Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2017

Ennemis de tous les hommes - 1

Paroles sans équivoque de Saint Paul sur l’esprit qui anime les Juifs influencés par l’enseignement anti-christ des pharisiens depuis l’origine du christianisme. Cette haine meurtrière contre Jésus et ses disciples s’est poursuivie, dans le cours de l’histoire, sous la conduite du faux judaïsme des rabbins nourris de traditions pharisiennes lesquelles sont consignées dans le Talmud…

 

Lire la suite

30/08/2016

Le burkini, c'est grave ?

Des français s’émeuvent, d’autres gonflent leurs pectoraux, des maires font de la résistance, des associations montent au créneau. En rédigeant cet article je ne deviens pas un apologiste de la théologie musulmane. Cela va sans dire, mais ça ira mieux en le disant...

Lire la suite

Rappel pour M. Valls - 1

     Je vous rappelle, M. Valls, au cas où vous l’auriez oublié, que vos maîtres spirituels aient omis de vous l’enseigner ou ne vous aient présenté une monarchie d’Ancien Régime toute de noirceur, évincée par une Révolution et une République toute baignée de luminosité, d’amour et de respect du prochain comme l’atteste la probante…

Lire la suite

15/02/2015

La Contre-Révolution, qu'est-ce à dire ? - 6 : La hiérarchie - 2

A l’égalitarisme révolutionnaire façonné dans les sociétés de pensée (aujourd’hui, les think Tanks) dont l’aboutissement est le nivellement par le bas, et la mise en place progressive des ingrédients de la mise en esclavage,  s’oppose la hiérarchie qui fonde l’existence d’une institution assise sur des principes chrétiens… 

Lire la suite

08/07/2014

Encyclique Notre Charge Apostolique : Application pratique - 1

 PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Procope (1)

(Martyr 303)

 

ENCYCLIQUE NOTRE CHARGE APOSTOLIQUE : APPLICATION PRATIQUE - 1

Capture01.jpg

APPLICATION PRATIQUE - 1 :

     Cet extrait de l'Encyclique de Saint Pie X pour rappeler aux catholiques et aux « idiots utiles » qui s’ingénient, par oubli des principes pratiques et cohérents de la foi pour une société chrétienne et contre ce qui lui est fondamentalement nocif, à soutenir le panier de crabes des partis politiques libéraux : tous fils de la Révolution - d’essence satanique - ou de son état d’esprit (UMP, Socialistes, Communistes, Front de Gauche, Front National, NPA, Radicaux de gauche et de droite, MoDem, Ecologistes et tous les autres groupuscules ou sectes politiques devenus adeptes du mantra « liberté,égalité, fraternité ») et, par conséquent, fille et fils volontaires ou involontaires du premier opposant, du premier Protestant et révolté contre Dieu que fut Lucifer.   

     Ces multiples systèmes idéologiques et politiques, fruits vénéneux de la gnose maçonnique, de la kabbale et du Talmud juifs, qui se retrouvent tous, comme larrons en foire, dans cette ignominie qui consiste à bâtir une société dans laquelle Dieu, Notre-Seigneur Jésus-Christ et l’Eglise, par la vertu de la diabolique laïcité, sont relégués très loin derrière le sport, le cinéma, le théâtre, les jeux, les variétés, etc. Ces systèmes gangrenés par les subversives, dissolvantes et immorales émanations gnostico-kabbalistes n’offrent absolument aucun espoir crédible de redressement pour la France mais surtout un présent et un avenir de désillusions et de tragédies.

     Aucune illusion, je le répète, aucune illusion à se faire lorsque Dieu est continuellement bafoué de cette manière par un peuple en état d’apostasie avancée, se donnant de tels porte-paroles de l’enfer, traîtres à leur pays, menteurs patentés et monuments d'incompétence. Pour tous les français qui n’ont pas renié ou galvaudé leur foi catholique et chrétienne non moins que la mission divine de la France conclue lors de son alliance avec Dieu au Baptistère de Reims, c’est : Chrétiens d’abord et français ensuite, et non l’inverse comme le crie stupidement un certain nationalisme républicain qui n’est que la caricature du véritable patriotisme fondé sur la foi et la fidélité à ses ancêtres qui firent la France et la civilisation chrétienne.

     Si le clergé et les laïcs catholiques, très majoritaires en France étaient vraiment chrétiens, ils auraient dû comprendre depuis longtemps, selon les paroles du Pape, qu’on ne bâtit pas une « cité catholique » et une « civilisation chrétienne » – le moins que l’on puisse faire lorsqu’on se prétend catholique et chrétien – « si l’Eglise n’en jette les bases et n’en dirige les travaux » comme le précise et l’enseigne l’Encyclique.

     Mais sûrement pas en envoyant sottement et invariablement au gouvernement pour ''christianiser'' la France, élection après élection, en s’en faisant un devoir civique voire une gloire, des bataillons de disciples du judaïsme kabbalistique et talmudique, et d’adeptes de la franc-maçonnerie boursouflée de gnose protéiforme et ennemis irréductibles et séculaires de l’Eglise catholique, de Notre-Seigneur Jésus-Christ et de la civilisation chrétienne, ou des ''catholiques'' imbus de libéralisme (2) lui-même fruit moderne de la gnose au nom menteur, et aussi destructeur que les rêveries et utopies politiques et sociales des gnostico-kabbalistes.

     Agir de la sorte serait tout aussi stupide pour des musulmans voulant islamiser l’Arabie Saoudite ou le Qatar en envoyant dans leur gouvernement respectif une pléthore de catholiques traditionalistes fidèles aux enseignements magistériels dispensés par l’Eglise catholique jusqu’à Pie XII. Ceci pour vous montrer dans quel état d’esprit et de cohérence politique se trouve, à notre époque, la fille aînée de l’Eglise avec ses électeurs et ses divers prétendants politiques. Sur la question du vote voir les articles dans la rubrique politique – Le devoir électoral.

     Il y aurait de quoi désespérer pour notre pays s’il n’y avait ces multiples prophéties consolantes de saints, au cours de l’histoire de France, pour annoncer la venue d’un Grand Monarque pour redresser la France lorsqu’elle touchera le fond de la détresse,http://lechristroi.hautetfort.com/archive/2014/05/02/les-... la prophétie de Saint Pie X sur la future conversion de la France, http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/05/08/fra... et l’affirmation de la Sainte Vierge sur le triomphe final de son Coeur Immaculé. Alors : foi, espérance, charité, confiance, patience et lucidité.

(A suivre… « Encyclique Notre Charge Apostolique : Application pratique - 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Après avoir subi d’horribles tourments il fut décapité sous l’empire de Dioclétien.

(2) Le libéralisme, avec toutes ses sécrétions philosophiques et religieuses, est un péché mortel (voir les quatre articles sur l’antilibéralisme dans Rubrique présentation du blog). Péché mortel car il cause la ‘’mort’’ de l’âme, en lui faisant perdre la charité envers Dieu, qui est le principe de la vie surnaturelle. Avec la démocratie chrétienne, fruit du libéralisme, il figure parmi les pires ennemis que l’Eglise catholique aie rencontrés sur sa route.

Capture05.jpg

02/06/2014

La Contre-Révolution, qu'est-ce à dire ? - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Jean d’Urtica

(Confesseur † 1163)

 

LA CONTRE-REVOLUTION QU’EST-CE A DIRE ?  - 2 

     Prenons bien garde que la contre-révolution catholique n’est pas une révolution à l’envers - du genre œil pour œil, dent pour dent - mais le contraire de la Révolution. Il faut donc que sa forme constitutive, ou essence, soit celle d’une société chrétienne se substituant à la forme révolutionnaire. 

     Cette forme ou essence révolutionnaire sur laquelle s’appuie la Révolution qui, depuis 1789, fait massivement déraisonner les hommes (1) est constituée par ce qui est pompeusement appelé '' les Immortels principes de 1789 '', à savoir : les faux principes maçonniques de « Liberté Egalité Fraternité » fondés : 

- d’une part, sur le refus, voire la haine, de l’ordre social chrétien, de la culture chrétienne, de la structure sociale et familiale chrétiennes et, son remplacement par la mise en place de processus ''éducatifs'', culturels et politiques judéo-maçonnisés destinés à corrompre et à subvertir tout ce qui revêt un caractère catholique, pour empêcher toute tentative de restauration chrétienne et, 

- d’autre part, sur le déploiement de l’immoralité entretenue journellement par tous les supports qu’offrent les milieux de la mode, de la presse, de la télévision, des variétés, du cinéma, etc., à laquelle s’ajoute la pratique du mensonge socialisé. 

     Cette animosité antichrétienne attestée, depuis l’origine, par les horreurs et les inhumanités de ses premiers agissements contre une population bien ciblée, sa continuité avec ses guerres révolutionnaires exportatrices de ces faux principes, ses conflits sociaux permanents entre classes sociales, la progressive dégénérescence morale de la société et, aboutissement logique de ce satanique et perpétuel esprit de révolte, les conséquences désastreuses actuelles, et pourtant provisoires, car n’ayant pas encore atteint la plénitude de leur ignoble application pratique : celles-ci se dissimulant toujours, et subtilement, derrière les mots mobilisateurs à la sonorité agréable, mais trompeuse, des faux principes républicains.

     Il faut bien comprendre et insister sur cette vérité : la nature d’une chose lui est donnée par sa forme (sens métaphysique du terme) ou essence. Pour l’institution révolutionnaire cette forme est constituée par : «  Liberté , égalité, fraternité ». 

     En utilisant le triptyque révolutionnaire, la Révolution posera la liberté et l’égalité pour qu’elles se substituent à la hiérarchie sur laquelle est fondée l’ordre social chrétien et la contre-révolution catholique, pour les renverser et les détruire. Celles-ci étant posées, pour mettre en acte la Révolution, lui donner l’existence, il faut lui ajouter la fraternité qui s’opposera à l’essence de l’ordre catholique : la vérité et la charité. De façon opposée, pour acter ou donner l’existence à la contre-révolution et à l’ordre catholique, il faut ajouter la hiérarchie à la vérité et la charité. 

     Toute association, institution ou oeuvre – monarchique, politique, sociale ou syndicale – fondée (ou revendiquant) le triptyque « Liberté, égalité, fraternité » est d’essence révolutionnaire. Tous les mouvements de l’échiquier politique, sans exception, sont tombés dans ce travers.

     Il en va de même pour tout mouvement qui se voudrait contre-révolutionnaire en adoptant ce triptyque. Ce mouvement pourrait s’afficher avec des bannières ou des cocardes à l’effigie du Christ-roi, du Cœur sacré de Jésus et ne tolérer en son sein que des catholiques, la forme adoptée en ferait néanmoins un mouvement révolutionnaire car, il faut le répéter, la nature d’une chose lui est conférée par sa forme. D’où la grande prudence que doivent manifester les Catholiques, sur la structuration d’une association, d’une œuvre ou d’un mouvement catholique avant de s’y engager, ou d’obéir à ces mots d’ordre, car le chant des Alléluia n’y changera rien.

     Pour combattre l’hérésie politique et sociale qu’est la Révolution, et sa trilogie satanique issue de la complicité des synagogues et des loges maçonniques contre la société chrétienne, il faut avoir le courage de rompre avec ce qui lui permet d’exister : la fraternité révolutionnaire, et lui opposer le forme de la contre-révolution « Vérité, charité, hiérarchie » en lui soumettant notre intelligence et notre volonté. Ce n’est que cette forme qui est véritablement catholique et contre-révolutionnaire. Hors d’elle, et de ce courage, c’est l’échec assuré et œuvrer, encore et toujours, pour la Révolution, ou comme le disait Blanc de Saint Bonnet « (…) ils espèrent mettre le navire à flot avec une partie des moyens qui le retiennent dans la vase ! »

     Dans les prochains articles nous examinerons chacun des termes de la trilogie contre- révolutionnaire, en commençant par la Vérité.

(A suivre…« La contre-révolution, qu’est-ce à dire ? – 3 : La vérité »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Les hommes constituent la ''matière'' nécessaire en acceptent de se faire imposer cette forme révolutionnaire.

Capture05.jpg

29/01/2014

Les élections 2012 : La grande illusion - 1

      Aux bienheureux électeurs de 2012. A l’époque,  vous avez aimé votre champion M. François Hollande, le Président ‘’normal’’ et ennemi acharné de la finance ? Vous allez adorer le passage de témoin au nouveau champion confectionné pour les récidivistes et les lobotomisés, avec ou sans diplôme ronflant, le godelureau illuminé M. Emmanuel Macron, lui aussi...

Lire la suite

01/09/2012

Pour éviter les malentendus sur mes écrits

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité

Fête de Saint Gilles (1)

(Abbé vers 500)

 

POUR EVITER LES MALENTENDUS SUR MES ECRITS

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité     Je tiens à préciser que si mes écrits peuvent, ou pourront parfois, paraître sans ménagement à la sensibilité de certains, ils ne sont pas motivés par la haine à l’encontre d’une communauté religieuse, d’une ethnie ou d’hommes et de femmes exerçant des fonctions politiques ou pas. Ils se veulent seulement sans complaisance, sans langue de bois. Je laisse cette pratique d’enjôleurs aux politiques de tous bords qui, pour ce qui me concerne et depuis longtemps, ont perdu toute crédibilité, et aux religieux et laïcs catholiques ou d’autres confessions religieuses ou philosophiques, sans colonne vertébrale et adeptes des contorsions du politiquement et religieusement corrects. Je ne mange pas de ce pain-là.

     Si les motifs d’ouverture d’un blogue sont divers, nous avons un point commun : avoir des lecteurs. Ce désir légitime ne m’incite pas pour autant, pour ratisser plus large, à vouloir plaire à tout le monde et à tout prix. En tant que chrétien j’ai fait miennes ces paroles de Saint Paul : « Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ ? » (Galates I, 10)

     Cependant, aucune animosité, même si le ton est parfois véhément. Je l’affirme devant Dieu et comme devant comparaître un jour devant son tribunal. L’amour du prochain n’exclue pas la fermeté sur les principes, et encore moins de défendre la vérité telle qu’elle est reçue de la Sainte Ecriture et de l’enseignement constant de l’Eglise. Les idées, bonnes ou mauvaises, mènent le monde et leurs fruits bons ou amers seront leurs résultantes. 

     Le monde actuel est le fruit, le résultat de la mise en application, dans les sociétés humaines, des idées démocratiques et révolutionnaires avec leurs faux principes maçonniques réunis dans la trilogie « Liberté, Egalité, Fraternité » fonctionnant comme de véritables mantras et dont l’aboutissement logique, une fois leur griserie envoûtante terminée par le retour brutal à la réalité, ne peut être que la tyrannie. C’est ce qui se met en place progressivement et à l’échelle planétaire, tout en nous certifiant que tout est fait pour notre plus grand bonheur futur et celui de nos enfants. On en rirait si ce n’était aussi tragique. Promettre le meilleur, le bout du tunnel pour l’avenir quand on n’a pas été capable de voir où l’on mettait ses pieds dans le présent…c’est se moquer du monde. A ce stade c’est l’incompétence cherchant refuge dans la rêverie et un dramatique aveuglement spirituel : sanction d’une vie dans le péché.

     Cette remarque, bien entendu, ne s’adresse pas aux hautes sphères dirigeantes qui, sans aucun mandat officiel de la part de cette fumisterie du peuple dit pompeusement ''souverain'', sont les véritables gouvernants tout en se tenant dans les coulisses - influençant les structures dirigeantes intermédiaires par le biais des sociétés de pensée - tirant les ficelles et sachant très bien ce qu’elles veulent obtenir, et les moyens humains et techniques à mettre en oeuvre pour accélérer le processus de désintégration économique, financière et sociale permettant d’atteindre l’objectif d'une gouvernance mondiale fixée de longue date et poursuivie avec ténacité, de génération en génération depuis le XVIIe siècle, et dont le canevas fut élaboré par Amos Kominsky alias Comenius de la secte des Frères Moraves et continué par l’ordre maçonnique des Rose-Croix.    

     Ces écrits sans prétention, qui se veulent à la gloire de Notre Seigneur Jésus-Christ et de sa sainte Mère, sont lancés sur Internet et feront ce que Dieu en décidera, conscient que si certains arguments peuvent réduire un adversaire au silence ou l’impressionner, ce n’est pas ce qui l’amène forcément à sa conversion. Que celle-ci est plus souvent atteinte par la ferveur des prières que par l’habileté ou les subtilités du raisonnement : c’est par la prière, la voie d’accès privilégiée à Dieu, que tombèrent les murs de Jéricho, que Josué vainquit Amalek.  

René Pellegrini

(1) Saint Gilles ou Egidius était grec, natif d’Athènes et de naissance illustre. Dès son enfance il s’appliqua aux œuvres de miséricorde envers les pauvres. Allant un jour à l’Eglise, il trouva un pauvre étendu sur le carreau qui lui demanda l’aumône, saint Gilles se dépouilla de la robe qu’il avait et la lui donna, et le pauvre, qui était malade, fut guéri en la touchant. Ses parents étant décédés, il donna tout son patrimoine aux pauvres.

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité