tromper, ni nous mentir dans l’enseignement qu’Il fait dispenser par ses vrais serviteurs, ses prophètes ou ceux qui se prétendent tels. 

- Quelqu’un qui, au nom de la charité chrétienne, peut faire abstraction des comportements plus ou moins chrétiens de son prochain, ou de ses compagnons de service, mais pas de son propre rapport avec la vérité. 

     Pour en terminer avec les élucubrations des dispensateurs de ‘’vérités’’, au cas où tu ignorerais où se trouve le trône de Dieu…. 

« Le trône de Dieu est dans la constellation des Pléiades » !!! (in Réconciliation, 1928 p.12 et 14) 

….et que tu aies des difficultés pour interpréter Nahum II, 3-6….. 

« Nahum inspiré par l’esprit divin, donne une description d’un train en marche (…) il décrit jusqu’aux voyageurs dans les couloirs des wagons et le contrôleur qui poinçonne les billets » !!! (in Détresse du monde 1923, p.23) 

…..et Esaïe LX, 8 

« Le prophète Esaïe parla des aéroplanes, dont on fait actuellement si grand usage parmi les nations de la terre. La télégraphie sans fil, grâce à laquelle on lance des messages à travers le monde, a été de même prédite depuis longtemps. » (Détresse du monde 1923, p.23) 

CONCLUSION : 

     C’est sûr qu’avec un tel palmarès on est parfaitement blindé pour résister et en imposer à tous les détracteurs. Mes pauvres amis, j’ai de la peine pour vous, et, puisque nous parlions « train » permettez que je vous dise en toute amitié « vous avez pris le mauvais wagon ! ». 

     Après cela, on comprend combien il est avantageux d’en référer continuellement à Proverbes IV, 18 pour justifier les contradictions, les bourdes et les énormités dites au nom de Jéhovah. Après tout, pourquoi pas, si on aime les colubridés. Les fausses prophéties, les énormités produites et devant être enseignées comme des vérités, sous peine de manque de foi, voire d’une certaine mise à l’écart pour faiblesse spirituelle, doivent au moins, maintenant, t’alerter et t’amener à examiner sérieusement leur niveau de compétence, la pertinence, la fiabilité et la crédibilité de leur interprétation sur les doctrines et les dogmes qu’ils s’efforcent de détruire. C’est le moins que tu puisses faire, à moins que tu n’ais aucun problème de conscience ou qu’elle soit devenue imperméable à tout ce qui est extérieur à la société Watch Tower, le ‘’prophète’’ par excellence.

René Pellegrini 

Capture05.jpg