Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2017

L'Antéchrist ou postérité du serpent

Dans le Nouveau Testament, c’est Saint Jean qui utilise le mot « Antéchrist » (1) dans sa première épître en nous précisant que sa venue est précédée de « plusieurs antéchrists »...

Lire la suite

10/04/2016

Le discernement des esprits : Quelques précisions

     Le discernement des esprits n’est pas une faculté naturelle mais un don gratuit de la grâce de Dieu : un charisme. Il permet à l’âme qui le possède de flairer l’œuvre des ténèbres lors même qu’elle se recouvrirait d’un ''manteau de lumière''…

Lire la suite

15/01/2013

L'adultère - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Maur

(Abbé, disciple de Saint Benoît 584)  

 

L’ADULTERE ET LA FORNICATION - 4

 

L’ADULTERE - 2

     Il ajoute :

adultère,ancienne alliance,cadavres,cœur,commandement,concupiscence,convoitise,condamner,désirs mauvais,dispense,égout collecteur,enfants de dieu,épouses,femme,foyer,gnose,harem,intégrité,inviolabilité,jardin d’eden,kabbale,liberté révolutionnaire,loi évangélique,loi de moïse,loi démocratique,luxure,mariage,mécréant,morale,mort,nouvelle alliance,paganisme,pensées,polygame,polygamie,polyandrie,prédicateur,préserver,prochain,regard,relations conjugales,religion concubinaire,rigueur,sacrifices humains,sainteté,sephiroth,sexes,soldats,sultans,union conjugale« Eh bien que, ensuite, le suprême Législateur divin ait, pour un temps, relativement relâché la rigueur de cette loi primitive, il est absolument certain que la loi évangélique a restauré en son intégrité cette parfaite unité primitive et qu’elle a aboli  toute dispense (…) Notre-Seigneur n’a d’ailleurs pas seulement voulu condamner toute forme de polygamie et de polyandrie, successive ou simultanée, ou encore tout acte déshonnête extérieur ; mais pour assurer complètement l’inviolabilité des frontières sacrées de l’union conjugale, il a prohibé aussi les pensées et les désirs volontaires  concernant toutes choses : 

« Et moi je vous dis que quiconque arrête sur une femme son regard de concupiscence a déjà commis l’adultère dans son cœur. » (St Matthieu V, 28)

     Le dixième commandement de la loi mosaïque « Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain (…) » (Deutéronome V, 21) interdisait déjà les désirs mauvais « convoitise » mais, comme tous les codes publics, il s’attaque surtout à l’acte extérieur. Dans le but de préserver les relations conjugales et la sainteté du foyer, Jésus-Christ, dans la nouvelle Alliance, perfectionnera la loi de Moïse en référant ces relations au premier mariage institué par Dieu dans le jardin d’Eden, et en mettant en évidence ce qui, dans l’ancienne Alliance de Moïse, demeurait à l’arrière-plan : le regard volontairement coupable.

     De nos jours, la polygamie (3) et la polyandrie (4) sont prêchées par l’exemple, dans les deux sexes, par des dirigeants et des responsables politiques, des chanteurs, des comédiens (appelés idoles, voire vénérés, par leurs fans) et par bon nombre d’hommes et de femmes de toutes conditions. Quant à notre Président actuel – fier adepte de la religion concubinaire et prédicateur de luxure par l’exemple - dans la foulée de son prédécesseur et, sans doute par crainte d’élever le niveau et de penser avec son intelligence, il a plusieurs épouses en vie, il est donc polygame selon la loi divine qu’il bafoue comme le vrai mécréant qu’il est ; car seule la mort rompt le lien du mariage devant Dieu. Quant à la loi démocratique républicaine et révolutionnaire ((5) reflet, non pas des lois divines qu’elle piétine allègrement, mais d’une pissotière, elle fonctionne comme un égout collecteur et diffuseur complaisant de toutes les insanités sécrétées par les philosophies issues du paganisme de Sparte, de la gnose et des élucubrations sephirotiques de la Kabbale juive, elle lui permettra d’en d’avoir bien d’autres, s’il lui en prend l’envie. Qui a dit que le harem était affaire de sultans et de pachas ?

(A suivre…« La fornication dans les ouvrages profanes »…si Dieu veut)

René Pellegrini

- C'est moi qui mets en gras et souligne dans le texte

(3) Du grec polugamos : polus (plusieurs) gamos (union, noces, mariage). Se dit plus généralement pour un homme marié plusieurs fois.

(4) Du grec poluandros : polus (nombreux) et andros (homme). Situation d’une femme mariée à plusieurs hommes.

(5) Cette morale future et les sacrifices humains que générera cette liberté révolutionnaire – caricature grotesque de la liberté des enfants de Dieu - déjà préfigurés et annoncés, pour les Initiés, en 1830, dans le tableau d’Eugène Delacroix intitulé « La liberté guidant le peuple » représentant une femme à la poitrine dépenaillée conduisant les révolutionnaires s’avançant vers des cadavres de soldats.

Capture05.jpg