Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2017

Ontologie - Thèse 1 - Partie 2

Et c’est précisément la réalité du mouvement qui nous convainc que la puissance et l’acte ne sont pas des simples vues de l’esprit. Dans l’antiquité, l’école d’Elée nia la réalité de la puissance passive ; à notre époque, les partisans de F. Herbart et les idéalistes exagérés semblent la confondre avec la pure possibilité. Les faits les plus tangibles donnent aux uns et aux autres un éclatant démenti…

Lire la suite

08/03/2017

Place de la philosophie dans le domaine du savoir

     Dans l’article précédent nous avons démontré que la philosophie, s’efforçant de rechercher les causes ultimes, était une science. Cependant, d’autres disciplines méritent aussi ce titre : les mathématiques ou la physique par exemple. La question qui se pose maintenant est donc…

Lire la suite

28/12/2016

Ontologie : Thèse 1 - Partie 1

L’ontologie est la science métaphysique qui a pour objet l’être réel, en tant qu’être, ainsi que les réalités que sa nature implique...

Lire la suite

01/10/2015

Origine du mot philosophie et les formes de connaissance

Le mot de philosophie remonterait à Pythagore (VIe siècle avant Jésus-Christ). On rapporte qu’interrogé sur l’art ou la science qu’il professait, il répondit modestement, par manière de protestation contre le titre orgueilleux de Sages (Sophoi en grec) que se donnaient ses devanciers et, considérant que la sagesse ne pouvait convenir en propre qu’à Dieu, qu’il n’était ni artiste, ni savant mais simplement philosophe (philosophos) c’est-à-dire ami (philos) de la sagesse (sophia)…

Lire la suite

04/09/2014

Le sens commun

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

     En guise de conseils de lecture seront proposés, de temps en temps, des titres de livres et d’ouvrages pour formation spirituelle, apologétique, théologique, philosophique, contre-révolutionnaire et sur la Franc-Maçonnerie. Livres pouvant être commandés sur Internet ou chez des bouquinistes.

 

LE SENS COMMUN

LA PHILOSOPHIE DE L’ÊTRE

ET LES FORMULES DOGMATIQUES

(Père Réginald GARRGOU-LAGRANGE, 0.P - 1926 

Mis sur blogue le 4 septembre 2014

TABLE ANALYTIQUE

Introduction : Position du problème

 

PREMIERE PARTIE

CE QU’EST LE SENS COMMUN

 

CHAPITRE I

La théorie nominaliste du sens commun

A – Théorie proposée par M. Le Roy

B – Le nominalisme absolu.

C – Le nominalisme et les systèmes adverses dans leur rapport avec le sens commun.

CHAPITRE II

Théorie conceptualiste-réaliste du sens commun

 

DEUXIEME PARTIE

LE SENS COMMUN ET LES PREUVES TRADITIONNELLES DE L’EXISTENCE DE DIEU

 

CHAPITRE I

Comment le principe de raison d’être sur lequel repose toutes ces preuves

se rattache au principe d’identité de saint Thomas.

CHAPITRE II

La critique moderniste des preuves thomistes de l’existence de Dieu.

CHAPITRE III

Le Panthéisme de la philosophie nouvelle

CHAPITRE IV

La vérité fondamentale de la philosophie de l’être.

 

TROISIEME PARTIE

LE SENS COMMUN ET L’INTELLIGENCE DES FORMULES DOGMATIQUES

Position du problème

 

CHAPITRE I

Comment les formules dogmatiques se sont précisées en termes philosophiques.

CHAPITRE II

Les formules dogmatiques ainsi précisées restent-elles accessibles au sens commun ?

CHAPITRE III

Les formules dogmatiques exprimées en langage philosophique dépassent par leur précision le sens commun, mais n’inféodent le dogme à aucun système.

René Pellegrini

Capture05.jpg