Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2015

Le national-socialisme

     Le mot nazisme habituellement utilisé pour désigner l’idéologie politique d’Hitler, tend à faire disparaître et à camoufler son origine, ainsi qu’un mot (socialisme) qui résonnerait mal aux oreilles de ceux qui passent pour les grands défenseurs de la cause prolétarienne et du genre humain…

Lire la suite

La non-célébration du Sabbat : Motif 2, et note sur le nazisme

Saint Thomas d’Aquin nous enseigne, maintenant, le deuxième motif du précepte du Sabbat.

     * Pour nous instruire dans la foi au Rédempteur. Foi dans le Christ, dont la chair ne fut pas corrompue dans le sépulcre…

Lire la suite

28/05/2015

La mort par le martyre

Si notre Maître endura tant de souffrances et d’opprobres, nous pouvons nous avouer de fières bêtes quand nous refusons de faire ce qu’il fit. Les bienheureux apôtres, quand on les couvrait d’outrages et de mépris, quand on leur défendait de prononcer le nom du Christ… 

Lire la suite

13/08/2014

Le pouvoir législatif de Jésus-Christ

 

Lire la suite

04/03/2014

Prière au Christ-roi

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Lucius Ier

(Pape et martyr † 253-254) (1)

PRIÈRE AU CHRIST-ROI  

   O Christ Jésus, je vous reconnais comme Roi universel.

   Tout ce qui a été fait, a été créé pour vous.

   Exercez sur moi tous vos droits.

   Je renouvelle mes promesses du baptême en renonçant à Satan, à ses séductions et à ses œuvres, et je promets de vivre en bon chrétien.

   Et tout particulièrement je m’engage à faire triompher selon mes moyens les droits de Dieu et de votre Eglise.

   Divin Cœur de Jésus, je vous offre mes pauvres actions pour obtenir que tous les cœurs reconnaissent votre Royautée sacrée, et que, ainsi, le règne de votre paix s’établisse dans l’univers entier.

   Ainsi soit-il.

(1) En 253 selon l’histoire universelle de l’Eglise catholique de l’Abbé Rohrbacher. Selon « la fleur des saints » du Père Ribadénéira, il fut couronné du martyre sous les empereurs Gallus et Volusien. Selon le martyrologe romain et d’autres auteurs il serait mort lors de la persécution de Valérien.

René Pellegrini

Capture05.jpg