Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2014

La mort du pécheur, et la mort du juste - 1

Les passions humaines ont toujours quelque chose d’étonnant et d’incompréhensible. Tous les hommes veulent vivre ; ils regardent la mort comme le dernier des malheurs ; toutes leurs passions les attachent à la vie : et cependant ce sont leurs passions elles-mêmes qui les poussent sans cesse…

Lire la suite

12/09/2014

L'imitation de Jésus-Christ

 

Lire la suite

16/12/2013

Prière après la communion

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Adon

(Archevêque de Vienne 875)

 

PRIÈRES APRES LA COMMUNION

 

ACTE DE FOI ET D’ADORATION  

 

adoration,affection,affligé,aimable,aimer,âme,amour,bienfait,bonté,coeur,créateur,crèche,croix,faveur,foi,grâce,jésus-christ,louange,maître,majesté de dieu,mérite,mort de jésus-christ,mourir,naissance,néant,paille,plaire,prier,purgatoire,recevoir,reconnaissance,répandre,repos éternel,respect,servir,serviteur de jésus-christ,vie de jésus-christ,volonté     O Jésus, je le crois, c’est vous que je viens de recevoir, vous, mon Dieu, mon Créateur et mon Maître, vous qui, par amour pour moi, avez été, à votre naissance, couché sur la paille de la crèche, vous qui avez voulu mourir pour moi sur la Croix. J’ai été tiré du néant par votre toute-puissance, et vous venez habiter en moi ! O mon Dieu, saisi d’un profond respect, je me prosterne devant votre souveraine majesté, je vous adore, et je vous offre mes plus humbles louanges. 

ACTE DE RECONNAISSANCE ET D’AMOUR  

     Très doux Jésus, Dieu d’infinie bonté, je vous remercie de tout mon coeur, pour la grâce insigne que vous venez de me faire. Que vous rendrai-je pour un tel bienfait ? Je voudrais vous aimer, autant que vous êtes aimable, et vous servir, autant que vous méritez de l’être. O Dieu, qui êtes tout amour, apprenez-moi à vous aimer, d’une affection véritable et fidèle, et enseignez-moi, je me donne à vous pour toujours.   

ACTE DE DEMANDE   

     Vous êtes en moi, ô Jésus, Vous qui avez dit : « Demandez et vous recevrez ». Vous y êtes, rempli de bonté pour moi, les mains pleines de grâces ; daignez les répandre sur mon âme, qui en a tant besoin. Ôtez de mon coeur tout ce qui vous déplaît, mettez-y tout ce qui peut le rendre agréable à vos yeux. Appliquez-moi les mérites de votre vie et de votre mort, unissez-vous à moi, vivez en moi, faîtes que je vive par vous et pour vous.   

     Accordez aussi, Dieu infiniment bon, les mêmes grâces, à toutes les personnes pour lesquelles je suis obligé de prier, où à qui j’ai promis particulièrement de le faire. – Coeur miséricordieux de Jésus, ayez pitié des pauvres âmes du purgatoire, et donnez-leur le repos éternel. 

Capture010.jpg

BONNES  ET  SAINTES FÊTES  DE  NOËL

René Pellegrini

Capture05.jpg

17/09/2012

Les pièges du monde : la danse

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Corneille (1)

(Pape et martyr 275)

 

LES PIEGES DU MONDE : LA DANSE 

    adultère,adultères,aimer,baptême,chasteté,châtiment,chrétiens,christ,commandement de dieu,communion,comportement,corps,damnation,danse,débauche,dévergondage,dieu,discothèques,effronterie,enfer,fils de dieu,fornicateurs,fornication,grignon de montfort,honte,idoles,impudicité,impureté,innocence,jésus-christ,légèreté,mariage,messe,miracle,mondains,mourir,nazareth,notre-seigneur,pécher,péchés mortels,piège,plaire,prostituée,royaume de dieu,temple de mars

     On veut me perdre, Seigneur,

     Par le piège de la danse :

     Coupez ce piège trompeur

     Qu’on tend à mon innocence !

     Les mondains dansent malgré Vous.

     O Seigneur, secourez-nous !  

     On sait bien par quels motifs

     On danse pour l’ordinaire,

     Ils sont cachés, mais lascifs :

     On veut aimer, on veut plaire.

     Emouvoir, ou bien être ému,

     Ou voir, ou bien être vu.

     Mais pour danser sans pêcher

     Il faut tant de circonstances

     Qu’on ne peut pas s’empêcher

     D’offenser Dieu dans les danses. (2)

 (Saint Louis-Marie Grignon de Montfort)

     Les paroles de ce pasteur d’âmes ont été prononcées il y a plus de trois siècles. Que dirait-il, aujourd’hui, de ces bruyantes cavernes de l’enfer que sont les discothèques favorisant l’effronterie, la débauche, l’impureté, l’impudicité et le dévergondage de jeunes filles, de jeunes hommes, de femmes et d’hommes par le moyen de rythmiques musicales générant des déhanchements et des gestuelles provocateurs, équivoques ou indécents les faisant ressembler davantage à des êtres dépravés et dégénérés qu’à des êtres éduqués et civilisés et qui, dans la légèreté de leur comportement, se font une gloire de ce qui constitue leur honte ?  

     En plus des motifs énumérés ci-dessus par le saint, qui incitent aux péchés en action, en paroles et en pensées, le danger réside dans l’occasion prochaine, en dehors du mariage, de pêcher contre la chasteté : par adultère ou par fornication qui entrent en conflit direct avec le sixième commandement de Dieu « Tu ne commettras pas d’adultère ». (Deutéronome V, 20). Ce précepte défend non seulement l’adultère proprement dit, mais tout acte sexuel accomplit en dehors du mariage.

     La fornication est un adultère car par cet acte on donne son corps : propriété du Christ parce que donné et consacré au Christ par le baptême :

     « Ne savez-vous pas que vos corps sont les membres du Christ ? Prenant donc les membres du Christ, en ferais-je les membres d’une prostituée ?  A Dieu ne plaise ». (I Corinthiens VI, 15)    

     Adultère et fornication sont des péchés mortels qui entraînent la damnation éternelle s’ils ne sont pas pardonnés et expiés avant de mourir. A méditer et à retenir par tous, et surtout par ceux qui se disent chrétiens, ces paroles sans ambiguïté de Saint Paul :

     « Ne vous abusez point : ni les fornicateurs (…) ni les adultères (…) ne posséderont le royaume de Dieu. » (I Corinthiens VI, 9-10)

P.S : Prochainement un article plus approfondi sur cette grave question de l’adultère et de la fornication : sports nationaux d’un peuple ayant majoritairement perdu les repères moraux élémentaires, buvant le péché comme on boit de l’eau, et mûr pour le châtiment, sauf à revenir de ses égarements coupables.

(1) Après la mort de Décius, Volutien Augustin et son père Gallus le firent venir à Rome pour s’entretenir avec lui. Devant sa constance, Volusien le fit battre de pommeaux de plomb sur la bouche, et donna l’ordre de l’emmener au temple de Mars pour le faire sacrifier aux idoles. Avant de le conduire au temple, celui qui l’avait en garde, nommé Céréol, le pria de passer par sa maison, pour voir Salluste sa femme paralysée depuis quinze ans. Le saint entra dans la maison pria Notre-Seigneur pour elle, lui disant, lorsqu’elle le prit par la main : « Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi sur tes pieds ». Se levant aussitôt elle cria : « Vraiment Jésus-Christ est Dieu et Fils de Dieu » et elle demanda le baptême. Tous les soldats de Céréol, ayant vu ce miracle, se jetèrent aux pieds du saint lui demandant le baptême, il le leur donna, dit la messe et leur donna la communion. L’empereur l’ayant appris, ordonna de les conduire au temple de Mars pour y sacrifier ou mourir. Suivant l’exemple du saint, ils furent cent vingt et un à être décapités.

(2) C’est moi qui mets en gras dans le texte.

René Pellegrini

Capture05.jpg

adultère,adultères,aimer,baptême,chasteté,châtiment,chrétiens,christ,commandement de dieu,communion,comportement,corps,damnation,danse,débauche,dévergondage,dieu,discothèques,effronterie,enfer,fils de dieu,fornicateurs,fornication,grignon de montfort,honte,idoles,impudicité,impureté,innocence,jésus-christ,légèreté,mariage,messe,miracle,mondains,mourir,nazareth,notre-seigneur,pécher,péchés mortels,piège,plaire,prostituée,royaume de dieu,temple de mars

01/09/2012

Pour éviter les malentendus sur mes écrits

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité

Fête de Saint Gilles (1)

(Abbé vers 500)

 

POUR EVITER LES MALENTENDUS SUR MES ECRITS

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité     Je tiens à préciser que si mes écrits peuvent, ou pourront parfois, paraître sans ménagement à la sensibilité de certains, ils ne sont pas motivés par la haine à l’encontre d’une communauté religieuse, d’une ethnie ou d’hommes et de femmes exerçant des fonctions politiques ou pas. Ils se veulent seulement sans complaisance, sans langue de bois. Je laisse cette pratique d’enjôleurs aux politiques de tous bords qui, pour ce qui me concerne et depuis longtemps, ont perdu toute crédibilité, et aux religieux et laïcs catholiques ou d’autres confessions religieuses ou philosophiques, sans colonne vertébrale et adeptes des contorsions du politiquement et religieusement corrects. Je ne mange pas de ce pain-là.

     Si les motifs d’ouverture d’un blogue sont divers, nous avons un point commun : avoir des lecteurs. Ce désir légitime ne m’incite pas pour autant, pour ratisser plus large, à vouloir plaire à tout le monde et à tout prix. En tant que chrétien j’ai fait miennes ces paroles de Saint Paul : « Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ ? » (Galates I, 10)

     Cependant, aucune animosité, même si le ton est parfois véhément. Je l’affirme devant Dieu et comme devant comparaître un jour devant son tribunal. L’amour du prochain n’exclue pas la fermeté sur les principes, et encore moins de défendre la vérité telle qu’elle est reçue de la Sainte Ecriture et de l’enseignement constant de l’Eglise. Les idées, bonnes ou mauvaises, mènent le monde et leurs fruits bons ou amers seront leurs résultantes. 

     Le monde actuel est le fruit, le résultat de la mise en application, dans les sociétés humaines, des idées démocratiques et révolutionnaires avec leurs faux principes maçonniques réunis dans la trilogie « Liberté, Egalité, Fraternité » fonctionnant comme de véritables mantras et dont l’aboutissement logique, une fois leur griserie envoûtante terminée par le retour brutal à la réalité, ne peut être que la tyrannie. C’est ce qui se met en place progressivement et à l’échelle planétaire, tout en nous certifiant que tout est fait pour notre plus grand bonheur futur et celui de nos enfants. On en rirait si ce n’était aussi tragique. Promettre le meilleur, le bout du tunnel pour l’avenir quand on n’a pas été capable de voir où l’on mettait ses pieds dans le présent…c’est se moquer du monde. A ce stade c’est l’incompétence cherchant refuge dans la rêverie et un dramatique aveuglement spirituel : sanction d’une vie dans le péché.

     Cette remarque, bien entendu, ne s’adresse pas aux hautes sphères dirigeantes qui, sans aucun mandat officiel de la part de cette fumisterie du peuple dit pompeusement ''souverain'', sont les véritables gouvernants tout en se tenant dans les coulisses - influençant les structures dirigeantes intermédiaires par le biais des sociétés de pensée - tirant les ficelles et sachant très bien ce qu’elles veulent obtenir, et les moyens humains et techniques à mettre en oeuvre pour accélérer le processus de désintégration économique, financière et sociale permettant d’atteindre l’objectif d'une gouvernance mondiale fixée de longue date et poursuivie avec ténacité, de génération en génération depuis le XVIIe siècle, et dont le canevas fut élaboré par Amos Kominsky alias Comenius de la secte des Frères Moraves et continué par l’ordre maçonnique des Rose-Croix.    

     Ces écrits sans prétention, qui se veulent à la gloire de Notre Seigneur Jésus-Christ et de sa sainte Mère, sont lancés sur Internet et feront ce que Dieu en décidera, conscient que si certains arguments peuvent réduire un adversaire au silence ou l’impressionner, ce n’est pas ce qui l’amène forcément à sa conversion. Que celle-ci est plus souvent atteinte par la ferveur des prières que par l’habileté ou les subtilités du raisonnement : c’est par la prière, la voie d’accès privilégiée à Dieu, que tombèrent les murs de Jéricho, que Josué vainquit Amalek.  

René Pellegrini

(1) Saint Gilles ou Egidius était grec, natif d’Athènes et de naissance illustre. Dès son enfance il s’appliqua aux œuvres de miséricorde envers les pauvres. Allant un jour à l’Eglise, il trouva un pauvre étendu sur le carreau qui lui demanda l’aumône, saint Gilles se dépouilla de la robe qu’il avait et la lui donna, et le pauvre, qui était malade, fut guéri en la touchant. Ses parents étant décédés, il donna tout son patrimoine aux pauvres.

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité

adeptes,adversaire,amalek,amour du prochain,aumône,avenir,aveuglement spirituel,bonheur,coménius,communauté,conversion,crédibilité,désintégration,ethnie,fermeté,gloire,gouvernance mondiale,habileté,haine,idées démocratiques,incompétence,jéricho,josué,laïcs catholiques,liberté égalité fraternité,œuvres de miséricorde,patrimoine,pauvres,péché,plaire,politiques,raisonnement,religieux,rêverie,rose-croix,saint gilles,sainte ecriture,sanction,sensibilité,silence,sociétés de pensée,subtilités,tyrannie,vérité