Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2015

Conseils pour les Exercices spirituels

     Les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola sont tout indiqués pour faire prendre conscience de la gravité du péché, qui est une atteinte à la majesté de Dieu, par des exemples tirés de la Sainte Ecriture, par exemple : l’unique péché d’Adam et son expulsion du Paradis terrestre, l’unique péché des anges rebelles et leur bannissement de devant la face de Dieu et, par contraste, les péchés…

Lire la suite

24/10/2014

La foi est un combat

Il en est qui pense qu’il n’est pas opportun de résister de front à l’iniquité puissante et dominante, de peur, disent-ils, que la lutte n’exaspère davantage les méchants. De tels hommes sont-ils pour ou contre l’Eglise ? On ne saurait le dire. Car, d’une part, ils se donnent pour professer la

Lire la suite

02/06/2014

La Contre-Révolution, qu'est-ce à dire ? - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Jean d’Urtica

(Confesseur † 1163)

 

LA CONTRE-REVOLUTION QU’EST-CE A DIRE ?  - 2 

     Prenons bien garde que la contre-révolution catholique n’est pas une révolution à l’envers - du genre œil pour œil, dent pour dent - mais le contraire de la Révolution. Il faut donc que sa forme constitutive, ou essence, soit celle d’une société chrétienne se substituant à la forme révolutionnaire. 

     Cette forme ou essence révolutionnaire sur laquelle s’appuie la Révolution qui, depuis 1789, fait massivement déraisonner les hommes (1) est constituée par ce qui est pompeusement appelé '' les Immortels principes de 1789 '', à savoir : les faux principes maçonniques de « Liberté Egalité Fraternité » fondés : 

- d’une part, sur le refus, voire la haine, de l’ordre social chrétien, de la culture chrétienne, de la structure sociale et familiale chrétiennes et, son remplacement par la mise en place de processus ''éducatifs'', culturels et politiques judéo-maçonnisés destinés à corrompre et à subvertir tout ce qui revêt un caractère catholique, pour empêcher toute tentative de restauration chrétienne et, 

- d’autre part, sur le déploiement de l’immoralité entretenue journellement par tous les supports qu’offrent les milieux de la mode, de la presse, de la télévision, des variétés, du cinéma, etc., à laquelle s’ajoute la pratique du mensonge socialisé. 

     Cette animosité antichrétienne attestée, depuis l’origine, par les horreurs et les inhumanités de ses premiers agissements contre une population bien ciblée, sa continuité avec ses guerres révolutionnaires exportatrices de ces faux principes, ses conflits sociaux permanents entre classes sociales, la progressive dégénérescence morale de la société et, aboutissement logique de ce satanique et perpétuel esprit de révolte, les conséquences désastreuses actuelles, et pourtant provisoires, car n’ayant pas encore atteint la plénitude de leur ignoble application pratique : celles-ci se dissimulant toujours, et subtilement, derrière les mots mobilisateurs à la sonorité agréable, mais trompeuse, des faux principes républicains.

     Il faut bien comprendre et insister sur cette vérité : la nature d’une chose lui est donnée par sa forme (sens métaphysique du terme) ou essence. Pour l’institution révolutionnaire cette forme est constituée par : «  Liberté , égalité, fraternité ». 

     En utilisant le triptyque révolutionnaire, la Révolution posera la liberté et l’égalité pour qu’elles se substituent à la hiérarchie sur laquelle est fondée l’ordre social chrétien et la contre-révolution catholique, pour les renverser et les détruire. Celles-ci étant posées, pour mettre en acte la Révolution, lui donner l’existence, il faut lui ajouter la fraternité qui s’opposera à l’essence de l’ordre catholique : la vérité et la charité. De façon opposée, pour acter ou donner l’existence à la contre-révolution et à l’ordre catholique, il faut ajouter la hiérarchie à la vérité et la charité. 

     Toute association, institution ou oeuvre – monarchique, politique, sociale ou syndicale – fondée (ou revendiquant) le triptyque « Liberté, égalité, fraternité » est d’essence révolutionnaire. Tous les mouvements de l’échiquier politique, sans exception, sont tombés dans ce travers.

     Il en va de même pour tout mouvement qui se voudrait contre-révolutionnaire en adoptant ce triptyque. Ce mouvement pourrait s’afficher avec des bannières ou des cocardes à l’effigie du Christ-roi, du Cœur sacré de Jésus et ne tolérer en son sein que des catholiques, la forme adoptée en ferait néanmoins un mouvement révolutionnaire car, il faut le répéter, la nature d’une chose lui est conférée par sa forme. D’où la grande prudence que doivent manifester les Catholiques, sur la structuration d’une association, d’une œuvre ou d’un mouvement catholique avant de s’y engager, ou d’obéir à ces mots d’ordre, car le chant des Alléluia n’y changera rien.

     Pour combattre l’hérésie politique et sociale qu’est la Révolution, et sa trilogie satanique issue de la complicité des synagogues et des loges maçonniques contre la société chrétienne, il faut avoir le courage de rompre avec ce qui lui permet d’exister : la fraternité révolutionnaire, et lui opposer le forme de la contre-révolution « Vérité, charité, hiérarchie » en lui soumettant notre intelligence et notre volonté. Ce n’est que cette forme qui est véritablement catholique et contre-révolutionnaire. Hors d’elle, et de ce courage, c’est l’échec assuré et œuvrer, encore et toujours, pour la Révolution, ou comme le disait Blanc de Saint Bonnet « (…) ils espèrent mettre le navire à flot avec une partie des moyens qui le retiennent dans la vase ! »

     Dans les prochains articles nous examinerons chacun des termes de la trilogie contre- révolutionnaire, en commençant par la Vérité.

(A suivre…« La contre-révolution, qu’est-ce à dire ? – 3 : La vérité »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Les hommes constituent la ''matière'' nécessaire en acceptent de se faire imposer cette forme révolutionnaire.

Capture05.jpg

30/04/2014

Les prophéties sur la France - 1 : Préliminaire

 

Lire la suite

17/10/2012

Petite introduction à l'illuminisme

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint André de Crète (1)

(Martyr 767)

 

PROTECTION CONTRE L’ILLUMINISME LUCIFERIEN - 1

 

PETITE INTRODUCTION A L’ILLUMINISME

 

adoration,âmes simples,apparence de bien,apparitions,catholique,charisme,chérubins,message du ciel,confiance,diffusion,discernement spirituel,divulgation,entités de lumière,évêque,fausse mystique luciférienne,faux prophètes,foi,idolâtrie,idoles,illuminisme,illusion,images,jésus-christ,malice,milieu catholique,moïse,nouvelle pentecôte,ordinations,passion,paul 6,prédictions,propagation,prophéties,protection,prudence,saint-esprit,saint jean de la croix,sainte vierge,séduction,seigneur,serpent,souffle de l’esprit,temple de dieu,vérité     Dans sa première épître aux chrétiens de Thessalonique Saint Paul déclare :     

« N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Eprouvez tout ; retenez ce qui est bon. » (V, 19)        

     Cette courte introduction n’a pas la prétention, ni l’objectif de s’opposer à l’Apôtre des nations dans son exhortation, mais de mettre en évidence ce qui est souvent occulté par ceux qui demandent de « ne pas éteindre l’esprit » pour justifier la divulgation et la propagation de leurs messages proposés comme venant du ciel, à savoir, ce que recommande avec sagesse Saint Paul « éprouvez tout ; retenez ce qui est bon » C’est beaucoup mieux et plus honnête ainsi que d’occulter cette précision.    

     Les mises en garde sur les faux prophètes, les faux illuminés et leurs prédictions étant une réalité biblique constatable jusqu’à nos jours, il convient donc d’user d’une grande prudence et de s’assurer que les messages sont bien d’origine divine et non le fruit, soit : 

     - d’une passion humaine désordonnée : le désir ou la recherche de communications célestes  avec Dieu ou avec des entités dites de lumière. 

     - de l’illusion, voire de la malice.

     Pour cela, il faut un charisme que Dieu ne diffuse pas à profusion, celui du discernement spirituel ou don de discernement des esprits, pour pouvoir « éprouvez tout, et retenir ce qui est bon » et discerner ce qui est de Dieu ou ce qui relève de la contrefaçon habillée de certaines vérités pour mieux capter la confiance des âmes simples.  

     Or, depuis 1966, les canons ecclésiastiques préparés par le Pape Saint Pie X et publiés par le Pape Benoît XV qui constituaient un barrage contre la fausse mystique luciférienne ont été abrogés de manière tout à fait criminelle pour les âmes. Maintenant, libre cours à la diffusion sans retenue et tous azimuts de tous les illuminismes se présentant sous le masque et le label séduisants de « Messages du ciel », de « Nouvelle Pentecôte » ou encore de « souffle de l’Esprit » et accrédités, en la matière, par des juges autoproclamés de tous bords. Donc, ATTENTION à ceux qui viennent à vous, ou par l’intermédiaire de commissionnaires, avec des paroles du genre « Le Seigneur a dit ou m’a dit » ou « La Sainte Vierge a dit ou m’a dit » ou autres formulations, avec l’intention de propager ces messages présentés comme venant du ciel sans autre garantie que celle qu’il s’attribue eux-mêmes ou celles d’ecclésiastiques non habilités. ATTENTION à ne pas confondre le sifflement du serpent avec le souffle du Saint-Esprit. Se rappeler que dans les cas d’apparitions et de messages célestes, seul l’évêque du lieu où ce sont déroulés les faits et habilité à statuer sur la validité de telles manifestations. A condition qu’il soit bien évêque car la question se pose de nos jours sur la validité des ordinations et des consécrations d’évêques avec le nouveau rite de Paul 6.

     En cette matière, le doute étant légitime, et pour ne pas rester démuni et pouvoir se tenir en garde, afin de ne pas être entraîné sous apparence de bien, par la vague déferlante de l’illuminisme en milieu catholique, sans déroger à la foi en aucune manière, je ne m’appuie pas sur ma propre sagesse mais sur les conseils avisés d’un maître authentique et reconnu en matière de faits extraordinaires ou surnaturels, en même temps qu’un guide sûr de la mystique chrétienne : Saint Jean de la Croix auquel il faut rester attaché comme à une bouée en ces temps de séduction luciférienne.     

(A suivre...« Les avertissements de Saint Jean de la Croix - 1 »…si Dieu veut)    

René Pellegrini 

(1) Il était grec, natif de Crète. Il fut martyrisé sous le règne de l’empereur iconoclaste Constantin Copronyme pour avoir défendu la vénération des images des saints. L’empereur fit publier un édit ordonnant la démolition des images de Jésus-Christ et des saints. Les hérétiques commettent la même erreur de nos jours concernant les images, car l’image doit être réputée digne de l’honneur ou du déshonneur de la chose qu’elle représente. Pour sa défense Saint André répondit à l’empereur : « Il est vrai, sacrée majesté, que si nous adorions les images, comme les païens faisaient leurs idoles, nous serions plus que punissables ; mais nos images ne leur sont pas semblables, parce qu’elles nous représentent, non pas des diables, mais celui qui a été crucifié pour nous, et ceux et celles qui ont répandu leur sang pour l’amour de lui. Quant à Moïse, il voulait parler de l’idolâtrie des païens, autrement il n’eût point commandé de faire des chérubins visibles au temple de Dieu

Capture05.jpg

adoration,âmes simples,apparence de bien,apparitions,catholique,charisme,chérubins,message du ciel,confiance,diffusion,discernement spirituel,divulgation,entités de lumière,évêque,fausse mystique luciférienne,faux prophètes,foi,idolâtrie,idoles,illuminisme,illusion,images,jésus-christ,malice,milieu catholique,moïse,nouvelle pentecôte,ordinations,passion,paul 6,prédictions,propagation,prophéties,protection,prudence,saint-esprit,saint jean de la croix,sainte vierge,séduction,seigneur,serpent,souffle de l’esprit,temple de dieu,vérité