Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2018

L'antisémitisme, une arme de propagande

Au XIXe siècle, le Juif Bernard Lazare écrit :

« Partout où les Juifs, cessant d’être une nation prête à défendre sa liberté et son indépendance se sont établis, partout s’est développé l’antisémitisme, ou plutôt l’antijudaïsme, car l’antisémitisme est un mot mal choisi, qui n’a sa raison d’être que de notre temps

Lire la suite

27/06/2018

Prière d'offrande

     Divin Cœur de Jésus, je vous offre, par le Cœur immaculé de Marie, les prières, les œuvres et les souffrances de cette journée, en réparation de nos offenses et à toutes les intentions pour lesquelles vous vous immolez continuellement sur l’autel. Je vous les offre, en particulier …  

 

Lire la suite

10/01/2018

12 certitudes sur l'Antéchrist : Certitude 3

     Par ces mots Saint Paul met en évidence la malfaisance de l’Antéchrist et de son œuvre car elle sera en opposition totale avec les œuvres du Christ tant au plan religieux, moral et social. Le Christ enseignait l’amour pour Dieu le Père, la vie vertueuse et la mortification des passions humaines…

Lire la suite

13/09/2017

Antisémitisme, qu'est-ce à dire ? - 1

     L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestée à l'encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial. Il s'agit, dans son acception originelle telle que formulée vers la fin du xixe siècle, d'une forme de racisme se voulant scientifique, dirigée spécifiquement contre les Juifs (et non contre les peuples sémites, groupe linguistique)…

Lire la suite

24/07/2017

Les Juifs persécuteurs - 2 : Aspect religieux

Quand je dis « les Juifs » je ne veux pas dire tous les Juifs - à l’époque de Jésus comme après - mais surtout, même si ça fait pas mal de monde, leurs élites politiques et religieuses fidèles aux doctrines sur le Christ des rabbins pharisiens kabbalistes et talmudistes, et ceux qui adhèrent en actes et paroles à leurs enseignements ; ou ceux qui véhiculent des pratiques sociales et politiques antichrétiennes. Mon propos sur les Juifs ne se veut pas simplificateur...

Lire la suite

05/07/2017

Rendez à César ce qui est à César...2

     Dans le Nouveau Testament nous avons, en la Personne du Fils de Dieu, l’accomplissement parfait dans l’ordre temporel, en actes et en paroles, de l’Ancien Testament de Moïse et des prophètes sur ce qui concernait la venue du Messie, sa doctrine, son enseignement et ses prérogatives. La lecture Nouveau Testament se fera donc…

Lire la suite

26/04/2017

L'obéissance à Dieu

Après avoir considéré le respect que Dieu exige de la part des hommes de toutes conditions intéressons-nous, maintenant, à l’obéissance que lui doivent les autorités et ceux qui aspirent à le devenir…

Lire la suite

01/03/2017

Nature des anges - 2

     Ces corps, composés d’air condensé ou d’une autre matière, les anges ne les prennent pas pour eux, mais pour nous. Toutes leurs apparitions se rapportent au mystère fondamental de l’Incarnation du Verbe et au salut de l’homme, dont il est l’indispensable condition. Les unes le préparent, les autres...

Lire la suite

11/01/2017

Le retour des Juifs en Palestine - 4

Plusieurs prophéties d’Ezéchiel font mention d’un retour des Juifs en Israël. Comme toutes utilisent des mots identiques, ou de même sens, pour en faire état, je n’ai retenu que certaines d’entre-elles…

Lire la suite

24/08/2016

Catholiques, attention !

Telles furent les paroles que Notre-Seigneur adressa à ses disciples après avoir célébré le dernier repas pascal. Paroles qu’aucun chrétien et serviteur de Jésus-Christ, à toutes les époques, ne peut se permettre d’oublier ou de sous-estimer sans grave dommage pour l’intégrité de sa foi et la sauvegarde morale, intellectuelle et religieuse de sa patrie…

Lire la suite

27/07/2016

M. Hollande a dit

     Voici la déclaration de M. François Hollande après l’assassinat du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray : « Les catholiques de France et du monde sont meurtris. Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République, c'est semer l'effroi...

Lire la suite

30/11/2015

Le Roi de la Cité du bien

L’ordre visible n’est que le reflet de l’ordre invisible. Dans les gouvernements de la terre, l’ordre se compose essentiellement d’une autorité suprême et d’autorités subalternes, chargées d’exécuter les volontés de la première. Nulle société ne peut se concevoir sans ces deux éléments : de même en est-il de la Cité du bien et de la Cité du mal. Dans l’une comme dans l’autre, le gouvernement se compose d’un roi, et de ministres de puissance inégale soumis à ses ordres. Or, ainsi que nous l’avons indiqué, le Roi de la Cité du bien, c’est le SAINT-ESPRIT…

Lire la suite

17/11/2014

Qui aime Jésus-Christ croit à toutes ses paroles - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Grégoire de Tours

(Evêque de Tours et Confesseur  594)

 

QUI AIME JESUS-CHRIST CROIT A TOUTES SES PAROLES - 1

     «  Un ami ajoute foi à tout ce que dit son ami. Aussi, plus est grand l’amour d’une âme envers Jésus-Christ et plus sa foi est inébranlable est vive.

     En voyant le Rédempteur mourir sur la croix, sans l’avoir mérité, en considérant sa patience dans les supplices, le bon larron se prit à l’aimer ; et bientôt dans son coeur ouvert par cet amour, la lumière de Dieu pénétra, et il crut : il crut que Jésus était vraiment le Fils de Dieu, et il le pria de se souvenir de lui quand il serait dans son royaume.

     Sans doute, la foi est le fondement sur lequel repose la charité ; mais la charité, à son tour, perfectionne la foi. Plus sera parfait notre amour pour Dieu, plus aussi notre foi sera parfaite. Grâce à la charité, on croit, non plus avec l’intelligence seule, mais aussi avec la volonté. Il en est qui ne croient qu’avec leur esprit, mais leur coeur se dérobe : ce sont les pécheurs ; ils savent bien que les enseignements de la foi sont la vérité, mais ils se refusent à vivre suivant les divins préceptes. Leur foi est bien faible : si elle était vive, ils verraient dans la grâce divine un bien plus grand que tout bien, et dans le péché, qui nous prive de la grâce, un mal pire que tout mal, et ce serait certainement la conversion. Pourquoi donc préfèrent-ils à Dieu les misérables biens d’ici-bas ? La cause en est ou dans leur manque de foi ou dans leur foi par trop faible. Tout autre chose est de croire, non plus avec son esprit seul, mais aussi avec sa volonté, une volonté remplie d’amour pour le Dieu qui nous révèle la vérité : non seulement on croit, mais en croit volontiers, mais on est heureux de croire ; c’est la foi parfaite qui nous porte à conformer notre vie à nos convictions.

     D’où vient l’insuffisance de la foi chez ceux qui vivent dans le péché ? Elle n’a point pour origine l’obscurité de la foi. Sans doute, les mystères révélés restent obscurs et impénétrables : Dieu l’a voulu ainsi pour rendre la foi méritoire. Cependant, les motifs de crédibilité nous rendent si évidente l’autorité divine sur laquelle s’appuient nos croyances que refuser notre adhésion serait, non seulement imprudence, mais impiété et folie. La faiblesse de la foi, chez beaucoup, vient d’ailleurs : à savoir des défaillances de leur conduite. Celui qui renonce à l’amitié de Dieu pour n’avoir pas à se priver des plaisirs défendus, voudrait qu’il n’y eût ni loi pour les interdire ni châtiment pour les punir. Il s’applique d’abord à fuir la pensée des vérités éternelles : mort, jugement, enfer, justice de Dieu. Ces vérités, néanmoins, l’épouvantent et troublent ses joies coupables : il s’ingéniera donc à chercher des objections plus ou moins spécieuses pour arriver à une persuasion plus ou moins sincère qu’il n’existe ni âme, ni Dieu, ni enfer. Ainsi, il pourra vivre et mourir comme l’animal, sans loi ni raison.  

(A suivre…« Qui aime Jésus-Christ croit à toutes ses paroles – 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

Capture05.jpg

Lire la suite

12/09/2014

L'imitation de Jésus-Christ

 

Lire la suite

07/08/2014

La Contre-Révolution, qu'est-ce à dire ? - 3 : La vérité

 

Lire la suite

01/08/2014

Conséquences de cette division - 6

 

Lire la suite

26/06/2014

Conséquences de cette division - 5

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Maixent (1)

(Prêtre et confesseur 531)

 

CHAPITRE V

CONSEQUENCES DE CETTE DIVISION – 5 

     Ainsi, le Verbe incarné, voilà l’objet éternel de la haine de Satan ; voilà le dernier mot des persécutions, des schismes, des hérésies, des scandales, des tentations et des révolutions sociales ; en d’autres termes, voilà l’explication du grand combat qui, commencé dans le ciel, se perpétue sur la terre, pour aboutir à l’éternité du bonheur ou à l’éternité du malheur.

     Mais pourquoi l’Incarnation a-t-elle été, est-elle encore, sera-t-elle toujours l’unique objet de la lutte entre le ciel et l’enfer ? Cette question est fondamentale. Seule, la réponse peut expliquer l’éternel acharnement du combat, ainsi que la nature et l’ensemble des moyens employés par l’attaque et la défense.

     L’Incarnation, c’est tout le christianisme. Mais quel est le but de l’Incarnation ? Déjà, nous l’avons indiqué : c’est de déifier l’homme. Dieu ne s’en est pas caché. Ses paroles, vingt fois répétées, manifestent son conseil.

« (…) Je l’ai dit : vous êtes des Dieux et tous fils du Très-Haut. » (Psaumes LXXXI, 6) (82 : 6)

« (…) On les appellera :Fils du Dieu vivant. » (Osée I, 10)

« Soyez parfaits comme votre Père céleste lui-même est parfait » (St Matthieu V, 48)

« (…) Car vous participez à la nature divine » (II Pierre I, 4)

« Le pouvoir vous a été donné de devenir fils de Dieu (…) ». (St Jean I, 12 )

« Voyez donc quelle est la charité du Père, il veut que nous ne soyons pas seulement appelés, mais que nous soyons réellement fils de Dieu». (Jean I, 12)

     L’homme connaît le conseil divin, il l’a toujours connu. Il sait, il a toujours su, dans le sens catholique du mot, qu’il doit devenir Dieu. Il y aspire de toutes les puissances de son être. Satan le sait aussi, et il prend l’homme par cet endroit.

« Mangez de ce fruit, et vous serez comme des dieux » (Genèse III, 5) est la première parole qu’il lui adresse. Tel est le sens : « Vous devez être des Dieux, je le sais et ne le conteste pas. Je vous propose seulement un moyen court et facile de le devenir. Pour être des Dieux, on vous a dit : Humiliez-vous ; obéissez ; abstenez-vous ; reconnaissez votre dépendance. Vous soumettre à de pareilles conditions, c’est tourner le dos au but. L’abaissement ne peut conduire à l’élévation. Voulez-vous y arriver ? Brisez vos entraves. Le premier pas vers la déification, c’est la liberté. »

     Comme dans toute hérésie, il y a du vrai dans cette parole. Le vrai est que l’homme doit être déifié. Le faux, est qu’il puisse l’être en suivant la voie indiquée par Satan. Aussi, remarquons-le bien, si étrange qu’elle soit, cette promesse de déification n’excite, dans les pères du genre humain, ni étonnement, ni indignation, ni sourire de mépris. Ils l’accueillent ; et, pour l’avoir prise dans le sens du tentateur, ils se perdent en l’accueillant. Aussi, saint Thomas remarque avec raison que le principal péché de nos premiers parents ne fut ni la désobéissance ni la gourmandise, mais bien le désir déréglé de devenir semblables à Dieu. La désobéissance et la gourmandise furent les moyens ; l’ambition illégitime d’être comme des Dieu, le but final de leur prévarication.

(A suivre… « Conséquences de cette division – 6 »…si Dieu veut)

(1) Il possédait le don des miracles

René Pellegrini

Capture05.jpg

27/04/2014

Fondements de la royauté du Christ : Droit de nature

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Zite

(Vierge de Lucques 1278)

 

  LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 13

 

FONDEMENTS DE LA ROYAUTE UNIVERSELLE DU CHRIST : DROIT DE NATURE 

 

     Ayant établi sur la Sainte Ecriture la Doctrine du Christ-Roi, ainsi que sa royauté s’exerçant sur toutes les créatures, le Pape Pie XI va maintenant en préciser le fondement. Pour cela, il s’appuie sur Saint Cyrille d’Alexandrie en faisant remarquer : 

     - D’abord, sur quoi elle n’est pas fondée

     « Il possède, en un mot, la puissance sur toutes les créatures, non pour l’avoir prise par violence, ou par un autre moyen (…) ». Et noncomme un certain ''prophète'' guerrier, adepte du pillage et du cimeterre.

     - Ensuite, à quels titres Il la possède, ce qui lui permet de mettre en évidence un double droit : le droit de nature et le droit de conquête. Pour aujourd’hui, on s’arrêtera au premier droit :

     1 - PAR DROIT DE NATURE 

     En vertu de ce qu’Il est par son nom, son rang et sa naissance, ce que les théologiens appellent : l’union hypostatique (1) avec comme conséquence un devoir d’obéissance à son égard pour toutes les créatures. 

     En effet Jésus-Christ est Roi par nature de toute éternité car il est Dieu incarné. Sa royauté est donc universelle et absolue puisque Notre-Seigneur est, Lui-même, le principe et la fin de toute la Création. Cette royauté, ne surgit pas avec le temps, au moment de sa venue sur terre : elle a toujours été. 

« Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement  et la fin (…) » (Apocalypse XXI, 6). 

     Le « commencement » dont il est question ici ne signifie pas que Dieu aurait eu un début d’existence puisqu’il est éternel. Il s’agit du commencement dans la nature humaine du Verbe de Dieu qui se fait chair. 

« Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous (…) (St Jean I, 14) 

     Il est bien évident que ce « Verbe de Dieu » appelé aussi « Parole de Dieu » est de même substance que Dieu. De même que l’enfant est de même substance que son géniteur. Il y a bien différence des personnes mais identité de substance. Concernant le l’acte créateur du Verbe de Dieu, saint Jean écrit :

« Toutes choses ont été faites par lui ; et sans lui rien n’a été fait de ce qui a été fait » (St Jean I, 3) 

     Avant l’Encyclique « Quas Primas » du Pape Pie XI, en 1925, dans son panégyrique de Saint Emilien, en parlant de cette royauté du Christ, Mgr Pie (1815-1880) fait aussi mention de l’ancienneté de ce premier droit en disant :

« Elle date de loin et elle remonte haut cette universelle royauté du Sauveur. En tant que Dieu, Jésus-Christ était roi de toute éternité ; par conséquent, en entrant dans le monde, il apportait avec lui déjà cette royauté. »

     Ce droit de nature permet au Pape d’en affirmer les conséquences : 

« Par suite (…) Les anges et les hommes doivent obéir avec soumission à la puissance de cet Homme (…) Le Christ a puissance sur toutes les créatures, bien que durant sa vie terrestre il n’ait pas voulu user de ce pouvoir royal »

     Retenons bien que le ciel et la terre sont concernés par cette royauté bien que, comme le fait observer le Pape, Jésus-Christ n’ait pas voulu « exercer le pouvoir royal » ici-bas. Ce pouvoir royal est bien réel mais la mission de Jésus-Christ, sur la terre, était d’une autre nature que celle d’exercer ce pouvoir qu’il possède légitimement de toute éternité. Cette mission consistait, par amour pour le genre humain, en l’offrande volontaire de sa vie pour la Rédemption des péchés du monde.    

     Etendue au ciel et à la terre, cette royauté s’exerce donc dans l’ordre surnaturel et dans l’ordre naturel. C’est pour cette raison que Jésus-Christ pouvait affirmer avec autorité en envoyant ses disciples évangéliser le monde :  

« Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre » (St Matthieu XXVIII, 18) 

     Puissiez-vous, chers lecteurs, vous en convaincre et amender, sans tarder, votre existence en souscrivant à ses commandements. Ce sont aussi vos péchés, aussi noirs et nombreux soient-ils, qu’Il a accepté de porter sur la Croix.C'est encore pour vous, qu’Il a été mis au rang des malfaiteurs sans brancher, et, sans avoir fait aucun mal, a enduré les souffrances morales et physiques, la flagellation et la mort par crucifixion. Il vous a aimé jusqu’à faire le don de sa vie humaine, malgré vos ingratitudes. Pouvait-il faire plus pour vous, pour mériter votre amour et votre obéissance à ses préceptes ?

(A suivre…« Fondements de la royauté universelle du Christ : Droit de conquête »…si Dieu veut) 

René Pellegrini 

 

(1) L’union hypostatique, c’est-à-dire selon la définition dogmatique, l’union substantielle de la nature divine et de la nature humaine en une seule personne, la Personne même de Jésus-Christ, le Fils de Dieu… » (Dictionnaire de Théologie catholique – Tome VI, colonne 438)

Capture05.jpg

28/12/2013

Conséquences de cette division - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête des Saints Innocents (1)

(Martyrs Vers 2-3 après Jésus-Christ) (2) 

 

CHAPITRE V

 

CONSEQUENCES DE CETTE DIVISION - 1

 

ange rebelle,baptême,bethléem,chair,chrétien,chute,ciel,combat spirituel,couronne démon,diable,division,dogme,dragon,eglise,enfant,enfer,ennemi,erreur,fils de dieu,gen re humain,haine,hérésie,hérode,incarnation,jésus-christ,jour du jugement,lion,lucifer,m  artyr,mensonge,messie,monde surnaturel,mort,pharisien,prédication,prophétie,puissance révolution,roi des juifs,royaume,sainteté,saints innocents,sang,satan,ténèbres,tradition,verbe de dieu,vérité,vigilance,volonté     Après avoir explicité que la vue de l’Incarnation du Verbe de Dieu ou Fils de Dieu fut le motif de la division du monde surnaturel, Mgr Gaume se propose d’expliquer, dans ce chapitre V, les conséquences de cette division.

     Articulation de ce chapitre :

1 - Expulsion des anges rebelles.

2 - Leur habitation : l’enfer et l’air.

3 - Passages de saint Pierre et de saint Paul, de porphyre, d’Eusèbe, de Bède, de Viguier, de saint Thomas.

4 - Raison de cette double demeure.

5 - Du ciel, la lutte descend sur la terre.

6 - La haine du dogme de l’Incarnation, dernier mot de toutes les hérésies et de toutes les révolutions, avant et après la prédication de l’Evangile.

7 - Haine particulière de Satan contre la femme.

8 - Preuves et raisons.

Pour aujoUrd’hui, les deux premiers points et le troisième jusqu’à saint Paul.

« Et le Dragon, ajoute l’Apôtre, fut précipité sur la terre, projectus in terram. » (Apocalypse XII, 13)

     Quelle est cette terre ? En parlant de la chute de Lucifer et de ses complices, saint Pierre dit que Dieu les a précipités dans l’enfer, où ils sont tourmentés et tenus en réserve jusqu’au jour du jugement.

« (…) Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché ; mais si, chargés des chaînes de l’enfer et précipité dans l’abîme, il les a livrés afin d’être tourmentés et réservés pour le jugement. » (II Pierre II, 4)

     Ailleurs, il nous exhorte à la vigilance en nous prévenant que le démon, semblable à un lion rugissant, rôde sans cesse autour de nous pour nous dévorer. (I Pierre V, 8).

« Soyez sobres et veillez, car votre adversaire le diable, comme un lion rugissant, rôde autour de vous cherchant qui il pourra dévorer. » ((I Pierre V, 8)

     De son côté, saint Paul appelle Satan le prince des puissances de l’air, et avertit le genre humain de revêtir son armure divine, afin de pouvoir résister aux attaques du démon.

« Pour nous, dit-il, la lutte n’est pas contre des ennemis de chair et de sang, mais contre les princes et les puissances, contre les gouverneurs de ce monde de ténèbres, les esprits mauvais qui habitent l’air. » (Ephésiens II, 2)

     Ainsi, les deux plus illustres organes de la vérité, saint Pierre et saint Paul, donnent tour à tour, pour habitation aux anges déchus, l’enfer et l’air qui nous environnent. Malgré une apparente contradiction, leur langage est exact : c’est l’écho retentissant de la tradition universelle. 

(A suivre… « Conséquences de cette division - 2 » …si Dieu veut) 

- C’est moi qui mets en gras dans les textes bibliques.

(1) Craignant que le Roi des Juifs, nouveau-né, ne lui enlève son royaume et pensant ainsi contrecarrer le dessein de Dieu, Hérode fit massacrer tous les enfants au-dessous de deux ans, nés à Bethléem et les villes, bourgs, villages et hameaux de la contrée. L’Eglise les célèbre comme martyrs ayant été baptisés dans leur sang, et étant morts pour Jésus-Christ. Saint Augustin parlant de ces enfants dit : « Celui qui croit que le baptême de Jésus-Christ ne sert de rien aux enfants, doutera-t-il que vous ayez obtenu la couronne, en mourant pour Jésus-Christ ? Vous n’aviez pas la capacité de croire que Jésus-Christ devait souffrir ; mais vous aviez la chair pour souffrir la mort pour Jésus-Christ qui devait endurer pour vous. »

(2) Calcul effectué en me référant à la prophétie biblique des 70 semaines d’années du prophète Daniel (IX, 24) sur la venue du Messie, et non sur le mensonge ou l'erreur du pharisien et traître a la cause juive que fut le Juif Flavius Josephe, indiquant la mort d'Hérode en -4 et reprise, depuis, par les historiens. On n’hésite même pas à écrire jusqu’à –8 avant Jésus-Christ pour sa nativité !!! Une attaque en règle et récurrente est menée pour discréditer la date de naissance de Jésus, et ainsi celle de son baptême et de sa mort. La haine inextinguible contre le Christ se poursuit à travers les siècles pour tenter de prouver qu’il n’est pas le Messie des Juifs. On devine l’esprit et l’intention qui activent et cautionnent ces publications pseudo scientifiques, et pour qui travaillent, volontairement ou involontairement, ceux qui écrivent ce genre de livre ou qui propagent leurs assertions.

René Pellegrini

Capture05.jpg

copyright.jpg

23/10/2013

Preuves scripturaires : Ancien Testament - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de saint Jean de Capistran

(De l’Ordre des Frères-Mineurs 1456)

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 10

 

PREUVES SCRIPTURAIRES : ANCIEN TESTAMENT - 2

 

allégresse,ânesse,ancien testament,chrétiens,christ-roi,ciel,conquérant,cris,désirs,dieu,domination,estime de dieu,éternité,fils de dieu,fille de sion,fils de l'homme,héritier,indestructibilité,jérusalem,jésus-christ,joie,juifs,juste,justice,lâches,langue,messie,monarchie,nuit,obéissance,pauvre,peuple,poulain,puissance,royaume,royauté,sauveur,sion,tribu,trône de david,verbe incarné,vision « Au temps de ces royaumes, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et ce royaume ne sera pas livré à un autre peuple ; il brisera et anéantira tous les autres royaumes, et lui-même subsistera éternellement» (Daniel II, 44)

     Si, étant humaines, les monarchies terrestres sont changeantes et peuvent être brisées passant d’un conquérant à un autre, le royaume du Messie ne sera jamais détruit car l’origine de ce royaume est céleste et divine « le Dieu du ciel suscitera »

« Je regardais donc dans la vision de nuit, et voici comme le fils d’un homme qui venait avec les nuées du ciel (…) et tous les peuples, les tribus et les langues le servirent ; sa puissance est une puissance éternelle qui ne lui sera pas enlevée, et son royaume ne sera pas détruit. » (Daniel VII, 13 et 14) 

     Jésus s’attribue l’expression « fils d’homme » en divers endroits de l’Evangile. En saint Mathieu VIII, 20 ; XXIV, 30 et XXVI, 64.

« Sois transportée d’allégresse, fille de Sion, pousse des cris de joie, fille de Jérusalem. Voici ton roi vient à toi, juste et sauveur, il est pauvre, et monté sur une ânesse et le poulain d’une ânesse. » (Zacharie IX, 9)

     Prophétie réalisée à la lettre lors de l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem. Pour le peuple «  Joie » et «  allégresse » car le Messie promis et attendu par les Juifs, l’héritier du trône de David, va faire son entrée au milieu d’eux. Il est « juste » : c’est une qualité essentielle pour un roi car une de ses principales fonctions est de rendre la justice.

     Tous ces textes mettent en évidence :

     - le destinataire de cette domination royale : Le Fils de Dieu, le Verbe incarné ou Jésus-Christ. 

     - l’amplitude universelle de la royauté de Jésus-Christ. 

     - l’indestructibilité de ce royaume.    

     - l’éternité de cette royauté.

     Ces citations de l’Ancien Testament qui permettent d’étayer la doctrine du Christ – Roi ne sont pas exhaustives, le Pape précisant : 

« Nous avons recueilli quelques témoignages dans les livres de l’Ancien Testament » 

    (A suivre…« Preuves scripturaires de la royauté de Jésus-Christ : Nouveau Testament »…si Dieu veut)

René Pellegrini

allégresse,ânesse,ancien testament,chrétiens,christ-roi,ciel,conquérant,cris,désirs,dieu,domination,estime de dieu,éternité,fils de dieu,fille de sion,fils de l'homme,héritier,indestructibilité,jérusalem,jésus-christ,joie,juifs,juste,justice,lâches,langue,messie,monarchie,nuit,obéissance,pauvre,peuple,poulain,puissance,royaume,royauté,sauveur,sion,tribu,trône de david,verbe incarné,vision

allégresse,ânesse,ancien testament,chrétiens,christ-roi,ciel,conquérant,cris,désirs,dieu,domination,estime de dieu,éternité,fils de dieu,fille de sion,fils de l'homme,héritier,indestructibilité,jérusalem,jésus-christ,joie,juifs,juste,justice,lâches,langue,messie,monarchie,nuit,obéissance,pauvre,peuple,poulain,puissance,royaume,royauté,sauveur,sion,tribu,trône de david,verbe incarné,vision

17/10/2013

Dogme qui a donné la division du monde surnaturel - 5

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Florentin

(Evêque d’Orange vers 525-527)

 

CHAPITRE 4

 

DOGME QUI A DONNE LA DIVISION DU MONDE SURNATUREL – 5

 

aimer,amour,ange,béatitude surnaturelle,chute,commencement,création,demeurer,démon,désir,diviniser,division,dogme,envie,épreuve,fils de dieu,foi,haine,homicide,inspiration,intelligence,jalousie,jaloux,juifs,lucifer,lumière,maître,mal,monde surnaturel,mort,mourir,mystère de l’incarnation,nature humaine,orgueil,péché,perdition,perfection,prétention,puissance,révolte,sainte trinité,satan,sauveur,semblable,soumission,témoignage,tomber,trône,verbe de dieu,vérité RUARD, MOLINA ET AUTRES THEOLOGIENS

     Ruard, Molina et d’autres théologiens éminents professent la même doctrine d’une manière non moins absolue, absolute. Bien avant eux le célèbre Rupert avait exprimé le même sentiment. Sur ces paroles du Sauveur :

« Il fut homicide dès le commencement, et vous voulez accomplir les désirs de votre Père » (St Jean VIII, 44) (a), il dit :

« Le Fils de Dieu parle ici de sa mort. Ainsi, rien n’empêche d’entendre par cet homicide primitif l’antique haine de Satan contre le Verbe. Cette haine, antérieure à la naissance de l’homme, Satan brûle de la satisfaire. Pour en venir à bout, il emploie tous les moyens de faire mettre à mort ce même Verbe de Dieu, actuellement revêtu de la nature humaine. »

« Cela est d’autant plus vrai, que Notre-Seigneur ajoute : Et il ne se tint pas dans la vérité (St Jean VIII, 44) (b) ; ce qui eut lieu avant la création de l’homme. En effet, à l’instant même où, s’élevant contre le Fils, qui seul est à l’image du Père, il dit dans son orgueil : Je serai semblable au Très-Haut (Isaie XIV, 14) (c), il devint homicide devant Dieu, sauf à le devenir devant les hommes, en faisant mourir par la main des Juifs l’objet éternel de sa haine… (1) Ces paroles, il ne se tint pas dans la vérité, signifient qu’il n’a pas continué d’aimer Celui qui est la vérité, le Fils de Dieu. En effet, demeurer dans la vérité est la même chose qu’aimer la vérité, et demeurer ou se tenir dans le Christ est la même chose qu’aimer le Christ. Satan est donc homicide dès le commencement, parce qu’il a toujours eu pour la vérité, qui est le Verbe, une haine indicible. » (2)

     Ce remarquable témoignage peut se résumer ainsi : avant sa chute, Lucifer connaissait les adorables perfections de la Sainte-Trinité, et il les aimait (3). Trop grandes étaient ses lumières pour lui permettre d’être jaloux de Dieu, moins encore d’avoir la prétention de le devenir. Alors il se tenait dans la vérité. Mais, quand il sut que le Verbe devait s’unir à la nature humaine, afin de la diviniser, et, en la divinisant, l’élever au-dessus des anges, au-dessus de lui-même, Lucifer : alors il ne se tint pas dans la vérité. L’orgueil entra en lui ; l’orgueil amena la révolte, la haine, la chute.

     D’ailleurs, pour peu qu’elle réfléchisse, la raison elle-même se persuade sans peine que l’épreuve des anges a dû consister dans la foi au mystère de l’incarnation. D’abord, le péché des anges a été un péché d’envie : c’est un point incontestable de l’enseignement catholique. Entre tous les Pères, écoutons seulement saint Cyprien, parlant de l’envie :

« Qu’il est grand, frères bien-aimés, s’écrie-t-il, ce péché qui a fait tomber les anges ; qui a fasciné ces hautes intelligences, et renversé de leurs trônes ces puissances sublimes ; qui a trompé le trompeur lui-même ! C’est par elle que périt celui qui, prenant pour modèle le maître de la perdition, obéit à ses inspirations, comme il est écrit : C’est par la jalousie du démon que la mort est entré dans le monde » (4).

(A suivre… « Dogme qui a donné la division du monde surnaturel – 6 »…si Dieu veut)

(a-b-c) Seuls les textes sont cités. C’est moi qui mets les références bibliques.

(1) Les points de suspension sont dans le texte.

(2) Le texte est en latin et français.

(3) Seule la référence est donnée : Somme Théologique, Partie 1, question LXIII, article 1, ad 3. C’est moi qui mets le texte. Saint Thomas d’Aquin traite du péché des anges dans la question : Le mal de la faute peut-il se trouver chez les anges ? « Il est naturel à l’ange de se tourner par un mouvement d’amour vers Dieu, en tant que Dieu est principe de son être naturel. Quant à se tourner vers Dieu comme vers l’objet de la béatitude surnaturelle, cela vient d’un amour gratuit auquel l’ange peut se dérober en péchant. » (Somme Théologique, Partie 1, question LXIII, article 1, ad 3.)

(4) in opuscule «  de zelo et livore » (de la jalousie et de l’envie)

René Pellegrini

Capture05.jpg

copyright.jpg

30/08/2013

La prière de l'Angelus

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de sainte Rose de Lima

(Vierge du Pérou, religieuse du Tiers-Ordre de Saint Dominique 1617) 

 

LA PRIÈRE DE L’ANGELUS (1)

 

L’Ange du Seigneur fit l’annonce à Marie.angelus,âme,ange,chair,croix,fils de dieu,gloire,glorifier,grâce,honorer,incarnation,jésus-christ,marie,mère de dieu,parole,passion,prière,promesse,répandre,résurrection,saint-esprit,servante,verbe

 Elle a conçu du Saint-Esprit.

 Je vous salue Marie………..

 Voici la servante du Seigneur.

     Qu’il me soit fait selon votre parole.

           Je vous salue Marie……….

       Et le verbe s’est fait chair.

     Et il a habité parmi nous.

           Je vous salue Marie……….

      Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.

     Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

      Prions.

     Seigneur, nous vous supplions de répandre votre grâce dans nos âmes, afin qu’ayant connu par la voix de l’Ange l’Incarnation de Jésus-Christ, votre Fils, nous arrivions par sa Passion et sa Croix, à la gloire de la résurrection. Par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.   

(1)    L’Angelus se récite trois fois par jour. Si possible le matin à 7h, à midi, et le soir a 19h, pour honorer l’Incarnation du Fils de Dieu et glorifier sa très Sainte Mère.

René Pellegrini

Capture05.jpg

ange de lumière,antéchrist,apostasie,benoît xvi,caïphe,catholiques,chômage,ciel,clergé,commandements,concile,confession,conversion,coran,égarements,famines,fidélité,foi,guerres civiles,ignominies,impiétés,iniquités,insécurité,jean-paul ii,jésus-christ,justice,la salette,loi,lucifer,nouvel ordre mondial,oecuménisme,paix,papauté,pardon,péchés,pénitence,persécution,pestes,pollution profanations,prophètes,prophétie,rebelles,rois,royauté,sacrilèges,sainte vierge,syncrétiste,trône,turpitudes,vatican

18/08/2013

Dogme qui a donné la division du monde surnaturel - 3

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Hélène   

(Mère de Constantin le Grand, Impératrice † vers 326-330) (1)

 

CHAPITRE 4

 

DOGME QUI A DONNE LA DIVISION DU MONDE SURNATUREL – 3

 

 abîme,adam,âmes,amis,anges,aquilon,astres,béatitude surnaturelle,beauté,ciel,cieux,confiance,créateur,créatures,désir,détruire,diable,dignité,division,dogme,enfers,félicité,fils de dieu,éternité,grâce de dieu,haine,impie,jésus-christ,justes,lucifer,lumière de la foi,médiateur,mépris,mission,monde surnaturel,montagne de l’alliance,nature humaine,noblesse,nuées,orgueil,péché,prédestiné,prisonnier,rédemption,révélation,satan,supériorité,trône,trophée,verbe incarné     Ce chapitre est articulé de la manière suivante : 

- Naclantus

- Nouveau passage de Viguier

- Rupert

- Raisonnement

- Témoignage de saint Cyprien, de saint Irénée, de Cornélius a Lapide

- Conclusion

NACLANTUS ET VIGUIER

     Un autre membre du Concile de Trente, le très-savant évêque de Foggia, Naclantus, s’exprime ainsi :

« Dès le principe, Lucifer et Adam lui-même connurent le Christ, au moins par la lumière de la foi ou d’une révélation particulière, comme le Créateur, le Seigneur et l’Océan de tous les biens. Mais, égarés par leur propre faute, ils détournèrent les yeux de la lumière ; et, comme s’ils ne l’avaient pas connu pour le Seigneur et pour l’auteur de toute grâce et de toute félicité, ils refusèrent de se soumettre à lui. Ils le méprisèrent même de la manière la plus impie ; c’est ce que l’Ecriture appelle ne pas le connaître. Quant à Lucifer, la chose est évidente. Non seulement il prétendit s’élever par lui-même jusque dans le ciel, mais encore tuer le Christ, envahir son trône et marcher son égal. » (2)

     Afin d’établir que la haine du Verbe incarné fut le péché de Lucifer, et qu’elle n’a encore d’autre but que de le combattre, Naclantus montre qu’à son tour, le Verbe incarné n’a d’autre pensée que de combattre Satan et de détruire son œuvre.

« Le Christ est venu pour détruire les œuvres du diable. En effet, le Christ meurt, et la tête de Satan est écrasée, et lui-même chassé de son empire. Le Christ descend aux enfers, (3) et Satan est dépouillé ; les armes et les trophées dans lesquels il mettait sa confiance lui sont enlevés. Le Christ triomphe, et Satan, nu et prisonnier, est livré au mépris du monde et laissé en exemple à ses partisans. » (4)

     Le même enseignement se trouve, mais d’une manière bien plus explicite, dans le grand théologien espagnol Viguiero. Partant du texte de saint Thomas (5), il dit :

« Lucifer, considérant la beauté, la noblesse, la dignité de sa nature et sa supériorité sur toutes les créatures, oublia la grâce de Dieu, à laquelle il était redevable de tout. Il méconnut, de plus, les moyens de parvenir à la félicité parfaite que Dieu réserve à ses amis. Enflé d’orgueil, il ambitionna cette félicité suprême, et le ciel des cieux, partage de la nature humaine qui devait être unie hypostatiquement au Fils de Dieu. Il envia cette place qui, dans l’Ecriture, est appelée la droite de Dieu, jalousa la nature humaine et communiqua son désir à tous les anges dont il était naturellement le chef. »

« Comme, dans les dons naturels, il était supérieur aux anges, il voulut l’être aussi dans l’ordre surnaturel. Il leur insinua donc de le choisir pour médiateur ou moyen de parvenir à la béatitude surnaturelle, au lieu du Verbe incarné, prédestiné de toute éternité à cette mission. Tel est le sens de ses paroles :

« Je monterai dans le ciel ; je placerai mon trône au-dessus des astres les plus élevés. Je siègerai sur la montagne de l’alliance, aux flancs de l’Aquilon. Je monterai sur les nuées ; je serai semblable au Très-Haut ». (Isaie XIV, 13,14) »

(A suivre…« Dogme qui a donné la division du monde surnaturel – 4 »…si Dieu veut)

(1) En 326 selon l’histoire de l’Eglise de Rohrbacher

(2 et 4) les textes sont en latin et français.

(3) C’est moi qui mets cette note.

Ne pas confondre l’enfer, ou puits de l’abîme (Apocalypse IX) lieu des damnés et de la damnation éternelle, avec les enfers ou Jésus est descendu. Enfer, du latin infernus signifiant d’en bas, région inférieure où se trouvaient les âmes des justes dans l’attente de la Rédemption. (Voir Ephésiens IV, 9)

(5) Somme Théologique : Part. I, q. LXIII, art. 3; et De malo, q. XV, II, art. 3,ad 4.

René Pellegrini 

Capture05.jpg

25/06/2013

Dogme qui a donné la division du monde surnaturel - 1

Décrété de toute éternité, le dogme de l’Incarnation du Verbe fut, à son heure, proposé à l’adoration des anges. Les uns acceptèrent humblement la supériorité qu’il créait en faveur de l’homme ; les autres, révoltés de la préférence donnée à la nature humaine, protestèrent contre le divin conseil...

Lire la suite

31/10/2012

Traduction politique du Nouvel Ordre Mondial

 PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Quentin (1)

(Martyr 303)

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 2

 

TRADUCTION POLITIQUE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL - 1

 

antipape,autorité,autorité mondiale,banque mondiale,benoît xvi,catholicisme,catholiques,chaos mondial,chrétiens,christianisme,commandements de dieu,commission européenne,concile vatican ii,conspirateurs,cour internationale de justice,décalogue,désinformation,destabilisation,diable,dictateurs,dictature mondiale,dieu,divinité,dogme,dogmes,droits de l'homme,encycliques,épidémies,esclaves,esprits,evangile,famines,fils de dieu,fondations,fmi,frères musulmans,gouvernement mondial,goyim,guerres,hypocrisie,idéologie révolutionnaire,individus,infaillibilité,iniquités,islam,jean xxiii,jésus-christ,judaïsation,judaïsme,laïcité     Ces trois éléments constitutifs et les trois caractères spécifiques qui l’accompagnent, aboutissement logique des germes de la Renaissance, déjà bien établis dans les pays occidentaux anciennement chrétiens, et en voie d’être étendus à l’échelle planétaire par l’exportation de cet horizon désormais considéré comme indépassable qu’est devenue la démo (n) cratie - après plus de deux siècles de formatage à l’idéologie révolutionnaire -cette nouvelle religion laïque qui se veut planétaire avec son ''Evangile'' des Droits de l’homme…sans Dieu, et, pour les champions de l’anti-dogmatisme, la proclamation, sans rire, du dogme de la laïcité.

     Tous ces éléments nous permettent de mieux appréhender, non seulement la signification profonde, mais aussi où naissent les sources de ce projet aujourd’hui tant souhaité, par les hautes sphères dirigeantes politiques, financières et religieuses dévoyées, de construire un « Nouvel Ordre Mondial ». Ce projet d’unification mondiale, en réalité une dictature mondiale idéologiquement et spirituellement luciférienne, trouvant conjointement son soutien et sa traduction, aussi bien dans l’ordre politique que dans l’ordre religieux, avec  l’antipape Benoît XVI (2) – destructeur du catholicisme traditionnel tout en se faisant habilement et cauteleusement passer pour conservateur pour attirer vers lui quelques gogos traditionalistes – demandant aux catholiques de collaborer, au lieu de dénoncer cette nouvelle et machiavélique imposture qui inaugure et installe un nouveau marché des esclaves. Ce N.O.M, nouveau rictus et nouvelle séduction du diable, jugé seul capable de garantir la paix et la sécurité dans le monde. Nouvel Ordre Mondial qui a déjà assuré, de longue date, la mise en place de ses structures mondialistes avec la création :

- D’une Cour Internationale de Justice, déjà opérationnelle à La Haye (Pays Bas), qui verra déférer devant elle (ou l’une de ses succursales créées pour l’occasion) tout individu estimé conspirant contre la paix du monde (les ''dictateurs'' (3) et les terroristes pour l’instant, mais la liste des ''conspirateurs'' s’allongera, in fine, envers les récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial et envers

   * les chrétiens refusant la mascarade oecuméniste et la judaïsation des esprits visant, à terme, une tentative de remplacement de la religion catholique et du christianisme par la religion noachique, (4) probable nouvelle religion universelle des Goyim (personnes non juives).

   * les chrétiens ne voulant personne d’autre que le Verbe de Dieu fait chair, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, comme UNIQUE porte d’entrée vers Dieu le Père et comme Roi universel sur les individus et les nations, sans aucune restriction, ni infléchissement, ni édulcoration sur sa double nature : divine et humaine, ni une réinterprétation de la Très Sainte Trinité pour complaire aux négateurs de ces deux dogmes, et obstacles majeurs pour la ronde oecuméniste des religions.  

- D’une armée internationale (genre O.N.U et OTAN) remplaçant, à terme, les armées nationales. Mais les conflits étant incessants, et leur véritable solution volontairement rendue impuissante, permettront de justifier et de légitimer aux yeux de l’opinion publique mondiale la mise en place d’une Autorité très certainement occulte, c’est-à-dire entre les mains d’un petit nombre, mais se tenant au-dessus du pouvoir visible des états, comme cela se pratique déjà, depuis longtemps, dans les Républiques dites démocratiques dans lesquelles les Présidents (tous bords politiques confondus) ne sont que des potiches ou des marionnettes aux ordres ou sous influence des oligarchies financières et des sociétés secrètes judéo-maçonniques qui tirent les ficelles en coulisse. Autorité ayant à sa disposition les ressources mondiales pour le progrès économique et mondial de tous les peuples (selon une brochure des partisans du Gouvernement Mondial, publiée par la ''League of Empire Loyalist'' citée par Pierre Virion dans « Bientôt un Gouvernement Mondial, une super et contre-église ? - 1966)   

- D’organismes exécutifs à caractère et stratégie mondialistes tels que : O.M.C (Organisation mondiale du commerce) ; F.M.I (Fonds Monétaire International) ; O.C.D.E (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) ; C.E (Commission Européenne) ; O.M.S (Organisation mondiale de la santé) ; l’UNESCO ; la Banque mondiale, etc.  

     La possession des ressources mondiales auxquelles s’ajoute la puissance financière sont utilisées pour activer les leviers (guerres et leurs cortèges de maux : famines, épidémies, voire pandémies, crash économique et financier) permettant de justifier aux yeux de l’opinion publique internationale, soit l’imposition brutale d’une autorité mondiale (visible) déjà demandée par la caution religieuse Benoît XVI, soit sa création réclamée par les peuples suite à un chaos mondial provoqué dans ce but. Pas d’illusion à se faire concernant le niveau moral des véritables détenteurs du pouvoir qui camouflent leur hypocrisie et leurs iniquités derrière leurs très médiatisées créations de fondations et d'oeuvres philanthropiques.     

    (A suivre…« Traduction religieuse du Nouvel Ordre Mondial - 2 »…si Dieu veut)     

 René Pellegrini

(1) Il était le fils de Zénon, sénateur romain. Il vint en France pour évangéliser et s'arrêta en Picardie au territoire d'Amiens. Il fut arrêté par Rictiovare, homme fier et cruel. Après lui avoir fait subir de multiples tourments il le fit décapiter, sous l'empire de Dioclétien.

(2) Antipape non en rigueur de terme car il n’y a pas un autre Pape se dressant en face de lui. Mais, antipape dans le sens où il se montre (comme ses prédécesseurs depuis Jean XXIII) en opposition totale avec des Encycliques écrites, sous le sceau de l’infaillibilité du Magistère ordinaire, par les Papes précédents.

(3) Sans vouloir me faire le défenseur de Bachar el-Assad, il faut tout de même remarquer que les dictateurs sont considérés véritablement mauvais et infréquentables dès qu’ils prennent leur distance avec les hautes instances mondialistes et refusent leur diktat. Dès cet instant, commence l’entreprise de destabilisation du pays en synchronisme avec le déchaînement de toute la puissance de manipulation et de désinformation que représente l’arme médiatique. L’affaire syrienne est un cas d’école, et illustre la manière de diffuser la propagande en période révolutionnaire. Toutes les informations à caractère dramatique (blessés, tués, violences) sur la révolution dite syrienne viennent, pour l’essentiel, d’une seule source : l’Observatoire syrien des droits de l’homme, installé à Londres, qui est une émanation des Frères musulmans selon Alain Chouet, ancien responsable de la DGSE. En écoutant les media, on a la vague impression que, d’un côté, on trouve les gentils révolutionnaires syriens exemptés de toutes exactions, massacres et tortures, et, de l’autre côté, les méchants loyalistes syriens accablés de toutes les tragédies. Le seul problème, c’est que la Révolution dite française nous a instruits sur cette question.

(4) La religion noachique ou Noachisme est la religion théocratique universelle du Nouvel Age, en préparation depuis le sinistre concile Vatican II, dont le ''cardinal'' Ratzinger (Benoît XVI) fut l’inspirateur, à l’époque. Une pseudo-religion au rabais tirée du Talmud et de la tradition rabbinique du noachisme. Elle est réservée uniquement aux non juifs (Goyim) et implique l’obéissance aux sept Lois noahides ou noachiques qui semblent tirées du Décalogue (dix commandements de Dieu) mais dont l’origine et le but est tout autre. Elle est fondée sur quelques principes de base excluant la divinité de Jésus, mais reconnaissant l’existence d’un « dieu ». Elle se veut universelle par le rapprochement entre les trois grandes religions monothéistes (judaïsme, catholicisme et Islam) – l’œcuménisme vise à cela - ce qui ne peut la rendre qu’anti-christique par la négation de la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le Nouvel Age, quant à lui, il est la face politique du gouvernement mondial dont le noachisme deviendra la religion universelle si Dieu n’intervient pas avant, estimant que les nations rebelles et apostates doivent être châtiées auparavant. 

Capture05.jpg

antipape,autorité,autorité mondiale,banque mondiale,benoît xvi,catholicisme,catholiques,chaos mondial,chrétiens,christianisme,commandements de dieu,commission européenne,concile vatican ii,conspirateurs,cour internationale de justice,décalogue,désinformation,destabilisation,diable,dictateurs,dictature mondiale,dieu,divinité,dogme,dogmes,droits de l'homme,encycliques,épidémies,esclaves,esprits,evangile,famines,fils de dieu,fondations,fmi,frères musulmans,gouvernement mondial,goyim,guerres,hypocrisie,idéologie révolutionnaire,individus,infaillibilité,iniquités,islam,jean xxiii,jésus-christ,judaïsation,judaïsme,laïcité