Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2015

Orientation théologique et philosophique du site

En dehors des textes doctrinaux et des Encycliques du Magistère ordinaire et du magistère extraordinaire du Pape, appui sera pris sur Saint Thomas d’Aquin (Somme Théologique), docteur principal de l’Eglise catholique romaine, et sur les XXIV thèses thomistes pour la partie philosophique car, comme l’enseignait déjà l’Encyclique Pascendi Dominici Gregis, de Saint Pie X, si le modernisme a envahi l’Eglise… 

Lire la suite

10/05/2015

Perfection chrétienne et contemplation - 2

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Antonin

                            (Archevêque de Florence et confesseur 1459)

PERFECTION CHRETIENNE ET CONTEMPLATION

Selon Saint Thomas d’Aquin et Saint Jean de la Croix

 

 (Père Réginald GARRIGOU-LAGRANGE, 0.P - 1923

 

   En guise de conseils de lecture seront proposés, de temps en temps, des titres de livres et d’ouvrages pour formation spirituelle, apologétique, théologique, philosophique, contre-révolutionnaire et sur la Franc-Maçonnerie. Livres pouvant être commandés sur Internet ou chez des bouquinistes.

TABLES DES MATIERES

TOME II

CHAPITRE V

L’APPEL A LA CONTEMPLATION OU A LA VIE MYSTIQUE

Article 1 : Les divers sens du mot appel.

Article 2 : L’appel général et éloigné à la contemplation mystique.

Article 3 : L’appel individuel et prochain à la contemplation mystique.

Article 4 : Conditions ordinairement requises à la contemplation infuse.

Article 5 : Grâces extraordinaires qui parfois accompagnent la contemplation infuse.

CHAPITRE VI

SYNTHESE ET CONFIRMATION

Article 1 : L’autorité de saint Thomas en théologie mystique et les questions de méthode.

Article 2 : La théologie de saint Thomas et la spiritualité.

Article 3 : L’union de la vie intérieure et de la vie intellectuelle.

Article 4 : La contemplation et l’Eucharistie à l’école de la Bienheureuse Vierge, Mère de Dieu.

Article V : L’accord des Maîtres sur le caractère normal, quoique éminent, de la contemplation infuse.

- Erreurs quiétistes et semi-quiétistes.

- Note sur la contemplation acquise chez les Théologiens du Carmel depuis le XVIIe siècle.

- Les dons du Saint-Esprit dans la vie ascétique et la disposition à la contemplation.

APPENDICES

I   – La contemplation mystique requiert-elle des idées infuses ?

II  – Le mode suprahumain des dons du Saint-Esprit dans la Somme Théologique

III – Une question sur la vie mystique encore imparfaite, caractérisée par la prédominance des dons de l’action, plutôt que par celle des dons contemplatifs.

IV  – Epilogue : Accord progressif des théologiens actuels sur la contemplation.

(1) Ayant refusé d’adorer les faux dieux des Romains il mourut étouffé et enterré, en étant jeté dans une fosse qui fut remplie de terre et de pierres. Il consomma son martyr sous le règne de Néron.

 René Pellegrini

Capture05.jpg

27/02/2013

La fornication en théologie, somme théologique

Dans la Somme Théologique de Saint Thomas d’Aquin, en forme de catéchisme pour tous les fidèles, la fornication est traitée sous forme de questions et réponses dans le cadre de la luxure : vice opposé à la chasteté. (Edition 1919, pages 333-335)...

Lire la suite

25/01/2013

La fornication dans les ouvrages profanes

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de la Conversion de Saint Paul

(Apôtre de Jésus-Christ, conversion en 36)  

 

L’ADULTERE ET LA FORNICATION - 5

 

LA FORNICATION DANS LES OUVRAGES PROFANES - 1

 

Dictionnaire Larousse (édition 1985)

- Péché de luxure (religion)

Dictionnaire de la langue française Littré (Tome III, colonne 2575, édition 1994) :

- Sens dogmatique :

Le péché de la chair entre deux personnes qui ne sont ni mariées, ni liées par vœu (1).

« Or, en ce temps-là Israël demeurait à Sittim, et le peuple forniqua avec les filles de Moab. » (Nombres XXV, 1)

- Sens figuré :

Exemple : Infidélité d’un particulier délaissant Dieu pour consulter les magiciens, les devins et, aujourd’hui, les boules de cristal, les cartomanciennes et diseuses de bonne aventure :

« Un homme qui ira vers les magiciens et les devins, et forniquera avec eux, je poserai ma face contre lui, et je l’exterminerai du milieu de son peuple. » (Lévitique XX, 6)

Exemple : Infidélité du peuple juif, suivant l’exemple du roi Joram, abandonnant le vrai Dieu pour les dieux étrangers :

« Et de plus il fît même des hauts lieux dans les villes de Juda, et il fit forniquer tous les habitants de Jérusalem, et prévariquer Juda. » (II Paralipomènes XXI, 11) (2)

(A suivre… « La fornication en théologie, Somme théologique »…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) En dehors du mariage, c’est toujours un péché

(2) S’appuyant sur la Septante, traduction par saint Jérôme des livres saints des Juifs d’Alexandrie écrits en langue grecque, les Catholiques appellent Paralipomènes (ou livres des choses omises, selon l’étymologie grecque) ce qui est appelé livres des chroniques dans les Bibles de la mouvance protestante et certaines Bibles catholiques. Ils ne sont pas simplement un supplément aux livres des Rois, mais ils constituent une œuvre indépendante et originale. Ils ont pour but d’exposer dans un point de vue exclusivement religieux, l’histoire du roi David et de ses descendants les rois de Juda, afin de montrer comment la fidélité à Dieu est source de bonheur, alors que l’infidélité et l’idolâtrie causent la ruine des royaumes. Selon le plus grand nombre des interprètes ils auraient été écrits par Esdras, pour l’édification des Juifs, après la captivité babylonienne. 

Capture05.jpg