Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2018

Hiérarchies et Ordres des anges - 2

     Que les anges et les hommes forment des hiérarchies distinctes, la raison et la preuve en est dans la perfection relative des uns et des autres. Cette perfection est d’autant plus grande, que les êtres participent plus abondamment des perfections de Dieu. Créature purement spirituelle, l’ange y participe plus que l’homme. En effet…

Lire la suite

21/02/2018

Conséquences du refus d'obéissance à Dieu - 2

L’autorité de Dieu rejetée, c’est la recherche de l’autorité en s’appuyant uniquement sur l’homme, homme pêcheur mu par la diversité de ses passions et de ses vices, se fabriquant des lois sur mesure pour les satisfaire, combien même elles s’inscrivent contre l’ordre naturel des choses. C’est cet homme refusant de se placer sous la loi divine pour…

Lire la suite

20/12/2017

Le nombre des anges

     Le nombre des anges – Hiérarchies et ordres angéliques – Définition de la hiérarchie – Sa raison d’être – Pourquoi trois hiérarchies parmi les anges, et rien que trois – Définition de l’ordre – Pourquoi trois ordres dans chaque hiérarchie, et rien que trois…

Lire la suite

12/07/2017

Conséquences du refus d'obéissance à Dieu - 1

Le refus d’obéissance aux exigences divines, par l’exclusion officielle de Dieu et de Jésus-Christ de la législation nationale et des affaires publiques, est un acte aux conséquences d’une extrême gravité pour la société, en même temps qu’une redoutable responsabilité pour les hommes politiques et les gouvernants qui ont en charge le bien commun temporel de leurs administrés, non moins que leur bien éternel en veillant à leur favoriser la pratique d’une vie vertueuse…

Lire la suite

17/05/2017

Les Juifs persécuteurs - 1

     Le titre de cet article peut paraître incongru car c’est l’Islam qui pose problème en France et dans le monde. Bien entendu, je n’ignore pas la dangerosité et la barbarie de l’islamisme, et tous les regards se portent naturellement vers lui ; mais, un train peut en cacher un autre. Et, le plus dangereux n’est pas celui qu’on voit mais celui qu’on ne voit pas, qu’on dissimule ou veut ignorer…

Lire la suite

19/04/2017

Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qu est à Dieu - 1

     Ces paroles de Jésus sont abondamment utilisées, non seulement par les ennemis de l’Eglise, mais encore par un grand nombre de catholiques. Elles sont destinées à couper court les propos de tous ceux qui, au Parlement ou entre particuliers, s’efforceraient de rappeler la doctrine pourtant classique des devoirs de l’Etat envers Dieu quand bien même…

Lire la suite

22/02/2017

Les obligations du pouvoir civil - 2 : Le respect de Dieu - 2

Dans ce pays dont la vocation fixée, il y a plus de 15 siècles, est d’être le défenseur de l’Eglise et de l’honneur de son Roi : Jésus-Christ – n’en déplaise à ses ennemis séculaires que sont les Juifs talmudistes et kabbalistes, les francs-maçons et les musulmans – vous pouvez, aujourd’hui…

Lire la suite

05/10/2016

L'étendue de la Royauté du Christ

Cette royauté de Jésus-Christ doit s’étendre sur tous les individus et toutes les collectivités car souligne le Pape Pie XII… 

Lire la suite

23/09/2016

La non-célébration du Sabbat : Le rôle de l'Eglise

     Les exigences de la nature et de la raison, ce que Dieu nous demande de faire, ainsi que les motifs de la sanctification du Sabbat – le Dimanche pour les chrétiens – ayant été exposés dans les articles précédents, il convient, sur cette question, d’examiner maintenant la troisième interrogation...

Lire la suite

01/06/2016

Pour combattre la Révolution et le modernisme : Les 24 thèses thomistes

     Pour combattre efficacement les fondements doctrinaux de la Révolution et le raz de marée de l’hérésie moderniste sur le plan intellectuel et justifier la pertinence du combat pour la foi : les vingt-quatre thèses philosophiques de Saint Thomas d’Aquin. Face à l’étude de la philosophie deux attitudes sont à proscrire...

Lire la suite

16/02/2016

Les noms du Roi de la Cité du bien - 2 : Don

Il s’appelle DON. Tel est le nom propre, le vrai nom du Roi de la Cité du bien. Qui en dira les incompréhensibles richesses ? Le don est ce qu’on donne sans intention de retour : ce qui emporte l’idée de donation gratuite. Or, la raison d’une donation gratuite, c’est l’amour : nous ne donnons gratuitement une chose à quelqu’un que parce…

Lire la suite

11/01/2016

Les noms du Roi de la Cité du Bien - 1 : Saint-Esprit

Connaître un être, c’est savoir son nom. Qui nous dira les noms propres du Roi de la Cité du bien ? Lui seul ; car l’Être infini peut seul se nommer. Or, il s’appelle : Saint-Esprit. Don, Onction, Doigt de Dieu, Paraclet. Que la plus vaste intelligence créée prenne ces noms divins dans leur signification la plus haute, et se souvienne que, malgré tous ses efforts…

Lire la suite

21/07/2015

Le remède contre le modernisme - 1

Ce modernisme ayant pénétré « presque aux entrailles de l’Eglise » à l’époque de saint Pie X et qu’il stigmatisait comme « égout collecteur de toutes les hérésies » (Motu Proprio Praestantia – 18 novembre 1907), a, depuis, triomphé dans l’Eglise depuis le sinistre concile Vatican II. Aujourd’hui…

Lire la suite

29/03/2015

Un clergé indigne

     Honte à vous, ecclésiastiques de toutes hiérarchies, vous qui omettez de fustiger cette installation arrogante dans le péché d’hommes et de femmes publics qui, logiquement, devraient guider leurs administrés, par l’exemple, dans les voies de la moralité et de la bienséance, et non dans le honteux spectacle de la débauche et de l’immoralité. Pire encore lorsque, de surcroît, ils nous sont présentés comme catholiques… 

Lire la suite

14/02/2014

Petite mise au point

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête du bienheureux Jean-Baptiste de la Conception

(Fondateur de l’Ordre des Frères déchaussés de la Très-Sainte Trinité

pour la rédemption des captifs 1613)

 

PETITE MISE AU POINT

     Qui lit mes écrits remarquera que mes propos sont sans complaisance (1) pour les catholiques lâches ou faux (clercs et laïcs à quelque niveau où ils se situent) et les propagateurs avérés, en actes ou paroles, d’immoralité et de doctrines spirituelles, politiques ou philosophiques ennemies de Notre-Seigneur Jésus-Christ et des enseignements de l’Eglise. Mais, qu’il soit bien clair que je ne m’associe à aucun parti ou mouvement politique existant ou à naître, professant la doctrine imbécile de la séparation (au lieu de la distinction) de l’Eglise et de l’Etat, et ne proposant pas publiquement l’abolition de toutes les lois antichrétiennes.

     Pas plus que je ne m’associerai à un quelconque mouvement insurrectionnel pour la raison que la France, ayant bafoué et continuant de plus belle à bafouer les lois divines, mérite le châtiment et les jours sombres qui l’attendent. Il y a un temps pour tout, nous dit l’Ecclésiaste « un temps de pleurer, et un temps de rire ; un temps de gémir et un temps de sauter de joie (…) » (III, 4) Le temps du mépris, de l’indifférence ou de la mollesse envers Dieu a été, et est encore abondamment utilisé, il faudra donc faire face au temps de payer les égarements occasionnés par ce mépris, cette indifférence ou cette mollesse.

     Sans complaisance, ai-je dit, mais, selon les préceptes sur les œuvres de miséricorde temporelle de mon Maître, sans égard à la couleur de peau ou à la culture et, selon mes possibilités, je donnerai à manger, à qui a faim, à boire, à qui à soif, le vêtement, à qui est nu… (St Matthieu XXV, 35,36) Mes écrits et mon combat sont, d’abord pour le Christ-Roi et, ensuite, pour le Grand Monarque et personne d’autre, en l’état actuel des orientations des programmes et du personnel politique. Grand Monarque reconnu comme tel par l’Eglise et que Dieu se choisira, au temps marqué par Lui, pour redonner à la France sa vraie vocation.

René Pellegrini 

(1) Ce qui ne signifie pas haineux ou raciste envers les personnes. Cette précision pour ceux qui, de manière imbécile, voire calculée et sans nuance, hurlent, comme des orfraies au racisme, à l’antisémitisme, à l’homophobie ou à la xénophobie dès que vous ne cautionnez pas le formatage de la pensée des faiseurs et manipulateurs d’opinions sur certaines pratiques sociales ou religieuses. Comme si tout cela devait, à moins d’être devenu fou à lier, se révéler bénéfique et sans graves conséquences pour la société. AUCUNE loi humaine en contradiction avec les lois divines n’est défendable, sauf avoir renié sa foi pour s’acoquiner avec d’authentiques mécréants et dépravés, par lâcheté ou opportunisme, où d’avoir complètement perdu la raison, car lorsqu’elle s’écarte des voies de Dieu, la sagesse du monde est folie aux yeux de Dieu. Et, certaines lois font légitimement douter sur la santé mentale de ceux qui les ont votées ou soutenues.

René Pellegrini

Capture05.jpg