Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2018

Pour la honte des libertins : Seconde injustice

     La seconde injustice du libertin à l’égard de la sainteté ne consiste plus à la désavouer, mais à la décréditer, à la rendre odieuse, en lui imputant des défauts prétendus, et en les employant contre elle pour la noircir…

Lire la suite

08/02/2017

Preuves d'un gouvernement occulte d'Israël

     Après l’introduction de l’article précédent, venons-en aux preuves d’un gouvernement occulte de la nation juive. Deux lettres juives datées du XVe siècle, une en français, l’autre en espagnole, imprimées la première fois, en français…

Lire la suite

05/09/2016

Le Paraclet - 2

     Il est exhortateur. Tout le bien, digne de ce nom, qui s’est accompli depuis le commencement du monde, qui s’accomplit encore, qui s’accomplira jusqu’à la consommation des siècles, est dû aux fils du Saint-Esprit...

Lire la suite

31/10/2015

Acte de réparation au Coeur Immaculé de Marie

     Cœur immaculé de Marie, nous voici prosternés devant Vous, nous, vos enfants ; nous voulons, par notre amour, réparer les offenses de tant de malheureux qui sont aussi vos enfants.

     Nous vous demandons pardon pour ces pauvres pécheurs, qu’une ignorance coupable ou la passion rend aveugles, comme nous Vous demandons aussi pardon de nos manquements et de nos ingratitudes…

Lire la suite

22/04/2015

Les caractéristiques du Royaume de Dieu

     En plus des paraboles sur le Royaume de Dieu, l’aspect spirituel et pratique de la royauté de Jésus-Christ est encore souligné par les actes que réclame ce Royaume pour le manifester extérieurement, s’y préparer et y pénétrer. Ce Royaume s’oppose à Satan, à la puissance des ténèbres, d’après la description évangélique des actes exigés pour se l’approprier, et qui concernent... 

 

Lire la suite

18/10/2014

Prière de Saint Thomas d'Aquin

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Luc (1)

(Evangéliste Ier siècle)

 

PRIERE DE SAINT THOMAS D’AQUIN 

 

accomplir,acte d’ amour,âme,amère,bon plaisir,chemins,chercher,désir,délicieux,desseins,dieu caché,grâce,impossible,indifférent,jésus,joie,martyr,mort naturelle,passion,prière de saint thomas d’aquin,repos,saint jérôme,saint luc,sainte eucharistie,saints,salut,sentiers,suivre,travail,trouver,vie     « ô Vous qui m’aimez tant, Jésus, Dieu caché, mais véritablement présent dans la Sainte Eucharistie, écoutez-moi, je vous implore.

     Que votre bon plaisir soit mon plaisir, ma passion, mon amour ! Donnez-moi de le chercher, de le trouver, de l’accomplir ! Montrez-moi vos chemins, indiquez-moi vos sentiers.

     Vous avez vos desseins sur moi, dîtes-les moi bien, et donnez-moi de les suivre, jusqu’à ce que, par votre grâce, le salut de mon âme soit assuré.

     Qu’indifférent à tout ce qui passe, et ne voulant voir que vous, j’aime tout ce qui est à vous, mais vous surtout, mon Dieu !

     Rendez-moi amère toute joie qui n’est pas de vous, impossible tout désir hors de vous, délicieux tout travail fait pour vous, insupportable tout repos qui n’est pas de vous.

     Que ma vie, ô bon Jésus, ne soit qu’un acte d’amour vers vous.

     Ainsi soit-il. »

(1) Il mourut à l’âge de 84 ans. Les avis sont partagés sur sa mort : De mort naturelle selon Saints Jérôme, Isidore, Métaphraste et d’autres auteurs. Martyr selon saints Grégoire de Naziance, Paulin et Gaudence ; et selon Nicéphore Calixte et Glicas.

René Pellegrini

Capture05.jpg

26/06/2014

La prière de la foi

 PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

   Fête de Saint Basile le Grand

(Archevêque de Césarée en Cappadoce)

LA PRIERE DE LA FOI

     Mon Rédempteur bien-aimé, ô vie de mon âme, je crois que vous êtes l’unique bien, digne d’amour. Je le crois, vous êtes mon meilleur ami, vous qui, uniquement par amour pour moi, en êtes venu à mourir consommé de douleurs. Je le crois, sur la terre et au ciel, il n’est de trésor plus précieux que de vous aimer et d’accomplir votre volonté. Oui, je crois fermement tout cela. C’est pourquoi je renonce à tout pour être tout à vous et vous posséder vous seul. Par les mérites de votre Passion, aidez-moi et rendez-moi tel que vous me désirez.

     Vérité infaillible, je crois en vous ; Miséricorde infinie, j’ai confiance en vous ; Bonté infinie, je vous aime ; Amour infini, qui vous êtes donné tout à moi durant votre Passion et dans le Sacrement de l’autel, je me donne à vous sans réserve. 

     Je me recommande à vous, ô refuge des pécheurs et Mère de Dieu, Marie.

 

(Saint Alphonse de Liguori)

Capture05.jpg

17/09/2013

Dogme qui a donné la division du monde surnaturel - 4

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Lambert 

 (Evêque et martyr 688) (1)

 

CHAPITRE 4

 

DOGME QUI A DONNE LA DIVISION DU MONDE SURNATUREL – 4

adultère,agneau,ange,béatitude surnaturelle,beauté,brebis,chef,ciel,conscience,conservation,création,créature,désir,division,dogme,droite de dieu,enfer,essence,feu,foi,force,grâce de dieu,hiérarchie,honneur,infini,jésus-christ,liberté,lucifer,martyr,médiateur,mérite,monde surnaturel,nature angélique,nature humaine,noblesse,oecuménisme,passion,pauvre,péché,pureté,ressemblance avec dieu,sainteté,sang,suggestion,union hypostatique,vanité,verbe incarné,vérité,voleur     Au même instant, les bons anges, se souvenant de la grâce de Dieu, principe de tous les biens, et connaissant par la foi la passion du vrai médiateur, le Verbe incarné, auquel les décrets éternels avaient réservé la place et l’office de médiateur, dont Lucifer voulait s’emparer, ne voulurent point s’associer à sa rapine. Ils lui résistèrent ; et, grâce au mérite de la passion du Christ prévue, ils vainquirent par le sang de l’Agneau. C’est ainsi que la gravitation vers Dieu, que, dès le premier instant de la création, ils avaient commencée, partie par inclination naturelle, partie par impulsion de la grâce, librement, mais imparfaitement, ils la conquirent en pleine et parfaite liberté.

     Quant aux mauvais anges, il y en eut de toutes les hiérarchies et de tous les ordres, formant en tout la troisième partie du ciel. Eblouis, comme Lucifer, de la noblesse et de la beauté de leur nature, ils se laissèrent prendre au désir d’obtenir la béatitude surnaturelle, par leurs propres forces et par le secours de Lucifer, acquiescèrent à ses suggestions, applaudirent à son projet, portèrent envie à la nature humaine, et jugèrent que l’union hypostatique, l’office de médiateur, et la droite de Dieu, convenaient mieux à Lucifer qu’à la nature humaine, inférieure à la nature angélique.

     Après cet instant, dont la durée nous est inconnue, de libre et complète élection, le Dieu tout-puissant communiqua aux bons anges la claire vision de son essence, et condamna au feu éternel les mauvais, avec Lucifer, leur chef, auquel il dit :

« Tu ne monteras pas, mais tu descendras, et tu seras traîné dans l’enfer. » (Isaie XIV,1)

Aussitôt les bons anges, ayant Michel et Gabriel à leur tête, exécutèrent l’ordre de Dieu, et commandèrent à Lucifer et à ses partisans de sortir du ciel, où ils prétendaient rester. Malgré eux, il fallut obéir.

« Par ce qui précède, il est évident : 1° que Lucifer n’a pas péché en ambitionnant d’être égal à Dieu. Il était trop éclairé pour ignorer qu’il est impossible d’égaler Dieu, puisqu’il est impossible qu’il y ait deux infinis. De plus, il est impossible qu’une nature d’un ordre inférieur devienne une nature d’un ordre supérieur, attendu qu’il faudrait, pour cela, qu’elle s’anéantit. Il n’a pu avoir un pareil désir, attendu encore que toute créature désire, avant tout et invinciblement, sa conservation. Aussi le prophète ne lui fait pas dire :

« Je serai égal ; mais, Je serai semblable à Dieu. » (Isaie XIV,14)

Il est évident, 2° que Lucifer a péché en désirant d’une manière coupable la ressemblance avec Dieu. Il ambitionna d’être le chef des anges, non-seulement par l’excellence de sa nature, privilège dont il jouissait, mais en voulant être leur médiateur pour obtenir la béatitude surnaturelle : béatitude qu’il voulait acquérir lui-même par ses propres forces. C’est ainsi qu’il désira l’union hypostatique, l’office de médiateur et la place réservée à l’humanité du Verbe, comme lui convenant mieux qu’à la nature humaine, à laquelle il savait que le Verbe devait s’unir. Vouloir s’en emparer était donc de sa part un acte de rapine. Aussi Notre-Seigneur Jésus-Christ l’appelle voleur. » (2)

« En vérité, en vérité, je vous le dis : Celui qui n’entre point par la porte dans le bercail des brebis, mais y monte par ailleurs, est un voleur et un larron (…) Je vous le dis, c’est moi qui suis la porte des brebis ». (Saint Jean X, 1-7)

(A suivre… « Dogme qui a donné la division du monde surnaturel – 5 »…si Dieu veut)

(1) Il était d’une illustre maison de la ville de Maastricht. Il méprisait les honneurs et les vanités du monde. Il donnait aux pauvres tout ce qu’il pouvait. Convié au festin solennel du prince Pepin il reprit Alpaïde, son amie pour son péché d’adultère. Celle-ci excita son frère Dodon à le tuer. Il consomma son martyr transpercé d’un coup de lance.

(2) La portion entre guillemets est en français et latin, et c’est moi qui mets le texte biblique.

Celui qui propose à son prochain une autre « porte », une autre voie que Jésus-Christ pour aller à Dieu est appelé « larron et voleur » par Celui qui affirme parler « en vérité, en vérité » : le Christ. Aujourd’hui, on retrouve ces larrons et voleurs parmi ceux qui, dans l’oecuménisme à la mode conciliaire, proposent ou encouragent un « ailleurs » parsemé de quelques vérités, comme possibilités d’accès à Dieu.

René Pellegrini

Capture05.jpg

adultère,agneau,ange,béatitude surnaturelle,beauté,brebis,chef,ciel,conscience,conservation,création,créature,désir,division,dogme,droite de dieu,enfer,essence,feu,foi,force,grâce de dieu,hiérarchie,honneur,infini,jésus-christ,liberté,lucifer,martyr,médiateur,mérite,monde surnaturel,nature angélique,nature humaine,noblesse,oecuménisme,passion,pauvre,péché,pureté,ressemblance avec dieu,sainteté,sang,suggestion,union hypostatique,vanité,verbe incarné,vérité,voleur

30/08/2013

La prière de l'Angelus

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de sainte Rose de Lima

(Vierge du Pérou, religieuse du Tiers-Ordre de Saint Dominique 1617) 

 

LA PRIÈRE DE L’ANGELUS (1)

 

L’Ange du Seigneur fit l’annonce à Marie.angelus,âme,ange,chair,croix,fils de dieu,gloire,glorifier,grâce,honorer,incarnation,jésus-christ,marie,mère de dieu,parole,passion,prière,promesse,répandre,résurrection,saint-esprit,servante,verbe

 Elle a conçu du Saint-Esprit.

 Je vous salue Marie………..

 Voici la servante du Seigneur.

     Qu’il me soit fait selon votre parole.

           Je vous salue Marie……….

       Et le verbe s’est fait chair.

     Et il a habité parmi nous.

           Je vous salue Marie……….

      Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.

     Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

      Prions.

     Seigneur, nous vous supplions de répandre votre grâce dans nos âmes, afin qu’ayant connu par la voix de l’Ange l’Incarnation de Jésus-Christ, votre Fils, nous arrivions par sa Passion et sa Croix, à la gloire de la résurrection. Par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.   

(1)    L’Angelus se récite trois fois par jour. Si possible le matin à 7h, à midi, et le soir a 19h, pour honorer l’Incarnation du Fils de Dieu et glorifier sa très Sainte Mère.

René Pellegrini

Capture05.jpg

ange de lumière,antéchrist,apostasie,benoît xvi,caïphe,catholiques,chômage,ciel,clergé,commandements,concile,confession,conversion,coran,égarements,famines,fidélité,foi,guerres civiles,ignominies,impiétés,iniquités,insécurité,jean-paul ii,jésus-christ,justice,la salette,loi,lucifer,nouvel ordre mondial,oecuménisme,paix,papauté,pardon,péchés,pénitence,persécution,pestes,pollution profanations,prophètes,prophétie,rebelles,rois,royauté,sacrilèges,sainte vierge,syncrétiste,trône,turpitudes,vatican

07/06/2013

Comment il faut invoquer et bénir Dieu dans l'affliction

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Paul (1)

(Evêque de Constantinople, martyr † 351) 

 

COMMENT IL FAUT INVOQUER ET BENIR DIEU DANS L’AFFLICTION

 

affliction,angoisse,bénir,calme,changement,cœur,créature,cruel,éloigner,épreuve,éprouver,exilé,gloire,humilié,invoquer,main de dieu,malade,martyre,mériter,miséricorde,modérer,passion,patience,peine,poids,réfugier,secourir,sentir,tempête,tendresse,tentation,tribulation,violence,volonté de dieu     Que votre nom soit béni à jamais, Seigneur, qui avez voulu m’éprouver par cette peine et cette tentation.

     Puisque je ne saurais l’éviter, qu’ai-je à faire que de me réfugier vers vous, pour que vous me secouriez, et qu’elle me devienne utile ?

     Seigneur, voilà que je suis dans la tribulation ; mon cœur malade est tourmenté par la passion qui le presse.

     Et maintenant que dirais-je ? O Père plein de tendresse ! Les angoisses m’ont environné. Délivrez-moi de cette heure.

     Mais cette heure est venue pour que vous fassiez éclater votre gloire, en me délivrant après m’avoir humilié profondément.

     Daignez, Seigneur, me secourir ; car, pauvre créature que je suis, que puis-je faire, et où irais-je sans vous ?

     Seigneur, donnez-moi la patience encore cette fois.

     Soutenez-moi, mon Dieu, et je ne craindrai point, quelque pesante que soit cette épreuve.

     Et maintenant que dirai-je encore ? Seigneur, que votre volonté se fasse. J’ai bien mérité de sentir le poids de la tribulation.

     Il faut donc que je le supporte : faites, mon Dieu, que ce soit avec patience, jusqu’à ce que la tempête passe, et que le calme revienne.

     Votre main toute puissante peut éloigner de moi cette tentation et en modérer la violence, afin que je ne succombe pas entièrement, comme vous l’avez déjà tant de fois fait pour moi, ô mon Dieu, ma miséricorde !

     Et autant ce changement m’est difficile, autant il vous l’est peu : c’est l’œuvre de la droite du Très-Haut.

(Imitation de Jésus-Christ, Livre III - 29)

(1) Il fut plusieurs fois exilé par l’empereur arien Constance. Il consomma son martyre, lors de son exil à Cucuse, petite ville de Cappadoce (Turquie), par des gens cruels qui l’étranglèrent avec l’accord du gouverneur Philippe.

René Pellegrini

Capture05.jpg

20/03/2013

Politique et religion au service du Nouvel Ordre Mondial - 1

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Sainte Catherine de Sienne 

(Vierge de l’Ordre de Saint Dominique 1380) 

 

LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE JESUS-CHRIST - 6

 

POLITIQUE ET RELIGION AU SERVICE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL - 1

 

antichrist,bête de la mer,commandements,construction luciférienne,crédibilité,de gaulle,divinité,doctrine sociale de l’eglise,dragon,ecologisme,eglise catholique,ennemis,esprit écologique,exclusion,fin du monde,france,hostilité,hypocrite,ingérence,jésus-christ,kabbaliste,laïcité,lois morales,monstre,mystification,nations,nouvel ordre mondial,œcuménisme,o.n.u,opinion publique,paix,passion,peuples,politique,religion,résurrection,rois,royaume de dieu,royauté universelle,sarkozy,spiritualité mondialiste,structures organisationnelles,totalitaire,vie privée,vie sociale    Pour la version politique, à finalité totalitaire, après la création des structures organisationnelles et opérationnelles dont nous avons parlé précédemment :  http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2014/01/13/tra... elle poursuit sa mise en place, au plan idéologique, en s’appuyant sur la spiritualité globalisante de l’écologisme dont l’origine est gnostico-kabbaliste. De par son caractère éminemment globalisant, l’écologie est appelée à œuvrer de concert avec l’œcuménisme qui n’est autre que l’instrument choisi par les ennemis de l’Eglise catholique pour la détruire de l’intérieur par l’incorporation, dans la doctrine sociale de l’Eglise conciliaire, des présupposés philosophiques de la spiritualité mondialiste.

     Pour faire la promotion de ce nouveau monstre, comme coopérant ou collaborateur à cette construction mondialiste, après bien d’autres avant lui, nous avons en France, en plagiant Apocalypse XIII, la déclinaison autoritaire « bête de la mer puissante par le dragon » exprimée par un des porte-voix du Nouvel Ordre Mondial, M. Sarkozy lors de la présentation de ses vœux aux corps diplomatiques étrangers, le 16 janvier 2009, à savoir « Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer »

     Cette construction luciférienne vise à asseoir sa crédibilité, aux yeux de l’opinion publique internationale, par une recherche effrénée (mais hypocrite) de paix, par la promotion de l’esprit écologique avec orchestration à l’échelle planétaire, par la multiplication de rencontre à hauts niveaux, par d’incessants ballets diplomatiques, d’accords humanitaires et d’ingérence mis en actes par les hommes politiques des nations regroupés au sein de cette mystification du Royaume de Dieu qu’est l’O.N.U (le machin, comme disait feu le général de Gaulle) qui, dans leur totalité, se distinguent soit par le souverain mépris qu’elles affichent - dans l’élaboration de leurs lois morales nationales - pour les lois morales divines, soit pour une grande partie d’entre-elles, à l’égard de Notre Seigneur Jésus-Christ Lui-même ou de sa divinité.

     Certaines de ces nations veulent bien d’un Dieu lointain, sans incidence ici-bas, d’autres s’en accommoderaient, si peu ou pas du tout contraignant, mais aucune d’elles et aucun des dirigeants politiques ne veut de Jésus-Christ régnant sur elles et sur eux. Ce que montre avec force la Sainte Ecriture, sitôt accomplies la Passion et la Résurrection de Notre Seigneur : 

« (…) Pourquoi les nations ont-elles frémi, et les peuples ont-ils formé de vains projets ? Les rois de la terre se sont soulevés et se sont ligués ensemble contre le Seigneur et contre son Christ (…) » (Actes IV, 25) 

     Cette conspiration antichrist remonte loin dans le temps, elle s’est perpétuée à travers les siècles jusqu’à nos jours et elle se poursuivra jusqu’à la fin du monde par ce cri d’hostilité s’inscrivant de plus en plus dans les faits : « Nous ne voulons pas que cette homme règne sur nous » (st Luc XIX, 14). D’où exclusion de Jésus-Christ de la vie sociale et politique et son confinement dans le domaine de la vie privée par la mise en pratique de la diabolique laïcité républicaine qui permet de légiférer sans référence à Dieu et à ses commandements.

(A suivre…« Politique et religion au service du Nouvel Ordre Mondial – 2 »…si Dieu veut)

René Pellegrini

Capture05.jpg

antichrist,bête de la mer,commandements,construction luciférienne,crédibilité,de gaulle,divinité,doctrine sociale de l’eglise,dragon,ecologisme,eglise catholique,ennemis,esprit écologique,exclusion,fin du monde,france,hostilité,hypocrite,ingérence,jésus-christ,kabbaliste,laïcité,lois morales,monstre,mystification,nations,nouvel ordre mondial,œcuménisme,o.n.u,opinion publique,paix,passion,peuples,politique,religion,résurrection,rois,royaume de dieu,royauté universelle,sarkozy,spiritualité mondialiste,structures organisationnelles,totalitaire,vie privée,vie sociale

17/10/2012

Petite introduction à l'illuminisme

Dans sa première épître aux chrétiens de Thessalonique Saint Paul déclare :     

« N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Eprouvez tout ; retenez ce qui est bon. » (V, 19)...        

Lire la suite

15/07/2012

La gloire du Saint-Esprit - Motif 1 (suite)

 

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Jacques

(Evêque de Nisibe, confesseur 350)

 

LA GLOIRE DU SAINT-ESPRIT - MOTIF 1 (suite)

 

abandon,adam,adoration,âmes,amour,bienfaits,blasphèmes,calvaire,cénacle,chair,chrétien,chrétiens,clergé,colombe,confiance,connaissance,constance,créatures,croix,culte,dévouement,douleurs,faibles,forces,hommages,ignorance,ingratitude,langues de feu,lèvres,mépris,notre-seigneur,nuée lumineuse,oubli,passion,piété,plainte,reconnaissance,révolte,saint-esprit,sanctification,sentiments,signe de la croix,symboles,simon de cyrène,souvenir,thabor,toucher,trinité,tristesse,verbe incarné     En est-il de même pour le Saint-Esprit ? Ses œuvres propres ne sont pas sensibles, comme celles du Père et du Fils. La sanctification qu’il opère dans nos âmes, la vie qu’il répand partout échappe à la vue et au toucher. Il ne s’est pas fait chair comme le Fils. Comme lui, il n’a point habité, sous une forme humaine, parmi les enfants d’Adam. Trois fois seulement il s’est montré sous un emblème sensible, mais passager : colombe au Jourdain, nuée lumineuse au Thabor, langues de feu au Cénacle. Afin de le représenter, les arts n’ont pas, comme pour Notre-Seigneur, la faculté de varier leurs tableaux. Deux symboles : voilà tous les moyens plastiques laissés à la piété, pour redire aux yeux son existence et ses bienfaits. (1)

     Aussi qu’elle connaissance a-t-on du Saint-Esprit dans le monde actuel et même parmi les chrétiens ? Où sont les vœux qu’on lui adresse, le culte qu’on lui rend, la confiance et l’amour qu’on lui témoigne, l’expression sérieuse et soutenue du besoin continuel que nous avons de son assistance ? Son nom même, prononcé dans le signe de la croix, éveille-t-il les mêmes sentiments que celui du Père et du Fils ? Il est triste, mais il est vrai de le dire, la troisième personne de la Trinité dans l’ordre nominal, le Saint-Esprit, est aussi la dernière dans la connaissance et dans les hommages de la plupart des chrétiens. Cet oubli profond, tranchons le mot, cette ingratitude générale, est le calvaire du Saint-Esprit.

     Or, si la passion de la seconde Personne de l’adorable Trinité émeut le chrétien jusque dans les profondeurs de son être, comment voir de sang-froid la passion de la troisième ? Pour être moins accessible à nos sens extérieurs, en est-elle moins douloureuse ? N’est-ce pas le même abandon, le même mépris, trop souvent les mêmes blasphèmes ? De la bouche du divin Esprit ne vous semble-t-il pas entendre la plainte qui tombait des lèvres mourantes de l’Homme des douleurs :

« (…) j’ai attendu avec constance quelqu’un qui prit part à ma tristesse, et nul ne l’a fait ; et quelqu’un qui me consolât, et je n’ai trouvé personne. » (Psaumes LXVIII, 21) (2)

     Consoler le Saint-Esprit, ou du moins, comme Simon de Cyrène le fit pour le Verbe incarné, l’aider à porter sa croix : belle mission ! S’il en fut. Mais, pour de faibles créatures, le moyen de l’accomplir ? Employer tout ce qu’elles ont de vie à glorifier cette très adorable et très aimable Personne de l’auguste Trinité. Comment la glorifier ? En changeant, à son égard, l’ignorance et l’oubli en connaissance et en tendre souvenir ; l’ingratitude, en reconnaissance et en amour ; la révolte, en adoration et en dévouement sans bornes. Inutile de le dire, de tout point, une pareille tâche est au-dessus de nos forces. Aussi nous avons bien moins pour but de la remplir que de l’indiquer.

(A suivre… « L’avantage du clergé – Motif 2 »…si Dieu veut)

 

(1) L’Eglise a défendu de représenter le Saint-Esprit autrement que sous la forme d’une colombe ou de langues de feu (Bulle Sollicitudinis de Benoît XIV)

(2) Psaumes 69,21 dans les Bibles protestantes (Segond et autres)

René Pellegrini

Capture05.jpg