Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2018

Les bienfaits de la royauté du Christ - 2 : La concorde

     Les Révolutionnaires très soucieux de concorde et d’en perpétuer, par l’exemple, sa valeur aux yeux des citoyens, rebaptisèrent la Place de la Révolution en Place de la Concorde où l’on célèbre, depuis 1792, l’utopie égalitaire annonciatrice d’une fraternité universelle mise en pratique en décapitant  celui qui devait mettre en accord les différents corps constituants de la France…

Lire la suite

12/07/2017

Conséquences du refus d'obéissance à Dieu - 1

Le refus d’obéissance aux exigences divines, par l’exclusion officielle de Dieu et de Jésus-Christ de la législation nationale et des affaires publiques, est un acte aux conséquences d’une extrême gravité pour la société, en même temps qu’une redoutable responsabilité pour les hommes politiques et les gouvernants qui ont en charge le bien commun temporel de leurs administrés, non moins que leur bien éternel en veillant à leur favoriser la pratique d’une vie vertueuse…

Lire la suite

23/01/2016

La Royauté du Christ sur les familles ou sociétés domestiques

     Jésus-Christ est vraiment roi des familles lorsque celles-ci reposent non sur l’union libre ou concubinage, le Pacs, et toutes les autres insanités que déversent régulièrement dans la société la législation républicaine en état de putréfaction morale. Ces pratiques antichrétiennes et déshonorantes votées par des législateurs paganisés sont encouragées par des hommes politiques, des religieux et des particuliers dont l’intelligence se complaît dans la satisfaction des instincts les plus bas.

Lire la suite

07/10/2015

Le seul succès

Dans les défaites les plus complètes il y a toujours quelque chose qui rappelle le triomphe ; car c’est un triomphe positif que d’avoir résisté et combattu pour Dieu. En un mot, jamais un homme qui vit pour Dieu n’est trompé dans son attente, et au contraire tous ceux-là seront déçus qui vivent pour quelque autre fin…

Lire la suite

19/09/2015

Les moyens de Dieu pour le salut - 3

De plus, on trouve, à toutes les époques et sous tous les climats, l’usage des sacrifices, des purifications, des adorations, des prières, conservés chez les peuples païens comme chez les Juifs. Qui pourrait affirmer qu’aucun de ces actes, manifestation d’une foi quelconque, n’avait dans aucune circonstance un rapport plus ou moins compris, avec l’expiation du péché en général…

Lire la suite

15/07/2015

Les moyens de Dieu pour le salut - 1

Articulation de ce chapitre :

- Nouvelles preuves de la réparation du mal et de la possibilité du salut pour tous les       hommes

- Doctrine catholique : la circoncision, la foi, le baptême.

 

- Quelle foi nécessaire au salut et à la rémission du péché originel…

Lire la suite

22/04/2015

Les caractéristiques du Royaume de Dieu

     En plus des paraboles sur le Royaume de Dieu, l’aspect spirituel et pratique de la royauté de Jésus-Christ est encore souligné par les actes que réclame ce Royaume pour le manifester extérieurement, s’y préparer et y pénétrer. Ce Royaume s’oppose à Satan, à la puissance des ténèbres, d’après la description évangélique des actes exigés pour se l’approprier, et qui concernent... 

 

Lire la suite

04/04/2015

Le Sabbat : Qu'est-ce que Dieu demande ?

    Après avoir examiné les exigences de la nature ou de la raison concernant l’observance du Sabbat, intéressons-nous, maintenant, à la seconde question soulevée dans le premier article.

Lire la suite

16/01/2014

Un petit instant pour considérer sa propre vie

 aimer,alliance,âme,apôtres,baptême,baptisé,bienveillance,certitude,chrétien,cœur,confiance,conseil,créatures,disciple,enfant,éternité,existence,fils prodigue,honorer,hypothèses,immoralité,inexistence,lectures,scientifiques,incroyance,incroyant,jour du jugement,manichéisme,misères,notre père,panthéisme,parabole,parents,prier,prière,réprimande,retour,sacrement,saint augustin,saintes,salut éternel,samuel,sauver,servir,suffisance,théories,vie,vœux

Fête de Saint Fursy

 (Abbé de Lagny 650)

 

UN PETIT INSTANT POUR CONSIDERER SA PROPRE VIE

      Ami lecteur, que les articles et les textes que je mets sur ce site soient pour toi, si tu es baptisé(e), une incitation à te rappeler les vœux de ton baptême par lequel tu es devenu(e) chrétien(ne) et disciple de Jésus-Christ pour l’aimer, l’honorer et le servir et, par ce moyen, sauver ton âme. Prends bien le temps d’examiner si ta vie témoigne de ces vœux car n’oublie jamais que c’est en tant que chrétien(ne), caractère qu’a imprimé en toi le sacrement de baptême, que tu seras jugé(e) par Dieu au jour du Jugement Dernier. Souviens-toi que par ton baptême tu as scellé une alliance avec Dieu et que cette alliance ne peut être brisée sans dommage pour ton éternité.

     Si tu es incroyant(e) et que c’est plus un doute occasionné par des lectures fondées sur des hypothèses scientifiques ou des théories pseudo religieuses à caractère panthéistique, plus que sur une véritable certitude de son inexistence qui t’amène à cette attitude d’incroyance en un Dieu personnel que Jésus-Christ nous a invité à Prier en disant « Notre Père (…) », alors prie, ne néglige pas ce moyen simple, mais admirable, que Dieu à mis à la portée des créatures humaines pour leur permettre de s’approcher de lui avec confiance comme l’enfant avec ses parents. Ne te lasse pas de prier, soit sincère dans ta prière, laisse parler ton cœur, que chaque jour qui passe soit l’occasion pour toi de demander à Dieu qu’il éclaire ton âme, car toi aussi tu voudrais l’aimer, l’honorer et le servir sans réserve. Joins-y des lectures pieuses de saints, d’hommes de foi ayant eux-mêmes connus et éprouvés les misères humaines et ils élèveront ton âme, non vers eux, non vers les choses charnelles qui corrompent, mais vers les choses saintes et pures : vers Dieu, Notre-Seigneur et sa sainte Mère.

     Si tu es un incroyant(e) ''irréductible'' sache toutefois que Dieu ne délaisse personne et, que dans le cours d’une existence terrestre, il a frappé à la porte de ton cœur en certaines circonstances et attendait une réponse de ta part que tu lui a refusée. Il t’attend toujours tant que le temps de sa bienveillance n’est pas passé. Le Fils prodigue (Nous-mêmes) de la parabole de Jésus c’est éloigné de son père (Dieu) voulant vivre sa vie et, après bien des péripéties, comprenant sa méprise il revint vers son père qui attendait toujours son retour. C’est toujours Dieu qui fait le premier pas comme on le constate dans le Livre de Samuel « Tu m’as appelé : me voici ! » c’est Jésus qui appelle ses apôtres et saint Augustin, après une période de sa vie dans le manichéisme et dans l’immoralité, confessant « Tu ne me chercherais pas, si tu ne m’avez déjà trouvé ».

     Qui que tu sois, ne considère pas ce que tu as lu comme une réprimande ou une certaine suffisance de ma part, mais comme un sage conseil en vue de ton salut éternel et de ceux dont tu as éventuellement la charge.

Que Dieu te garde et te bénisse !

 

René Pellegrini

aimer,alliance,âme,apôtres,baptême,baptisé,bienveillance,certitude,chrétien,cœur,confiance,conseil,créatures,disciple,enfant,éternité,existence,fils prodigue,honorer,hypothèses,immoralité,inexistence,lectures,scientifiques,incroyance,incroyant,jour du jugement,manichéisme,misères,notre père,panthéisme,parabole,parents,prier,prière,réprimande,retour,sacrement,saint augustin,saintes,salut éternel,samuel,sauver,servir,suffisance,théories,vie,vœux

10/07/2013

Prière du soir

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de saint Servais

(Evêque de Tongres 383) 

 

PRIÈRE DU SOIR

 

Mettons-nous en la présence de Dieu et adorons-le 

Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il. 

affligé,agonisant,âme,ami,amour,ange,ave maria,bénédiction,bienfaiteur,bonté,confiteor,confusion,conscience,credo,crucifix,douleur,ennemi,esprit-saint,éternité,gloire,grâce,hérétique,infidèle,ingratitude,lumière,malade,marie,miséricorde,mort,néant,notre père,omission,pardon,parents,pater noster,pauvre,péché,pénitence,pitié,présence de dieu,prochain,purgatoire,repos,résolution,saint joseph,saint patron,sainte vierge,sang,ténèbres,vérité     Je vous adore, ô mon Dieu, avec la soumission que m’inspire la présence de votre souveraine grandeur. Je crois en vous, parce que vous êtes la vérité même. J’espère en vous, parce que vous êtes infiniment bon. Je vous aime de tout mon cœur, parce que vous êtes souverainement aimable ; et j’aime mon prochain comme moi-même pour l’amour de vous. 

REMERCIONS DIEU DES GRÂCES QU’IL NOUS A FAITES 

     Quelles actions de grâces vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les biens que j’ai reçus de vous ? Vous avez songé à moi de toute éternité ; vous m’avez tiré du néant, vous avez donné votre vie pour me racheter, et vous me comblez encore tous les jours d’une infinité de faveurs. Hélas ! Seigneur, que puis-je faire en reconnaissance de tant de bontés ? Joignez-vous à moi, Esprits bienheureux, pour louer le Dieu des miséricordes, qui ne cesse de faire du bien à la plus indigne et à la plus ingrate de ses créatures.

DEMANDONS A DIEU DE CONNAÎTRE NOS PECHES

     Source éternelle de lumière, Esprit-Saint, dissipez les ténèbres qui me cachent la laideur et la malice du péché. Faites-m’en concevoir une si grande horreur, ô mon Dieu, que je le haïsse, s’il se peut, autant que vous le haïssez vous-même, et que je ne craigne rien tant que de le commettre à l’avenir.

EXAMEN GENERAL

     Examinons notre conscience sur les péchés commis pendant cette journée, envers Dieu, envers le prochain et envers nous-mêmes : en pensées, en paroles, en actions et par omission. (1

 DEMANDONS PARDON A DIEU DE NOS PECHES

     Me voici, Seigneur, tout couvert de confusion, et pénétré de douleur à la vue de mes fautes. Je viens les détester devant vous, avec un vrai déplaisir d’avoir offensé un Dieu si bon, si aimable et si digne d’être aimé. Etait-ce donc là, ô mon Dieu, ce que vous deviez attendre de ma reconnaissance, après m’avoir aimé jusqu’à répandre votre sang pour moi ? Oui, Seigneur, j’ai poussé trop loin mon ingratitude. Je vous en demande très humblement pardon, et je vous conjure, ô mon Dieu, par cette même bonté dont j’ai ressenti tant de fois les effets, de m’accorder la grâce d’en faire, dès aujourd’hui et jusqu’à la mort, une sincère pénitence.

 PRENONS UNE FERME RESOLUTION DE NE PLUS PECHER 

     Que je souhaiterai, ô mon Dieu, de ne vous avoir jamais offensé ! Mais puisque j’ai été assez malheureux pour vous déplaire, je vais vous marquer mon repentir, par une conduite meilleure que celle que j’ai gardée jusqu’ici. Je renonce, dès à présent, au péché et à l’occasion du péché, surtout de celui où j’ai la faiblesse de retomber le plus souvent. Et si vous daignez m’accorder votre grâce, ainsi que je la demande et que je l’espère, je tâcherai de remplir fidèlement mes devoirs, et rien ne sera capable de m’arrêter, quand il s’agira de vous servir. Ainsi soit-il.

 

Le Pater (Notre Père),

L’Ave Maria (Je vous salue Marie)

Le Credo (Je crois en Dieu),

Le Confiteor (Je confesse à Dieu) 

 

 RECOMMANDONS-NOUS A DIEU, A LA SAINTE VIERGE ET AUX SAINTS 

     Bénissez, ô mon Dieu, le repos que je vais prendre, pour réparer mes forces, afin de vous mieux servir. Vierge sainte, Mère de mon Dieu, et après lui ma plus ferme espérance, saint Joseph, mon bon Ange, mon saint Patron, intercédez pour moi, protégez-moi pendant cette nuit, tout le temps de ma vie, et à l’heure de ma mort. Ainsi soit-il. 

 PRIONS POUR LES VIVANTS ET POUR LES FIDELES TREPASSES 

     Répandez Seigneur, vos bénédictions sur mes parents, mes bienfaiteurs, mes amis et mes ennemis. Protégez tous ceux que vous m’avez donnés pour supérieurs, tant spirituels que temporels. Secourez les pauvres, les prisonniers, les affligés, les voyageurs, les malades et les agonisants. Convertissez les hérétiques, et éclairez les infidèles. 

     Dieu de bonté et de miséricorde, ayez aussi pitié des âmes des fidèles qui sont dans le purgatoire, spécialement de celles pour lesquelles je suis obligé de prier. Donnez-leur le repos et la lumière éternelle. 

PRIÈRE A TOUS LES SAINTS 

     Âmes très heureuses, qui avez eu le bonheur de parvenir à la gloire, obtenez-moi deux choses de celui qui est notre Dieu et notre Père : que je ne l’offense jamais mortellement, et qu’il ôte de moi tout ce qui lui déplaît. Ainsi soit-il. 

 DEMANDONS A DIEU SA SAINTE BENEDICTION 

     Mon Dieu faites-moi la grâce de passer cette nuit dans votre saint amour, et sans vous offenser ; donnez-moi pour cela votre sainte bénédiction. 

     Cœur douloureux et immaculé de Marie, veillez sur moi et bénissez-moi. 

     Qu’avec son Enfant si bon, la Vierge Marie nous bénisse, au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

(Prière prise dans mon Livre des Exercices spirituels de Saint-Ignace de Loyola)

 

(1) En considérant les commandements de Dieu et de l’Eglise.   

     Elle se fait  à genoux, si les conditions de santé le permettent, et devant un Crucifix lorsque cela est possible

Nota bene :

     On récite cette prière en s’efforçant d’avoir les sentiments de piété que les mots expriment. Le respect de la ponctuation facilite l’expression de ces sentiments.

René Pellegrini

Capture05.jpg

28/11/2012

La morale dans une République en état d'apostasie - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Jacques de la Marche

(De l'Ordre des Frères Mineurs 1476)  

 

ADULTERE ET FORNICATION - 2

 

LA MORALE DANS UNE REPUBLIQUE EN ETAT D’APOSTASIE - 2

 

adultère,androgyne,apostasie,bals,chrétien,clergé,danses,débauchés,démocratie,désobéir,dissolution,doctrine,droit souverain,éducateurs,education nationale,enfants,enseignants,enseignements de l’eglise,evangile,fables,famille,fermeté,fornication,francs-maçons,gender,haine,immoralité,jésus-christ,jeunesse,kabbale,laxisme,lois morales,mariage gay,obéir à dieu,parents,passions humaines,patience,perversité,pièges,prédication,république,salut éternel,sensibilité,sexes,sodome,théorie du genre,tyrannie,vérité,vice,vie spirituelle     On ne peut pas mieux dire sur ce qui devient possible « Si – au lieu des lois divines - les volontés de la multitude, les décrets des chefs de l'État, les sentences des juges fondaient le droit.» Ces paroles d’un païen non dénué de sagesse devraient :

   - d’une part, nous instruire sur la fumisterie du droit souverain des peuples qui, en écartant les lois morales de Dieu, se donne le droit juridique d’assouvir toutes les passions humaines, mêmes les plus infâmes, aux conséquences coûteuses et destructrices sur le plan social et familial, et dont nous ressentirons de plus en plus durement les retombées nauséabondes avec, désormais, l’enseignement scolaire de la théorie du genre (3) imposée par l’Education nationale (véritable nid de francs-maçons), de moins en moins éducative mais de plus en plus corruptrice, qui aurait grand besoin d’être éduquée elle-même. Parents, vous avez du souci à vous faire concernant la vie spirituelle et éternelle de vos enfants, en les confiant à de tels éducateurs. Et vous, enseignants qui n’avaient pas piétiné les lois morales divines comment allez-vous vous en sortir sans offenser Dieu et mettre en péril votre salut éternel ?

     Rappelez-vous ceci : aucune loi humaine, d’où qu’elle émane, en opposition avec un commandement ou un enseignement formel de Dieu, ne peut vous contraindre à désobéir à une loi divine. L’exemple en ce domaine est celui de Saint Pierre et des apôtres, ayant reçu le commandement de Notre-Seigneur de prêcher l’Evangile de Jésus-Christ, mais sommés par les autorités juives de cesser toute prédication du nom de Jésus, ils répondirent :

« Il faut plutôt obéir à Dieu qu’aux hommes. » (Actes V, 29)

   - et d’autre part, nous faire réfléchir sur ce qu’est, en réalité, l’aboutissement d’une société sous une forme gouvernementale démocratique, comme la nôtre, violant effrontément les lois divines.

« Où cette loi (de Dieu) est méconnue, violée par la tyrannie d'un, de plusieurs ou de la multitude, non seulement la société politique est vicieuse, il n'y a plus même de société. Cela est encore plus vrai d'une démocratie que de tout autre gouvernement. » (Cicéron, La république, Livre 1,3)

     Devant ce constat de délabrement moral et de laxisme ambiant, cet article - qui fait suite à deux petits articles sur les pièges du monde et la danse et les bals http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/11/tem... et http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/12/les... - vise à remettre en mémoire ou à faire découvrir, selon l’exhortation de Saint Paul à Timothée, l’enseignement donné par Dieu et par l’Eglise sur ces pratiques immorales ou qui les favorisent (4), non moins que les graves dangers qu’ils représentent dans l’ordre du salut éternel.

« Annonce la parole, insiste à temps et à contre-temps, reprends, supplie, menace en toute patience et doctrine. Car viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais, selon leurs désirs, ils amasseront des maîtres autour d’eux, éprouvant une vive démangeaison aux oreilles ; et détournant l’ouïe de la vérité, ils se tourneront vers les fables. » (II timothée IV, 2-4)

     Ces paroles de Saint Paul faisant allusion à l’insupportabilité de la « saine doctrine » n’étant pas démenties par les faits contemporains il est donc convenable « d’annoncer la parole » en précisant, pour ceux dont la largeur d’esprit serait de l’ordre du Grand Canyon et la moralité en dessous de la ceinture, et qui, en conséquence, trouveraient les textes et les articles de ce blog imbuvables pour leur sensibilité, que je n’ai pas ouvert ce blog pour plaire aux débauchés et aux luxurieux, aux laïcs et aux religieux libéraux, aux négateurs de Dieu, ni pour pratiquer le très hypocrite politiquement et religieusement corrects par des propos ambigus et des circonlocutions de circonstances, ni pour être complaisant envers ce qui doit être dénoncé sans haine mais avec fermeté - dans le but de ratisser large et d’augmenter le nombre de mes visiteurs - mais pour appeler chat…un chat et, s’il plaît à Dieu, d’en ramener certains à résipiscence, après réflexion sur la conduite de leur vie. Mais aussi, pour rappeler ce que le clergé et tout chrétien normalement constitué devrait enseigner et propager, en ce domaine, sur site Internet ou dans les prêches en Eglise, compte tenu de l’état de déliquescence morale de la société dans toutes ses composantes sociales.

(A suivre…« L’adultère - 1 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(3) Théorie qui vise à inculquer dans l’esprit de la jeunesse la négation de la différence naturelle des sexes, en introduisant une distinction entre le sexe qu’il reçoit à la naissance et le détermine dans le genre masculin ou féminin, et l’identité sexuelle qui résulterait d’une perception subjective de son sexe, et de son orientation sexuelle qui serait le produit d’une culture et d’un conditionnement social. Cette théorie pseudo-scientifique, s’inscrivant dans un plan et une logique de changement de paradigme attelé à faire table rase de ce qui reste de culture et de morales chrétiennes, n’est qu’une énième exhalaison de la gnose et de la Kabbale lucifériennes en milieu chrétien pour, par cette théorie, subvertir la différence naturelle des sexes, en formant et orientant les esprits et les intelligences, en formation, vers la nature androgyne de l’être humain, et, par le brouillage des genres, à justifier les pratiques ignobles et bestiales de Sodome, le ''mariage'' gay et, à terme, la dissolution de la famille traditionnelle. A ce stade de machiavélisme et de perversité on ne parle plus d'intelligence humaine mais de fosse septique. Cette théorie du genre (gender en anglais) obligatoire dans les lycées français est enseignée dans les manuels scolaires de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT).

(4) Surtout ne pas commettre l’erreur de confondre les enseignements magistériels de l’Eglise avec les scandales sexuels d’ecclésiastiques ou de laïcs catholiques méprisant les commandements pourtant clairs de l’Eglise et de Dieu. L’Eglise n’a jamais enseigné de telles pratiques mais les a toujours condamnées. Le vice et l’immoralité ne sont pas dans les enseignements dispensés mais dans les passions désordonnées ou le manque de foi véritable de ces personnes, à quelque niveau hiérarchique où ils se situent. Pas plus que les habitants de Corinthe n’auraient pu se prévaloir de l’incestueux de l’Eglise de Corinthe pour dénigrer ou refuser les enseignements de Saint Paul.

Capture05.jpg

adultère,androgyne,apostasie,bals,chrétien,clergé,danses,débauchés,démocratie,désobéir,dissolution,doctrine,droit souverain,éducateurs,education nationale,enfants,enseignants,enseignements de l’eglise,evangile,fables,famille,fermeté,fornication,francs-maçons,gender,haine,immoralité,jésus-christ,jeunesse,kabbale,laxisme,lois morales,mariage gay,obéir à dieu,parents,passions humaines,patience,perversité,pièges,prédication,république,salut éternel,sensibilité,sexes,sodome,théorie du genre,tyrannie,vérité,vice,vie spirituelle

25/11/2012

La morale dans une République en état d'apostasie - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Catherine d’Alexandrie (1)

(Vierge et Martyre 307)

 

ADULTERE ET FORNICATION - 1

 

LA MORALE DANS UNE REPUBLIQUE EN ETAT D’APOSTASIE - 1

 

adultère,androgyne,apostasie,bien,catholiques,chrétienne,confession,contrition,corruption,damnation,débauche,dieux,dogme,droit,éducateurs,éducation,enfer,enseignement,érotisme,esprit satanique,fornication,gnostiques,grand nombre,ignominie,immorales,impudiques,jésus-christ,jeunesse,kabbalistes,laïcité,laxistes,luciférien,mal,malheur,paganisme,parents,patience de dieu,péchés mortels,pénitence,perdition,politique,providence,république,révolution,sacrifices,sagesse,sensualité,sodome,tolérance,tourments     Dans une société démocratique et républicaine ayant apostasié par rejet constitutionnel de Dieu au niveau de l’Etat, et se montrant généralement indifférente à son égard au niveau particulier, les ''grands prêtres'' diplômés, voire surdiplômés et anti-dogmatiques - c’est ce qu’ils disent - du dogme de la laïcité et de la tolérance morale avec leurs partisans, dictent le bien et le mal émanés de leur haute et profonde sagesse acquise, dans le domaine des moeurs, dans les lupanars, la fréquentation des escort-girls ou dans les fables androgynes des gnostiques et des kabbalistes qui favorisent et désinhibent la pratique des joyeusetés de Sodome, ou encore par la respiration de leurs relents. Cet article sera suivi de deux autres sur l’adultère et la fornication

     Dans une structure institutionnelle et sociale dont l’action empreinte d’esprit satanique et luciférien (2) inavoué, mais perceptible dans les faits, est de corrompre moralement et intellectuellement, en favorisant le piétinement des lois morales divines et la débauche du plus grand nombre, tous les moyens sont utilisés pour maintenir en permanence un milieu ambiant baigné d’érotisme, exalter et exciter la sensualité, propager et banaliser sans vergogne les pratiques impudiques et immorales telles que l’adultère et la fornication : affiches, photos, blogs, sites Internet, chansons, musique, livres, romans, pièces de théâtre, spectacles, publicités, films, séries TV, feuilletons, téléréalité, promotion de tenues vestimentaires féminines suggestives ou indécentes, etc.

     Mais l’inconséquence, la désinvolture et l’ignominie morales ne s’arrêtent pas au niveau des exemples de dirigeants politiques, des faiseurs d’opinions, des vendeurs et programmateurs de variétés, des excréments filmographiques et publicitaires, car elle est secondée par des ''éducateurs'', des pères et des mères de famille encourageant ou se montrant laxistes envers les pratiques immorales de leurs propres enfants « Il faut bien que jeunesse se fasse » ou « c’est de leur âge » disent-ils. Paroles effroyables et irresponsables dans la bouche d’éducateurs et de parents mettant leurs propres enfants sur des chemins de perdition, les autorisant ainsi à commettre des péchés mortels qui, s’ils ne sont pas remis par la confession et la contrition sincères, et expiés par la pénitence, les entraîneront vers la damnation éternelle. Car, on ne se moque pas impunément de la patience de Dieu, nous dit la Sainte Ecriture.

     Ces comportements méprisants à l’égard de l’autorité divine, qui visent à la corruption du plus grand nombre, font descendre leurs auteurs dans le paganisme le plus abject, si on considère et médite ce qu’écrivait l’illustre païen Cicéron :

     « Pour établir le droit, il faut remonter à cette loi souveraine, qui est née avant tous les siècles et avant qu'aucune loi eût été écrite, ni aucune ville fondée. Pour y parvenir, il faut croire avant tout que la nature entière est gouvernée par la divine Providence, que l'homme a été créé par le Dieu suprême, et que par la raison il est en société avec Dieu. Cette raison commune à Dieu et à l'homme, voilà la loi qui fait de cet univers une seule cité sous le Dieu tout-Puissant (…) Si les volontés de la multitude, les décrets des chefs de l'État, les sentences des juges fondaient le droit, le vol, l'adultère, la supposition d'un testament seraient légitimes dès qu'on aurait les suffrages du peuple » (Cicéron, Des Lois, Livre 1)

(A suivre…« La morale dans une République en état d’apostasie – 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Elle était de sang royal. L’empereur d’Orient Maximin, homme fière et barbare, étant à Alexandrie fit publier un édit par lequel il commandait de faire des sacrifices aux dieux. Accompagnée de toute sa suite, elle résolut d’aller parler à l’empereur pour lui représenter le malheur où il précipitait les gens, qu’il traînait après lui en enfer. Troublé par le discours de Catherine, il la fit raccompagner à son palais. Après avoir accompli ses cérémonies aux dieux il vint la trouver et lui dit : « Dites-moi maintenant qui vous êtes, et les discours que vous m’avez tenus aujourd’hui. » La sainte fille lui répondit : « Ma race royale est assez connue en cette ville ; je m’appelle Catherine. J’ai employé mon temps à l’étude de la rhétorique, mais je ne me vante de rien, sinon d’être chrétienne, et d’avoir pour époux Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme.» Maximin fit venir cinquante orateurs et philosophes pour disputer avec elle. N’ayant pu confondre la sainte, et ayant répondu à l’empereur que la sainte disait vrai et qu’ils avaient été aveugles jusque là et qu’il n’y avait qu’un seul Dieu, Jésus-Christ, que Catherine confessait et adorait. Fou de rage, Maximin les fit jeter dans les flammes. Voyant que ses ruses, pour faire adorer les faux dieux par Catherine, ne servaient à rien, après lui avoir fait subir bien des tourments, lui fit trancher la tête.

(2) En France, cet esprit satanique et luciférien - objectivement et incontestablement manifesté par le caractère anti-christique de la laïcité ayant travaillé sans répit l’opinion publique, pour permettre l’expulsion de Notre-Seigneur Jésus-Christ de toutes les institutions et lieux publics nationaux - s’est forgé par l’évacuation, dans l’éducation et l’enseignement de la jeunesse des références morales, philosophiques et métaphysiques catholiques, un environnement pour laisser le champ libre aux références philosophiques et métaphysiques gnostiques et kabbalistes, dont est issue la Révolution dite française, dont sont imbibés les différents courants de pensée politique et qui façonnent la morale et l’opinion publique contemporaines.

Capture05.jpg

adultère,androgyne,apostasie,bien,catholiques,chrétienne,confession,contrition,corruption,damnation,débauche,dieux,dogme,droit,éducateurs,éducation,enfer,enseignement,érotisme,esprit satanique,fornication,gnostiques,grand nombre,ignominie,immorales,impudiques,jésus-christ,jeunesse,kabbalistes,laïcité,laxistes,luciférien,mal,malheur,paganisme,parents,patience de dieu,péchés mortels,pénitence,perdition,politique,providence,république,révolution,sacrifices,sagesse,sensualité,sodome,tolérance,tourments